Est-il possible de se pardonner ?

1 mars 2020
Se pardonner est l'un des meilleurs cadeaux que l'on puisse se faire tout au long de sa vie. Il nous apportera la paix et contribuera grandement à notre équilibre émotionnel. Dans cet article, nous vous montrons comment faire.

Se pardonner n’est pas une tâche facile : cela demande de l’humilité, de la patience, une profonde compassion et un amour inconditionnel de soi. Cependant, il est essentiel que nous apprenions à le mettre en pratique si nous voulons vraiment être en paix avec nous-mêmes et avec les autres.

La plupart d’entre nous ont fait des erreurs tout au long de leur vie, car cela fait partie de notre expérience de vie. Nous aurions aimé agir différemment, et nous pensons que si nous avions une nouvelle opportunité, nous procéderions différemment.

Ne pas savoir fixer de limites au travail ou dans une relation, être excessivement soumis ou agressif, agir de manière égoïste ou faire quelque chose qui nuit aux autres, sont autant de situations qui peuvent nous amener à ressentir un grand malaise sous forme de culpabilité ou de ressentiment envers nous-mêmes.

Est-il inapproprié de se sentir coupable ?

La culpabilité est un mécanisme d’action fondamental dans notre apprentissage. Elle guide notre conscience et impose des limites qui nous montrent si nos motivations et nos comportements sont appropriés ou non. Selon le théoricien de la personnalité Erik Erickson, nous développons ce sain sentiment de culpabilité dès l’âge de trois ans.

Si nous ne le développons pas et si nous n’avons pas intériorisé un code éthique et moral, nous pouvons avoir de nombreuses difficultés dans nos relations avec les autres. En effet, l’absence de culpabilité est l’une des principales caractéristiques des psychopathes.

Ainsi, se sentir coupable lorsque l’on a mal agi est un bon indicateur. Cela signifie que nous sommes conscients que nous avons fait quelque chose de mal. Et c’est cette émotion qui peut nous amener à faire amende honorable, soit en présentant des excuses, soit en prenant une autre mesure qui résout le problème.

Le problème se pose lorsque nous nous sentons coupables d’actions ou de décisions prises dans le passé, et que nous laissons quelque chose qui s’est déjà produit nous tourmenter encore et encore, entrant ainsi dans un cercle vicieux. Cette boucle ne nous permet pas de vivre pleinement dans le présent et nous lie à un passé non résolu.

A lire également : 5 étapes pour pardonner et avancer

Que signifie se pardonner ?

Se pardonner ne signifie pas justifier un comportement inapproprié ni cesser d’éprouver des remords. Cela signifie que nous devons reconnaître les émotions négatives que cela génère en nous et, même ainsi, décider qu’elles perdent de leur force dans notre présent.

Le pardon est un processus progressif, il ne se fait pas d’un seul coup, surtout si l’acte à pardonner est complexe. Il y aura des gens qui mettront des années à guérir complètement leurs blessures alors que pour d’autres, ce sera plus facile.

Pour se pardonner, il est nécessaire de changer notre perception de la situation que nous avons vécue. Nous devons donc nous donner la permission d’aller de l’avant et de surmonter ce qui s’est passé, en vivant le présent en paix et en nous ouvrant à un avenir sans douleur.

Se pardonner signifie aussi surmonter les résistances au changement, car il est souvent plus facile de se sentir coupable que d’oser laisser derrière soi l’autocritique et la douleur.

Une femme tentant de se pardonner à elle-même

 

Phases du pardon

Se pardonner est un processus composé des étapes suivantes :

  1. Reconnaître la vérité : pour se pardonner, il faut être honnête avec soi-même. Si nous avons fait quelque chose de mal, il vaut mieux ne pas se tromper
  2. Assumer la responsabilité de ce qui s’est passé : tous les actes ont des conséquences, il vaut donc mieux être courageux et faire face à ce que cela implique
  3. Entrer en contact avec les sentiments les plus profonds qui ont motivé ce comportement : savoir ce qui nous a amenés à agir ainsi est une bonne chose pour éviter de répéter la même erreur à l’avenir
  4. S’ouvrir aux sentiments sans se juger soi-même : l’acceptation de notre imperfection jouera un rôle clé à ce stade. Accepter ce qui s’est passé est la base pour pouvoir guérir
  5. Guérir les blessures émotionnelles : il faudra pour cela laisser l’autocritique faire place à la compassion envers soi-même
  6. S’aimer sans condition : cela signifie s’accepter dans sa totalité, avec ses dons et ses vertus, mais aussi avec ses défauts et ses erreurs. Dans cette dernière phase, s’aimer et se pardonner sont fondamentalement la même chose

A lire également : Je te pardonne car je t’aime, mais je m’éloigne car je m’aime

Stratégies pour se pardonner

Pour des raisons pratiques, il existe des actions qui peuvent nous aider à nous pardonner plus rapidement. Examinons quelques exemples :

  • S’excuser : s’excuser est un grand pas en avant si vous avez blessé quelqu’un, consciemment ou inconsciemment. Mais il doit s’agir d’excuses profondes et sincères. Elles doivent également être sans attente, car demander le pardon ne signifie pas que l’autre personne nous pardonne immédiatement. Cela facilitera notre processus de guérison et peut-être celui de l’autre personne
  • Partager l’expérience : expliquer à quelqu’un nos erreurs peut nous aider dans le processus de libération de la culpabilité. Nous pouvons, par exemple, en parler à un ami qui nous apportera de la sécurité émotionnelle et une certaine acceptation. Une autre solution possible est de suivre une thérapie avec un spécialiste pour nous aider à gérer nos émotions
  • Écrire : une autre option très valable est d’expliquer dans une lettre tout ce que nous voudrions dire à l’autre personne. Cela nous permettra de mettre de l’ordre dans nos pensées et nos émotions et de libérer une grande partie de la douleur. En fonction de la situation, nous déciderons si nous donnons notre lettre à l’autre personne ou si cela fait partie de notre guérison
  • Soigner notre enfant intérieur : la méditation est un outil très puissant qui peut faciliter le pardon. Entrer dans un état de relaxation et communiquer avec notre enfant intérieur blessé, lui donner toute la sécurité et l’amour inconditionnel dont il a besoin, nous aidera à nous réconcilier avec notre passé
Une femme qui a réussi à se pardonner

 

Réflexions finales

Comme pour les autres types de pardon, se pardonner est un processus. C’est un chemin que nous suivons en laissant derrière nous la douleur pour nous ouvrir à vivre un présent et un avenir sans souffrance.

Nous devons apprendre à accepter qu’à chaque étape de la vie, nous procédons selon notre degré de conscience. Si nous n’avons pas agi correctement dans le passé, c’est probablement parce que nous ne savions pas comment faire mieux.

Et c’est précisément dans le processus de guérison que nous nous rendons compte que nous ne sommes plus dans la phase où nous avons commis une erreur, et que grâce à cette erreur nous avons pu évoluer. Cela devrait nous permettre d’avancer de manière plus légère et plus compatissante jusqu’à ce que nous soyons en paix avec nous-mêmes.

 

  • Armero, M. (2018). Aprendiendo a vivir. Uno Editorial.
  • Borysenko, J. (1990). Guilt is the teacher, Love is the lesson. Hachette Book Group.
  • Casarjian, R. (2005). Perdonar: Una decisión valiente que nos traerá la paz interior. Ediciones Urano.