Fréquence cardiaque : qu'est-ce que c'est et comment est-elle mesurée ?

L'insuffisance cardiaque est la principale cause de décès dans les pays à revenu élevé. Pour cette raison, une mesure régulière du pouls est essentielle chez l'adulte, afin de prévenir les accidents graves.
Fréquence cardiaque : qu'est-ce que c'est et comment est-elle mesurée ?

Dernière mise à jour : 27 septembre, 2021

La fréquence cardiaque est définie comme le nombre de contractions ou de battements cardiaques par unité de temps. Ce paramètre est mesuré dans des conditions physiologiques bien déterminées et est exprimé en battements par minute.

La vitesse du rythme cardiaque dépend de nombreux facteurs, tels que l’activité physique, les menaces pour la sécurité et les réactions émotionnelles individuelles. Comme vous pouvez l’imaginer, la fréquence cardiaque n’est pas la même au moment d’un accident de la circulation qu’au repos. Si vous voulez tout savoir sur ce paramètre vital, poursuivez donc votre lecture.

Qu’est-ce que la fréquence cardiaque ?

La fréquence cardiaque représente le nombre de fois que le cœur se contracte par minute. Cet organe infatigable pompe 70 millilitres de sang à chaque battement, soit environ 5 litres en 60 secondes. Pour ce faire, vos muscles doivent se contracter et se détendre en rythme.

Sur le plan physique, il s’agit d’un événement cyclique, car il se répète dans une unité de temps spécifique avec une périodicité totale. Bien qu’une fréquence cardiaque normale ne garantisse pas que l’individu est en bonne santé, c’est un paramètre utile pour identifier une grande variété de troubles.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la cardiopathie ischémique est la première cause de décès dans le monde dans les pays à revenu élevé, bien au-dessus des cancers et autres types de pathologies. Elle représente 47 % de tous les décès et en Europe et cause 4 millions de décès par an. Sans aucun doute, prêter attention au cœur peut sauver des vies.

Mesurez la fréquence cardiaque avec le pouls.
Prendre votre pouls est un moyen de mesurer votre fréquence cardiaque. Mais il faut savoir le faire correctement. 

Comment la fréquence cardiaque est-elle mesurée ?

En général, le pouls peut être mesuré dans les zones où les artères passent près de la peau. Ces zones sont les suivantes : le poignet, le dessus du pied, la tempe, le cou et l’aine. La façon la plus courante de prendre le pouls est au niveau du poignet. Pour ce faire, vous devez effectuer les étapes suivantes :

  1. Appuyez doucement sur la partie intérieure du poignet du côté du pouce. Vous remarquerez l’artère radiale sous votre peau, qui traverse le canal radial.
  2. Placez l’index et le majeur de 1 à 2 centimètres sous le pli du poignet.
  3. Dès que vous ressentez le premier battement, commencez à compter le nombre de battements sur une durée de 60 secondes à l’aide d’un chronomètre. Vous pouvez également compter les battements sur une durée de 30 secondes, puis les multiplier par 2.

Si vous ne voulez pas le faire manuellement, de nombreux appareils qui mesurent la pression artérielle indiquent également la fréquence cardiaque. L’utilisation de ces gadgets est simple et il ne faut pas plus de quelques minutes pour obtenir les résultats.

Quelle est la fréquence cardiaque normale ?

Connaître la réponse à cette question est peut-être la raison pour laquelle vous êtes ici. La fréquence cardiaque individuelle dépend de nombreux facteurs, mais bien entendu, il existe des valeurs normales dans deux situations très spécifiques : pendant le repos et pendant l’exercice physique.

La fréquence au repos

Au repos, la fréquence cardiaque pompe moins de sang. Si vous êtes allongé et détendu à la maison, votre fréquence moyenne sera comprise entre 60 et 100 battements / min.

Cependant, une fréquence inférieure à 60 battements / min n’est pas toujours un signe de maladie. Par exemple, les patients qui prennent des bêtabloquants ont des fréquences plus basses. Ces substances servent à traiter les troubles du rythme cardiaque et à protéger le cœur après une crise cardiaque.

D’autre part, une personne qui fait beaucoup d’exercice physique peut également avoir une fréquence cardiaque inférieure à 60. Cela est dû au fait que le muscle cardiaque est en bonne forme et n’a donc pas besoin de travailler aussi fort pour maintenir un rythme cardiaque stable.

Par ailleurs, la fréquence cardiaque normale varie considérablement en fonction de l’âge. Voici les valeurs attendues selon le groupe :

  • Nouveau-nés de 0 à 1 mois : 70 à 190 battements / min.
  • Bébés de 1 à 11 mois : 80-160 battements / min.
  • Enfants de 1 à 2 ans : 80-130 battements / min.
  • Nourrissons de 3 à 4 ans : 80-120 battements / min.
  • Enfants de 5 à 6 ans : 75-115 battements / min.
  • Enfants de 7 à 9 ans : 70-110 battements / min.
  • Adultes : 60-100 battements / min.
  • Adultes sportifs ou pratiquant un sport à un niveau professionnel : 40-60 battements / min.

La fréquence cardiaque chez les enfants est plus élevée, parce que leur cœur n’est pas encore complètement développé. Les myocytes (cellules cardiaques) sont plus petits et non organisés. Par conséquent, la capacité de retrait est inférieure. Pour pomper la quantité de sang nécessaire, le cœur doit battre plus de fois.

La fréquence pendant l’exercice

Pendant les périodes d’activité physique, le cœur bat plus vite. Les muscles ont besoin de plus de nutriments et d’oxygène, car ils dépensent de l’énergie, donc plus de sang doit les atteindre dans la même unité de temps. Pendant une activité physique, la fréquence cardiaque normale est de 150 à 200 battements / min.

Quels facteurs peuvent modifier la fréquence cardiaque ?

De nombreux facteurs modifient la fréquence cardiaque, au-delà de l’exercice et du repos. Nous les énumérons ci-dessous.

1. La température de l’air

D’une manière générale, à une température ambiante comprise entre 16 et 24 degrés, la fréquence cardiaque peut augmenter de 2 à 4 battements par minute. Si la température est d’environ 25 à 30 degrés, la fréquence peut augmenter jusqu’à 10 battements par minute.

2. La position

Que vous soyez assis ou debout (au repos), la fréquence cardiaque sera la même. Cependant, si vous prenez votre pouls juste après vous être assis, il peut être légèrement plus élevé que la normale. C’est pourquoi il est recommandé d’attendre quelques minutes après un changement de position pour mesurer ce paramètre.

3. Les émotions

L’anxiété, le stress et d’autres émotions peuvent augmenter le nombre de battements cardiaques. On parle de tachycardie lorsque la fréquence cardiaque est de 130-140 battements par minute. L’aide psychologique et l’apprentissage des techniques de relaxation sont généralement les meilleurs outils pour faire face à ce type de situation.

4. Le poids

Le poids n’affecte pas la fréquence cardiaque. Cependant, si le patient a un indice de masse corporelle très élevé, le pouls au repos peut être plus élevé que la normale. Chez les personnes obèses, le cœur doit faire plus de force pour que le sang atteigne toute la masse.

Le surpoids augmente la fréquence cardiaque.
L’augmentation du volume de la masse corporelle dans un cœur non entraîné augmente la fréquence cardiaque.

5. Les médicaments

Les bêta-bloquants sont conçus pour ralentir la fréquence cardiaque chez les patients ayant un cœur fragile. D’autre part, la prise de médicaments thyroïdiens augmente la fréquence des battements cardiaques.

Vérifiez si votre fréquence cardiaque est adéquate

Comme vous l’avez peut-être vu, la fréquence cardiaque est un paramètre d’une importance vitale qui fournit de nombreuses informations sur l’état de santé immédiat du patient. Mais un nombre adéquat de battements par minute ne signifie pas que vous êtes en parfaite santé.

Nous vous recommandons d’aller chez le médecin si votre fréquence cardiaque est souvent bien inférieure ou supérieure à la normale. Bien que cela puisse être une caractéristique physiologique, il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 aliments pauvres en sodium qui favorisent la santé cardiaque
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
6 aliments pauvres en sodium qui favorisent la santé cardiaque

Découvrez avec nous les aliments pauvres en sodium, idéaux si vous souffrez d'hypertension artérielle ou de problèmes cardiaques.