Hoquet : types, causes et mécanisme

Généralement, le hoquet s'arrête de lui-même après quelques minutes. Découvrez-en davantage dans cet article.
Hoquet : types, causes et mécanisme

Dernière mise à jour : 01 mars, 2021

Vous avez sûrement déjà eu le hoquet dans une situation délicate et maudit ces bruits incontrôlables sortant de votre bouche. Dans ce cas, il est très courant que les personnes qui vous entourent vous conseillent telle ou telle façon de l’éviter ou de l’arrêter. Mais à quoi correspond réellement le hoquet ?

Le terme hoquet vient de ‘hippos‘ qui, en grec, signifie cheval. En réalité, il s’agit d’une contraction spasmodique et involontaire du diaphragme.

Par ailleurs, le diaphragme est le muscle qui sépare notre abdomen de la poitrine. Il joue un rôle fondamental dans la respiration car il permet à la cage thoracique de s’étendre entièrement puis de se contracter pour faire circuler l’air dans les poumons.

Bien que la plupart du temps, le hoquet est réversible et momentané, il arrive parfois qu’il persiste. Dans cet article, nous vous en expliquons davantage.

Qu’est-ce que le hoquet ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, le hoquet correspond à une série de contractions involontaires de notre diaphragme. Lorsqu’il survient, les cordes vocales se ferment soudainement, provoquant alors ce son semblable à un “hip” que nous associons à ce phénomène.

Le diaphragme, comme tout autre muscle, agit en répondant aux stimuli que lui envoient les nerfs. Dans ce cas, le nerf responsable de la stimulation du mouvement du diaphragme est le nerf phréniqueCe qui se passe dans le hoquet, c’est que le nerf envoie des impulsions anormales qui entraînent sa contraction sans qu’elle soit nécessaire.

Le hoquet se classe en fonction de sa durée. Il peut être aiguë, persistant ou insurmontable. Le hoquet aiguë est le plus commun, il peut durer 48 heures. En général, il est auto-limité et disparaît normalement en quelques minutes.

D’autre part, le hoquet persistant peut durer entre 48 heures et un mois. Tandis que le hoquet insurmontable peut durer plus de deux mois. Ce dernier ne touche qu’une personne sur 100.000 et est généralement associé aux maladies graves, comme le cancer.

Une femme qui fait des exercices de respiration.

Quelles sont les causes du hoquet aiguë ?

Le hoquet le plus fréquent survient lors de situations simples telles que trop manger ou manger très rapidement. Il peut également être dû à certaines boissons gazeuses ou alcooliques.

De même, il est commun d’avaler de l’air en mâchant des chewing-gums ou des bonbons. Ces situations favorisent aussi cette réaction du corps. Curieusement, le hoquet aiguë peut apparaître dans les situations de stress ou d’anxiété, même si cela est moins fréquent.

Quelles sont les causes du hoquet persistant ?

Quand le hoquet dure plus de 48 heures, il peut être le signe que quelque chose ne va pas dans notre organisme. Tout d’abord, il faut savoir que cela peut se produire en raison d’une lésion des nerfs phréniques. Comme nous l’avons expliqué, il s’agit des nerfs responsables de l’envoi des impulsions au diaphragme.

Ces nerfs circulent depuis notre cerveau jusqu’au diaphragme. Pendant leur trajet, ils peuvent être blessés pour différentes raisons : une tumeur, un kyste, une hypertrophie de la thyroïde, voire même une infection qui enflamme la gorge ou le larynx.

Une femme qui respire en se touchant la gorge.

Par ailleurs, quelconque lésion du système nerveux central peut également provoquer une perte de contrôle de ces impulsions, même si le nerf est sain. Par exemple, une tumeur cérébrale, un accident vasculaire cérébral, ou une infection des méninges.

En outre, le hoquet persistant peut survenir comme effet secondaire de certains médicaments ou certains anesthésiques. Il peut aussi être le symptôme de pathologies telles que le diabète ou l’insuffisance rénale.

Conclusion

Pour terminer, il est important de souligner que c’est le hoquet aiguë qui est le plus fréquent et qui se résout de lui-même en quelques minutes. Cependant, s’il se prolonge au-delà de 48 heures, il est préférable de consulter un médecin.

Dans ce cas, le principal est de traiter la cause. S’il subsiste encore, des études affirment la possibilité d’utiliser certains médicaments pour le contrôler. C’est le cas du baclofène ou de la chlorpromazine.

Cela pourrait vous intéresser ...
Hoquet chronique : est-il possible de le traiter ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Hoquet chronique : est-il possible de le traiter ?

Le hoquet chronique est une maladie rare : on estime qu'il n'y a qu'un cas pour 100 000 habitants. Découvrez-en plus sur cette maladie.