Est-il possible d'être allergique à l'électricité ?

Une personne qui est allergique à l'électricité présente une série de symptômes quand elle s'expose aux champs électromagnétiques. Néanmoins, la science n'a pas encore établi si cela peut être catalogué en tant qu'allergie ou en tant que pathologie similaire.
Est-il possible d'être allergique à l'électricité ?

Dernière mise à jour : 25 janvier, 2021

Le fait d’être allergique à l’électricité n’est pas un sujet dont on parle beaucoup. Il existe cependant beaucoup de signalements de cette affection. Néanmoins, pour le moment, elle ne bénéficie pas d’une base scientifique et son diagnostic formel n’est pas encore reconnu.

Si quelqu’un est allergique à l’électricité, cela veut dire qu’en s’exposant à des champs électromagnétiques, il présente une réponse adverse qui implique des symptômes visibles. Ceux-ci vont des gênes aux yeux à des conditions plus sévères.

Cette affection porte aussi le nom d’hypersensibilité électromagnétiqueLa science n’est pas parvenue à un consensus sur ce thème car on note des évidences contradictoires sur ce sujet.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité électromagnétique ?

La dermatite infectieuse.

Être allergique à l’électricité, ou souffrir d’hypersensibilité électromagnétique, se définit, en principe, comme une intolérance aux champs électromagnétiquesSi une personne avec cette affection s’expose à ces derniers, elle présentera une série de symptômes qui coïncident en grande partie avec ceux d’une allergie.

Les champs électromagnétiques se constituent à partir des radiations qui émanent des lignes à haute tension, des téléphones portables, des électroménagers et des réseaux wifi. En théorie, si une personne est allergique à l’électricité et s’expose à de tels champs, elle présentera un mal-être physique et émotionnel.

Il n’existe pas d’évidences scientifiques qui corroborent l’existence de cette affection. Certaines études ont démontré que les personnes qui se plaignent de ce problème présentent des symptômes face à des champs électromagnétiques réels, mais aussi face à des champs simulés.

La Commission européenne a publié un rapport sur ce sujet en 2015. Elle y signale qu’il n’existe pas de preuves indiquant qu’une personne puisse être allergique à l’électricité ou que l’hypersensibilité électromagnétique existe. Davantage d’études doivent être réalisées sur ce thème.

Être allergique à l’électricité : symptômes

Un groupe important de médecins et de scientifiques pensent que, dans de tels cas, le principe de précaution doit s’appliquer. Il signale que, dans des situations où il n’y a pas de preuves concluantes allant dans un sens ou un autre, le mieux est d’admettre l’existence de l’affection et d’agir en conséquence.

Selon les données disponibles, et non corroborées, l’hypersensibilité électromagnétique provoque une fatigue chronique, des maux de tête récurrents, des nausées, de la nervosité, de la tachycardie, une réduction de la concentration, une insomnie et d’autres symptômes similaires.

Par ailleurs, on signale que la symptomatologie d’une personne qui est allergique à l’électricité comprend trois étapes :

  • Première phase. Elle est principalement de type neurologique. Elle inclut des manifestations telles que des maux de tête, des bourdonnements dans les oreilles, des engourdissements et des fourmillements, des vertiges, des difficultés de concentration, des altérations digestives, des tachycardies et autres.
  • Seconde phase. Cette phase se caractérise par la présence habituelle de trois symptômes : fatigue chronique, insomnie et dépression. On peut aussi retrouver une irritabilité, une agressivité verbale et des troubles de l’humeur.
  • Troisième phase. Chez les enfants, on peut noter une hyperactivité et une perte d’intérêt pour les jeux et l’école. Les adolescents pourraient présenter des altérations psychiques et comportementales ; les adultes, un syndrome confusionnel et, parfois, une pseudo-démence.

Un aspect important que l’on doit prendre en compte est que les symptômes reviennent quand il y a une exposition aux champs électromagnétiques, mais qu’ils deviennent plus légers si celle-ci est limitée. Apparemment, cette affection augmente de façon lente. Elle a des effets plus psychiques chez les enfants, et plus neurodégénératifs chez les adultes.

Existe-t-il un traitement pour l’hypersensibilité électromagnétique ?

Étant donné que l’hypersensibilité électromagnétique n’est pas une pathologie formellement reconnue, il n’y a pas de traitement pour cette dernière. Les experts admettant que l’on peut être allergique à l’électricité signalent que cela peut répondre à une faiblesse du système immunitaire ou à une vulnérabilité particulière face à l’électromagnétisme.

Les rapports de cas indiquent que cette affection augmente de manière progressive. Les recommandations à suivre incluent donc quelques changements dans les habitudes, comme :

  • Aérer la maison tous les jours pendant 15 minutes.
  • Remplacer les réseaux wifi par des connexions par câble.
  • Remplacer les téléphones portables par des téléphones fixes.
  • Faire appel aux services d’un spécialiste pour détecter quelles sont les principales sources de radiation à la maison. Cela permettrait d’effectuer des changements afin de réduire l’exposition de la personne touchée.
  • Utiliser des vêtements avec des fibres naturelles, comme du coton ou de la laine. Les matériaux synthétiques favorisent l’électricité statique et ne sont donc pas recommandés.
  • N’utiliser son portable que pour des choses indispensables. Il faut aussi essayer de l’utiliser dans des zones ouvertes et en activant le haut-parleur pour ne pas devoir l’approcher de sa tête.
  • Enlever les appareils électriques de la chambre, ou tout autre dispositif similaire. Le mieux est qu’ils soient déconnectés si on ne les utilise pas.

On cherche surtout à ce que la personne qui est allergique à l’électricité s’expose le moins possible aux champs électromagnétiques. De cette façon, il est possible que les symptômes diminuent au lieu d’empirer.

Une femme allergique à l'électricité.

Recommandations finales

Dans le monde actuel, on retrouve des champs électromagnétiques partout. Ils ne proviennent pas seulement des dispositifs électriques ou électroniques : ils sont partout dans l’univers. La Terre a son propre champ magnétique. Par ailleurs, les radiations qui nous viennent du Soleil sont, chaque jour, supérieures à celles émises par n’importe quelle antenne de téléphonie mobile.

Si nous prenons cela en compte, il devient virtuellement impossible de créer des « espaces sans radiation électromagnétique ». Quoi qu’il en soit, que cette allergie à l’électromagnétisme existe ou non, le plus sain est, de temps en temps, de se déconnecter de tous ces appareils. Et de profiter des espaces naturels qui nous entourent.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que le rayonnement électromagnétique et comment nous affecte-t-il ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce que le rayonnement électromagnétique et comment nous affecte-t-il ?

La technologie a littéralement révolutionné la vie humaine. Mais plus les appareils sont innovants, plus le rayonnement autour de nous augmente.