Holter : en quoi consiste-t-il ?

Le Holter est un électrocardiogramme portatif réalisé pour mesurer le rythme cardiaque au cours d'une journée complète. Découvrez-en plus dans cet article.
Holter : en quoi consiste-t-il ?

Dernière mise à jour : 31 décembre, 2020

Réaliser un électrocardiogramme de façon ambulatoire, c’est-à-dire avec le patient qui poursuit ses activités quotidiennes, n’est pas une chose complètement nouvelle. L’idée du Holter a été introduite en 1961 par Norman J. Holter.

Grâce à son inventeur, on donne le nom de Holter à l’enregistrement de l’activité cardiaque pendant au moins 24 heures. Cet enregistrement se fait à travers un petit appareil que la personne porte sur elle pendant la période stipulée.

À quoi sert le Holter ?

Le Holter permet d’enregistrer l’activité du cœur en temps réel et pendant la réalisation des activités de la vie quotidienne. C’est là que réside toute son importance et le potentiel qu’il a pour le diagnostic établi par les cardiologues.

En général, le Holter est sollicité par le spécialiste une fois qu’un électrocardiogramme conventionnel a été réalisé lors de la consultation. Si des doutes persistent ou si l’on soupçonne une pathologie qui ne peut être décelée qu’à travers un enregistrement de longue durée, ce test est programmé.

L’enregistrement de l’activité cardiaque de longue durée peut se faire de trois façons : continue, intermittente et analytique.

  • Continue : avec un système qui ressemble à celui de l’électrocardiogramme en consultation, il enregistre les battements sur une bande analogique.
  • Intermittente : on n’enregistre pas les 24 heures complètes du Holter mais des périodes préétablies à l’avance.
  • Analytique : il se fait en temps réel. On réalise un électrocardiogramme constant pour chaque battement qui se produit pendant toute la durée de l’étude. L’information est numérisée sur des mémoires à l’état solide.
Un électrocardiogramme dans les mains d'un médecin.

On peut solliciter un Holter après la réalisation d’un électrocardiogramme. Il s’agit d’un outil avec un grand potentiel pour le diagnostic réalisé par les cardiologues.

Comment se réalise un Holter ?

Le test ne suppose aucun type de douleur pour le patient. Il consiste simplement à connecter des électrodes sur la poitrine de la personne, sous forme de patchs qui se collent à la peau. Ils ne sont pas invasifs et ne pénètrent pas dans le corps.

Les patchs se connectent à travers des câbles à l’appareil qui enregistrera et conservera les informations. Il s’agit d’un petit appareil qui peut rentrer dans une poche ou être collé au bras, par exemple, avec une attache spécialement conçue pour cela.

L’idée fondamentale est que le patient réalise toutes les activités quotidiennes de façon normale, pour comprendre ce qui se produit dans son cœur dans son quotidien. On ne doit pas enlever le Holter ou le déconnecter de son corps pendant toute la durée établie pour l’étude.

En plus de l’enregistrement de l’appareil, le patient devrait enregistrer ses activités quotidiennes avec leur heure de réalisation. Ceci permettrait au médecin de relier les événements enregistrés par le Holter à ceux réalisés par le patient au même moment.

Il est également important d’enregistrer les symptômes qui pourraient se manifester pendant la réalisation du Holter. Si l’on a ressenti un quelconque type de douleur, si l’on a eu l’impression de manquer d’air ou si l’on a eu des palpitations, il est fondamental de noter l’heure à laquelle cela s’est produit.

Une fois la période d’enregistrement terminée, le patient retourne voir le cardiologue pour qu’il enlève l’appareil et télécharge l’information. Le médecin compare ensuite l’enregistrement du Holter et les activités du patient pour parvenir à un diagnostic.

Indications du Holter

Face à la question logique qui consiste à se demander si toutes les personnes avec des antécédents ou des problèmes cardiaques doivent réaliser un Holter, la réponse est non. Il existe des indications précises à propos des personnes pour lesquelles cette pratique est utile.

Les personnes avec des arythmies ont généralement besoin de cette étude. L’arythmie est un rythme irrégulier des battements cardiaques. Le Holter est aussi recommandé pour les patients qui se sont évanouis sans raison apparente.

Le cardiologue demande parfois un Holter après avoir réalisé un électrocardiogramme en consultation. Il est possible que cette première étude de base n’ait pas été concluante ou qu’il soupçonne une condition qui n’aurait pas été détectée sur l’électrocardiogramme.

Certaines maladies cardiaques augmentent le risque de souffrir d’arythmies dans un futur proche, comme l’augmentation de la taille du cœur. Cette condition, qui porte le nom d’hypertrophie cardiaque, est régulièrement étudiée avec le Holter.

Un médecin qui analyse un électrocardiogramme.

Les patients atteints d’une maladie cardiaque n’ont pas tous besoin d’un Holter. On le suggère souvent dans des cas d’arythmies.

Pour en savoir plus : 5 conseils pour prévenir les maladies cardiovasculaires

Précautions au cours du processus

Utiliser le Holter ne produit pas de grands effets secondaires. On peut seulement noter une légère irritation des zones de la peau où l’on a placé les électrodes. Une fois les patchs retirés, l’irritation disparaît rapidement.

Lorsque l’appareil est en marche, le patient doit veiller à plusieurs points. Ils sont minimes, mais le respect de ces derniers évitera des erreurs dans l’enregistrement ou de possibles complications.

Si l’on doit utiliser l’appareil lors de toutes les activités de la vie quotidiennela personne ne devrait pas se doucher. Par ailleurs, il est important de s’éloigner de sources magnétiques et à haut voltage pour ne pas altérer le résultat. Cela implique le micro-ondes, les brosses à dents électriques et les détecteurs de métaux.

Si vous devez réaliser un Holter, ce ne doit pas être une source de préoccupation. Les précautions à prendre seront signalées par le cardiologue et l’absence d’effets adverses importants est une raison de plus pour ne pas avoir peur de ce test.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 types de maladies cardiaques et leurs symptômes
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
6 types de maladies cardiaques et leurs symptômes

Les maladies cardiaques compent parmi les premières causes de mortalité, mais leurs symptômes restent parfois méconnus. Découvrons-les !

 



  • DiMarco, John P., and John T. Philbrick. “Use of ambulatory electrocardiographic (Holter) monitoring.” Annals of internal medicine 113.1 (1990): 53-68.
  • Gámiz, José Luis Palma, and J. L. Palma. Electrocardiografía de Holter: bases prácticas y aplicaciones clínicas. CAPITEL EDITORES, 1983.
  • Bleifer, Selvyn B., et al. “Diagnosis of occult arrhythmias by Holter electrocardiography.” Progress in cardiovascular diseases 16.6 (1974): 569-599.
  • Fernández, Mercè Fontanals. “Nuevos dispositivos de estimulación cardiaca y electrofisiología: Marcapasos sin cables, desfibrilador automático implantable subcutáneo y holter subcutáneo inyectable.” Enfermería en cardiología: revista científica e informativa de la Asociación Española de Enfermería en Cardiología 71 (2017): 47-52.