Grossesse à haut risque : causes et traitement

Une grossesse à haut risque implique l'adoption d'une série de mesures préventives pour protéger la mère et le fœtus.
Grossesse à haut risque : causes et traitement

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Une grossesse à haut risque est une grossesse dans laquelle la mère et le fœtus ou le nouveau-né ont un risque accru de maladie et de décès avant ou après l’accouchement. Dans ce cas, il est nécessaire d’effectuer une série de contrôles, en plus des contrôles de routine, pour s’assurer que les complications sont détectées à temps, entre autres problèmes.

Les grossesses multiples sont considérées comme des grossesses à haut risque en raison des diverses complications qu’elles peuvent entraîner. Attention, cela ne veut pas dire que toutes les grossesses de ce type présenteront des complications, mais plutôt que le risque de leur survenue est plus important.

L’objectif des contrôles et des soins complémentaires est d’éviter les conséquences d’éventuelles complications et d’assurer le retour à la normale, dans la mesure du possible.

Quelles sont les causes d’une grossesse à risque ?

Ventre de femme enceinte montrant deux bébés à l'intérieur.

Par définition, toute grossesse qui survient aux extrêmes de la tranche d’âge de la procréation d’une femme est une grossesse à risque. Autrement dit, une grossesse à l’adolescence est une grossesse à risque parce que la jeune femme continue de se développer et nécessite un apport différent en nutriments. À l’autre extrême, se trouvent les femmes de plus de 40 ans.

Toutes les grossesses multiples sont aussi des grossesses à haut risque, car le poids des fœtus est généralement inférieur à celui des enfants nés d’une grossesse unique. Plus le nombre de fœtus est élevé, plus la probabilité de complications est grande.

Il est indispensable d’ajouter à cette liste de facteurs prédisposants l’état de santé antérieur de la mère. Par exemple, une mère souffrant de problèmes de thyroïde, de diabète ou d’ hypertension aura plus de difficulté à subvenir aux besoins du fœtus.

  • L’hypothyroïdie sévère est associée à un retard mental, c’est pourquoi il est nécessaire de s’assurer que le taux d’hormones thyroïdiennes est normal.
  • Le diabète et l’hypertension influencent le passage des nutriments du placenta au fœtus. Pour cette raison, le diabète est associé à des fœtus macrosomiques et à des conditions d’hypertension, de toxémie (toxines provenant de micro-organismes dans le sang) ou de prééclampsie.


Quel est le traitement ?

Comme nous l’avons vu dans la section précédente, il existe plusieurs causes de grossesse à risque. Par conséquent, le traitement variera selon la cause.

En cas d’hypothyroïdie, une surveillance périodique est nécessaire. Elle peut se faire via des tests qui recueillent les niveaux d’hormones thyroïdiennes. En cas de diabète gestationnel, il est important de prendre soin de son alimentation et de contrôler la glycémie. Il en va de même en cas d’hypertension, dans laquelle la pression artérielle doit être régulièrement surveillée, afin d’éviter que le fœtus ne subisse des répercussions.

Faire une prise de sang est important pendant la grossesse.
A chaque trimestre de grossesse, le médecin indique quelques tests complémentaires.

En plus de ces mesures spécifiques, il existe une série de directives communes à toute grossesse à risque. Les plus marquantes sont les suivantes :

  • Effectuez un check-up avec votre équipe médicale.
  • Évitez les situations de stress ou de surcharge émotionnelle.
  • En cas d’antécédents familiaux de toute maladie, informez-en immédiatement votre médecin.
  • Ne prenez pas de médicaments inhabituels sans consulter un spécialiste : certains médicaments sont contre-indiqués pendant la grossesse, car ils peuvent provoquer des malformations et autres altérations sur le fœtus.
  • Évitez de manger de la viande et du poisson crus. Les saucisses font également partie de ce groupe.
  • Ne fumez pas et ne buvez pas de boissons alcoolisées.
  • Évitez de manger des sucreries et assurez un bon apport hydrique.


Comment prévenir une grossesse à risque ?

Femme enceinte chez le médecin pour un bilan de santé.
Il faut d’abord consulter un spécialiste pour éviter une grossesse à risque.

Tout d’abord, si vous ou votre partenaire avez des maladies transmissibles, telles que des infections sexuellement transmissibles, il est préférable d’éviter une grossesse. Si vous souhaitez avoir des enfants, vous devrez le faire une fois traitée par l’équipe médicale.

Si vous êtes une fumeuse active, il est souhaitable d’arrêter de fumer avant de tomber enceinte. Cela s’applique également aux fumeurs passifs.

Si vous avez eu d’autres grossesses à haut risque ou s’il y a des antécédents de grossesses multiples dans votre famille, la surveillance échographique est plus fréquente que lors d’une grossesse normale. En effet, un suivi rapproché réduit le risque de complications.

Cela pourrait vous intéresser ...
Est-il conseillé de prendre de la cannelle pendant la grossesse ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Est-il conseillé de prendre de la cannelle pendant la grossesse ?

La cannelle a des propriétés bénéfiques pour l'organisme, cependant, sa consommation pendant la grossesse peut avoir des contre-indications.