Faire face à la perte de cheveux pendant l'allaitement

L'allaitement n'est pas la cause de vos problèmes, mais une période que toutes les femmes traversent après la grossesse. Nous désignons ici le véritable coupable et vous donnons les astuces pour y remédier.
Faire face à la perte de cheveux pendant l'allaitement

Dernière mise à jour : 23 mai, 2021

Les femmes peuvent subir une perte de cheveux pendant l’allaitement. Mais la cause n’est pas spécifiquement l’allaitement, mais un processus lié. La période post-partum est le véritable coupable de la perte massive de cheveux que connaissent certaines femmes.

Il est normal de perdre entre 50 et 100 cheveux par jour, mais au cours des 3 premiers mois après la naissance du bébé, la quantité de cheveux qui tombent est beaucoup plus excessive. Ce phénomène est donc un mythe que l’on attribue à l’allaitement.

Causes de la perte de cheveux pendant l’allaitement

Il est naturel que les cheveux tombent. En fait, cela fait partie du cycle naturel des cheveux. Leur croissance dure entre 2 et 3 ans et est asynchrone, ce qui signifie que tous les cheveux ne poussent pas de la même manière et ne tombent pas en même temps.

Au cours du cycle, 90 % des cheveux sont en pleine croissance et entre 10% et 15% sont en phase de repos. Ces cheveux au repos tombent et de nouveaux cheveux commencent à pousser.

Il est donc normal que les cheveux tombent. Cependant, pendant la grossesse et le post-partum, le cycle normal est perturbé. Les hormones que le corps sécrète pendant la grossesse provoquent une accélération de la croissance des cheveux, ce qui fait que moins de cheveux tombent.

Dans la période post-partum, ce qui va se passer, c’est que les cheveux qui ne sont pas tombés pendant la grossesse vont être perdus. Ce phénomène, connu en médecine sous le nom d’effluvium télogène, est normal et réversible.

Conseils pour minimiser la perte de cheveux pendant l’allaitement

Bien que vous ne puissiez pas arrêter la chute des cheveux pendant l’allaitement car il s’agit d’un processus normal, vous pouvez la minimiser en suivant quelques astuces naturelles pour prendre soin de vos cheveux pendant cette période.

1. Consommez de la vitamine B

La vitamine B6 est un grand allié des cheveux. En fait, selon Palafox Virgil, il a été démontré que l’administration orale de vitamine B6 améliore l’état de la perte de cheveux. Toutefois, c’est le spécialiste qui doit prescrire ce type de compléments.

Rappelez-vous que la vitamine B est un groupe qui comprend la vitamine B1 (connue sous le nom de thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B5 connue sous le nom d’acide pantothénique, B6 (pyridoxine) et B7 ou biotine. B9 est l’acide folique et B12 est la cobalamine.

Les B6, B7 et B12 sont les plus reconnues pour les soins capillaires. Cependant, elles jouent toutes des rôles vitaux dans l’organisme, comme celui d’obtenir de l’énergie à partir des aliments.

De la vitamine B de couleurs différentes.
Des suppléments de vitamine B peuvent être prescrits pour ralentir la chute des cheveux, mais il est nécessaire d’être évalué par un professionnel.

2. Mangez mieux

Pour réduire la chute des cheveux, il est également important d’accorder une attention particulière à votre alimentation. En suivant la ligne précédente et sans prendre de compléments ou de pilules, vous pouvez augmenter votre apport en vitamine B en l’incluant dans votre alimentation.

Il y a beaucoup d’aliments qui en contiennent. Le principal d’entre eux est le poisson. Parmi les plus recommandées figurent les sardines, avec 8,9 microgrammes de vitamine B12.

Les céréales (lentilles, haricots et fèves) contiennent entre 482 et 444 microgrammes de vitamine B9 ou acide folique, dont 400 microgrammes par jour sont recommandés dans des conditions normales.

Le foie et d’autres viscères de vache, comme les reins, contiennent également de grandes quantités de vitamines B. Dans 100 grammes de foie, on trouve 80 microgrammes de vitamine B12.

3. Massez votre cuir chevelu

Cela doit être fait correctement. Pour ce faire, vous devez savoir quel type de cheveux vous avez ; s’ils sont secs ou gras. En massant, vous pouvez stimuler les glandes sébacées, qui sont responsables de la lubrification de la peau.

Si vous avez les cheveux gras, c’est-à-dire avec une production excessive de sébum, vous devez masser avec la paume de votre main pour ne pas stimuler les glandes. Si vous avez les cheveux secs, massez-les du bout des doigts. Massez doucement en cercles pendant 2 à 3 minutes.

Une femme se grattant les cheveux.
Masser votre cuir chevelu est une technique simple que vous pouvez utiliser pendant l’allaitement pour ralentir la chute des cheveux.

4. Qu’en est-il des soins de beauté ?

Pendant cette période, il est recommandé d’utiliser des produits doux au pH neutre. Si vous souhaitez vous teindre les cheveux, il est préférable d’en parler à un spécialiste.

N’oubliez pas que le cuir chevelu traverse une phase délicate et que les teintures, shampooings et après-shampooings contiennent des produits chimiques qui peuvent avoir un impact sur la santé des cheveux.

La perte de cheveux pendant l’allaitement est temporaire

Toutefois, il doit s’agir d’une phase temporaire et normale pour toutes les femmes en post-partum. Toutefois, si vous avez l’impression que cela dure depuis trop longtemps et que la perte de cheveux est excessive, vous pouvez consulter un dermatologue pour évaluer la situation.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment réduire la chute des cheveux à la ménopause ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Comment réduire la chute des cheveux à la ménopause ?

La ménopause approche et vous vous préoccupez de votre santé capillaire ? Voici quelques conseils pour réduire la chute des cheveux.