Immunodépression : qu'est-ce que cela signifie ?

L'immunodépression est un état d'affaiblissement du système immunitaire. Les cellules et les substances de défense de l'organisme ne sont plus suffisantes pour contrôler les agents externes, et la personne immunodéprimée est beaucoup plus sensibles aux infections.
Immunodépression : qu'est-ce que cela signifie ?

Dernière mise à jour : 19 octobre, 2021

De nos jours, le terme immunodépression est dans la bouche de tout le monde en raison de la pandémie actuelle. Le synonyme immunodéficience est également utilisé dans le même but. Les personnes immunodéprimées sont ciblées, car elles sont plus vulnérables que les autres à la maladie COVID-19.

Souffrir d’immunodépression revient à avoir un système immunitaire affaibli. Notre système immunitaire est constitué d’un ensemble complexe de mécanismes qui nous permettent de nous défendre face à quelconque infection ou agression.

Il existe de nombreux facteurs et situations qui peuvent influencer la qualité de ce système. Par exemple, certaines pathologies telles que le diabète ou encore une situation de stress prolongée. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur l’immunodépression.

Qu’est-ce que l’immunodépression ?

Comme nous venons de le mentionner, lorsqu’une personne est immunodéprimée, son système immunitaire n’est plus capable de combattre les maladies ou les infections. Elle est donc beaucoup plus sensible aux micro-organismes qui sont présents dans l’environnement et qui peuvent envahir l’organisme.

Toute personne en bonne santé peut lutter contre ces micro-organismes et ne souffrir d’aucune infection. Uun patient immunodéficient ne peut pas combattre les agressions de la même manière.

Il est important de préciser qu’une personne immunodéprimée ne présente aucun symptôme. Les symptômes ou problèmes de santé sont la conséquence des infections qui surviennent en raison de l’affaiblissement du système immunitaire.

En général, on différencie deux types d’immunodépression : congénitale et acquise. L’immunodépression acquise est beaucoup plus fréquente et est généralement secondaire à des traitements médicaux tels que la chimiothérapie ou les transplantations d’organes. Quant à l’immunodépression congénitale, elle est due à une mutation de l’ADN qui affecte le fonctionnement du système immunitaire.

Un homme qui se mouche.
L’immunodépression correspond à une faiblesse du système immunitaire face aux menaces infectieuses extérieures.

Quelles sont les causes ?

Dans le cas de l’immunodépression congénitale, la cause est un défaut dans les gènes. Ce type s’exprime généralement pendant l’enfance. Il s’agit d’enfants qui présentent des infections récurrentes, comme des bronchites ou des rhumes.

L’immunodépression acquise est plus fréquente. L’une des causes les plus connues est le syndrome de l’immunodéficience acquise (SIDA). Il s’agit du dernier stade de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Voici d’autres causes possibles :

  • Tout type de cancer
  • Malnutrition
  • Cancer
  • Traitements médicaux : ce groupe comprend des médicaments à usage fréquent tels que les corticoïdes – à fortes doses – ainsi que la radiothérapie et la chimiothérapie.

Comment savoir si nous sommes immunodéprimés ?

Pour savoir si une personne est immunodéprimée, la première chose à connaître est son histoire clinique. Le premier signal d’alerte est l’apparition d’infections fréquentes et répétitives. Il est également important de vérifier les antécédents familiaux.

Par ailleurs, il existe de nombreux examens qui peuvent nous orienter sur l’état du système immunitaire. Une analyse de sang permet de vérifier le nombre de leucocytes, à savoir le nombre de globules blancs qui regroupent à leur tour différents sous-types de cellules.

Il est essentiel de comptabiliser tous les types de cellules, car chacune possède une fonction différente. Les taux d’anticorps sont également mesurés. Ces paramètres sont souvent altérés et constituent une source d’informations fiable.

Soins d'une patiente immunodéprimée.
Les patients souffrant d’immunodépression doivent suivre certains protocoles spécifiques pour prendre soin de leur santé.

Immunodépression : que faut-il retenir?

Le plus important à retenir est qu’un patient immunodéprimé est beaucoup plus vulnérable à quelconque maladie. C’est pourquoi la principale mesure à suivre consiste à prévenir les infections.

Les mesures d’hygiène globale sont essentielles. Actuellement, dans le cas du coronavirus, il est également nécessaire de respecter la distance de sécurité entre les personnes et de s’éloigner le plus possible des personnes susceptibles de transmettre le SARS-CoV-2.

L’alimentation et la vaccination sont d’autres mesures judicieuses. L’idéal est de ne pas manger d’aliments crus ou peu cuits, car ils représentent une source considérable d’infections. Quant à la vaccination, il est recommandé de suivre les doses applicables selon chaque pays.

Néanmoins, tout dépend du type d’immunodépression et de sa cause. C’est donc le patient et son médecin qui contrôlent la situation et établissent les soins les plus appropriés de manière individualisée.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le rôle du zinc pour renforcer le système immunitaire
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Le rôle du zinc pour renforcer le système immunitaire

Tous les minéraux et vitamines sont essentiels pour le fonctionnement de l'organisme. Découvrez le rôle du zinc pour renforcer le système immunitai...