Extraction des dents de sagesse : 6 remèdes maison pour s'en remettre

Dans les heures qui suivent l'extraction, vous devez être très prudent et éviter tout contact direct avec la zone enflammée. Si vous faites des gargarismes, ceux-ci doivent être doux, afin d'éviter les saignements.
Extraction des dents de sagesse : 6 remèdes maison pour s'en remettre

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Les dents de sagesse sont les dernières molaires à apparaître dans la bouche, généralement entre 16 et 21 ans. Les spécialistes recommandent souvent leur extraction, surtout lorsqu’il n’y a pas assez d’espace dans la bouche, et ce, car elles peuvent exercer une pression sur les autres dents.

Souvent, elles déclenchent même divers problèmes de santé dentaire. Ceux-ci incluent la douleur, les gencives enflées et les lésions nerveuses. Bien que la procédure pour les extraire puisse être un peu traumatisante, c’est le moyen le plus efficace d’éviter d’autres conséquences négatives pour la santé bucco-dentaire.

Heureusement, en plus des soins recommandés par le dentiste, il est possible d’envisager quelques remèdes naturels. Ces remèdes sont un bon complément pour réduire le gonflement qui subsiste après l’intervention chirurgicale. N’hésitez pas à mettre ces 6 conseils en pratique si vous vous trouvez dans cette situation inconfortable.

1. Une poche de glace soulage la douleur liée à l’extraction des dents de sagesse

L’application de poches de glace est l’une des méthodes les plus efficaces pour réduire l’inflammation après l’extraction des dents de sagesse. C’est pourquoi le chirurgien recommande habituellement ce remède pour calmer l’inconfort qui survient après la chirurgie.

Comment l’utiliser ?

  • Enveloppez plusieurs glaçons dans une serviette et appliquez la compresse à l’extérieur de votre visage, directement sur la zone enflammée.
  • Patientez pendant 15 minutes, reposez-vous pendant 5 ou 10 minutes, et recommencez.
  • Ce traitement doit durer 2 heures ou plus pour obtenir un résultat.

2. Un sachet de camomille

En raison de son effet analgésique et anti-inflammatoire doux, la camomille est l’une des herbes les plus utilisées dans de nombreux remèdes. Dans ce cas, elle peut aider à accélérer la récupération. Elle n’est pas agressive, elle aide à réduire les saignements et a un effet calmant intéressant qui procure une sensation de soulagement.

Comment l’utiliser ?

  • Au moins 12 heures après l’intervention, refroidissez un sachet de camomille et appliquez-le sur la zone touchée.
  • Si ce n’est pas trop dur pour vous, mordez doucement le sachet pour en libérer le liquide.
  • Effectuez le traitement pendant 15 minutes, reposez-vous pendant une demi-heure et recommencez.
  • Maintenez le traitement jusqu’à ce que vous remarquiez une amélioration.

3. L’huile essentielle de clou de girofle soulage la douleur liée aux dents de sagesse

Les propriétés analgésiques des clous de girofle peuvent aider à apaiser la sensibilité et la douleur qui surviennent des heures après l’extraction des dents de sagesse. Son application ne doit pas être immédiate après la chirurgie. Cependant, il peut être utile lorsque 12 à 24 heures se sont écoulées.

Comment l’utiliser ?

  • Mettez quelques gouttes d’huile essentielle de clou de girofle sur un coton-tige et appliquez-le très soigneusement sur les gencives enflammées.
  • Répétez la procédure 3 ou 4 fois par jour, si vous jugez cela nécessaire.
  • Soyez prudent lorsque vous l’appliquez : il ne faut pas endommager la suture.

Remarque : En cas d’effets indésirables liés à l’utilisation d’eugénol, arrêtez immédiatement son utilisation.

Huile de clou de girofle.

4. L’essence de géranium

L’essence de géranium est un autre analgésique à application locale. Elle aide à soulager les douleurs intenses et accélère la récupération.

Comment l’utiliser ?

  • Humidifiez un morceau de coton avec l’essence de géranium et appliquez-le sur la zone touchée.
  • Évitez d’appuyer ou de frotter excessivement, car vous pourriez ouvrir la plaie.
  • Si possible, essayez de l’appliquer sur la partie supérieure de la gencive.

5. L’eau salée

Les chirurgiens eux-mêmes recommandent souvent les bains de bouche à l’eau salée. Les deux premiers jours après la chirurgie, il est essentiel de faire attention aux rinçages vigoureux en raison du risque de saignement. Cette préparation possÈde des propriétés désinfectantes, qui favorisent la cicatrisation.

Comment l’utiliser ?

  • Diluez une petite quantité de sel dans de l’eau.
  • Faites un bain de bouche, sans faire trop de bruissements.
  • Renouvelez le traitement 1 ou 2 fois.
Eau salée.

6. L’infusion de calendula, un remède efficace pour soulager la douleur liée aux dents de sagesse

Étant très riche en flavonoïdes, le calendula possède des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et analgésiques.

Comment l’utiliser ?

  • Vous pouvez l’utiliser comme un bain de bouche.

En somme, il existe plusieurs solutions naturelles pour réduire l’inconfort au niveau des gencives et de la bouche dû à l’extraction des dents de sagesse. En cas de complication, telle que des saignements ultérieurs, consultez immédiatement un spécialiste.

Cela pourrait vous intéresser ...
Combien de temps dure le blanchiment des dents ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Combien de temps dure le blanchiment des dents ?

Il existe différentes méthodes de blanchiment des dents pour obtenir un sourire plus éclatant. Nous vous présentons ici les plus courantes.



  • Alfonso García, Carmen (1998) Aromaterapia. La curación a través de aceites y fragancias. Madrid: Ágata; 49 y ss
  • Alvarez Sotolongo, M. (1987). Identificación y cuantificación de benzocaina y eugenol en un ungüento analgésico dental TT – Identification and quantification of benzocaine and eugenol in a dental analgesic unguent. Rev Cubana Farm.
  • González Escobar, R. (2002). Eugenol: propiedades farmacológicas y toxicológicas. Ventajas y desventajas de su uso. Revista cubana de Estomatología, 39(2), 139-156.
  • Inlago Guasgua, M. I. (2014). Determinación de la actividad antimicótica in vitro del extracto de tomillo (Thymus vulgaris) en comparación con la nistatina y el gluconato de clorhexidina al 0, 2% sobre cepas de Cándida albicans. http://www.dspace.uce.edu.ec/bitstream/25000/2801/3/T-UCE-0015-85.pdf
  • Martínez-Flórez, S., González-Gallego, J., Culebras, J. M., & Tuñón, M. J. (2002). Los flavonoides: Propiedades y acciones antioxidantes. Nutricion Hospitalaria. http://doi.org/10.3305/nutr hosp.v17in06.3338