Fièvre Q : origine, facteurs de risque et symptômes

5 février 2020
Dans la plupart des cas, la fièvre Q est une maladie qui se soigne sans complications. Cependant, certaines personnes développent des symptômes graves qui peuvent même se transformer en hépatite, en pneumonie, en endocardite ou en méningite.

La fièvre Q est le nom que l’on donne à une maladie causée par une bactérie qui se transmet des animaux aux êtres humains. Elle a été détectée pour la première fois en 1935 et a reçu le nom de fièvre Q parce qu’il n’a pas été possible d’établir d’origine au début. La lettre “Q” provient de “query“, autrement dit, “en consultation“.

Après enquête, il a été découvert que l’agent responsable de la fièvre Q était la bactérie Coxiella burnetiiCette dernière se loge initialement dans les animaux domestiques telles que les vaches, les chèvres, les brebis et autres mammifères. Cependant, chez les animaux, elle ne déclenche généralement pas de problèmes de santé.

Bien que la fièvre Q puisse survenir à tout moment de l’année, on a observé qu’elle se présente surtout au printemps et lors des premiers mois d’été. Le plus grand nombre de cas a lieu entre avril et mai.

Origine de la fièvre Q

Une femme atteinte de la fièvre Q

En général, la fièvre Q est une maladie bénigne semblable à la grippeNéanmoins, il existe également une forme mortelle de cette maladie qui cause des dommages dans le cerveau, le coeur, le foie et les poumons. En revanche, d’autres personnes ne présentent aucun symptôme.

La bactérie Coxiella burnetii, responsable de la maladie, se trouve principalement dans les organes de naissance des animaux. Autrement dit, dans le placenta et le liquide amniotique. Nous la trouvons aussi dans le lait, les urines, et les fèces des animaux infectés.

Certaines personnes sont même infectées sans contact direct avec les animaux. Il suffit d’inhaler de la poussière qui a été contaminée par les selles, l’urine ou les organes de l’accouchement infectés de l’animal. Par ailleurs, la bactérie se transmet à travers la consommation de lait non pasteurisé, extrait des animaux porteurs.

Lisez également : Prévenez la grippe en consommant ces 8 aliments

Caractéristiques et symptômes

On estime que, sur 10 personnes qui contractent la bactérie, seulement 5 vont présenter des symptômes. En général, les symptômes apparaissent 2 ou 3 semaines après l’exposition aux bactéries. Les manifestations les plus courantes de la maladie comprennent :

  • Fièvre avec frissons et sueur
  • Maux de tête et douleurs musculaires
  • Nausées, vomissements et/ou diarrhée
  • Fatigue
  • Douleur dans la poitrine et/ou douleur abdominale
  • Toux sèche
  • Perte de poids

Tous ces symptômes peuvent être légers ou sévères. Si l’infection se loge dans les poumons ou dans le foie, elle peut entraîner une pneumonieou une hépatite, de manière respective. D’autre part, si une femme enceinte contracte la maladie, il existe un risque de fausse couche.

Un peu moins de 5 personnes sur 100 développent une fièvre Q chronique. Cela se produit des mois, voire des années après l’infection initiale. Il s’agit d’un problème grave qui peut devenir mortel car il est généralement causé par l’infection d’une ou plusieurs valves du coeur.

Découvrez aussi : 8 symptômes de la pneumonie que vous ne pouvez pas ignorer

Facteurs de risque de la fièvre Q

Un jeune homme qui souffre de la fièvre Q

Cela ne fait aucun doute que la bactérie est présente chez certains animaux domestiques. Toutefois, sa présence a également été détectée chez certains animaux sauvages ainsi que les tiques. Le principal facteur de risque est donc le contact direct ou indirect avec tous ces animaux.

De toute évidence, les personnes les plus exposées au risque de contamination sont les travailleurs des fermes, ou des abattoirs, ainsi que les vétérinaires, les chercheurs et les transformateurs de produits alimentaires. En outre, on a constaté que les hommes étaient plus susceptibles de contracter la maladie que les femmes.

La grande majorité des cas de fièvre Q surviennent chez des personnes qui ont entre 30 et 70 ans. En effet, il est très rare que cette maladie apparaisse chez les enfants. Au début, elle se manifeste avec des symptômes de pneumonie.

Autres faits intéressants

Le risque de développer la maladie sous sa forme chronique est beaucoup plus grand pour les personnes qui présentent :

  • Antécédents de problèmes dans les valves cardiaques
  • Anomalies dans les vaisseaux sanguins
  • Système immunitaire faible
  • Femmes enceintes

Pour l’instant, aucun vaccin n’est disponible contre le fièvre Q. Par conséquent, le plus judicieux est de prendre des mesures préventivesPour la communauté générale, il est fondamental de ne pas consommer de lait non pasteurisé provenant de quelconque animal.

Enfin, ceux qui travaillent avec des animaux ou vivent dans des fermes doivent être conscients et attentifs face à toute manifestation de cette maladie, puis consulter un médecin au cas où les symptômes apparaissent. D’autre part, les personnes faisant partie du groupe à haut risque ne devraient pas être en contact avec les animaux.

 

Roca, B. (2007, November). Fiebre Q. In Anales de medicina interna (Vol. 24, No. 11, pp. 558-560). Arán Ediciones, SL.