Infections des voies urinaires chez les enfants

8 juillet 2019
Les infections des voies urinaires peuvent être graves et laisser des séquelles au niveau des reins. Pour cette raison, il est essentiel de connaître les symptômes et d'aller chez le médecin pour commencer le traitement au plus vite.

Les infections des voies urinaires chez les enfants sont assez courantes. Ce type d’infection se produit lorsque certaines bactéries pénètrent dans la vessie et les reins. Ainsi, il est nécessaire d’aller chez le médecin pour commencer un traitement le plus tôt possible.

Dans cet article, nous vous expliquons ce que sont les infections des voies urinaires et quel est leur traitement.

Infections des voies urinaires

Les infections des voies urinaires (UTI) sont définies par la présence ou la prolifération de micro-organismes dans les organes de la miction, accompagnés de leurs symptômes. L’infection asymptomatique est appelée bactériurie asymptomatique.

Il faut distinguer plusieurs types d’infections des voies urinaires en fonction de leur localisation :

  • Pyélonéphrite aiguë (affecte le parenchyme rénal)
  • Infection urinaire des voies inférieures (cystite)

Par ailleurs, les bactéries les plus couramment susceptibles de développer des infections des voies urinaires chez les enfants sont P roteus, Klebsiella, Enterobacteria, Streptococci et Staphylococci. Chez les nouveaux-nés, les cas les plus fréquents peuvent également être dus à Li steria monocytogenes et à Enterococcus.

Comme nous l’avons dit précédemment, les infections urinaires sont fréquentes pendant l’enfance et, comme elles peuvent être récurrentes et développer des complications à long terme, il est essentiel de consulter un pédiatre pour commencer le traitement le plus rapidement possible.

Découvrez cet article : 7 aliments merveilleux pour prévenir les infections bactériennes

Symptômes d’infections des voies urinaires

symptômes des infections des voies urinaires chez l'enfant

La symptomatologie peut être modifiée en fonction de l’âge de l’enfant. En fait, il est plus difficile de détecter la maladie chez les nouveaux-nés ou chez les bébés de moins de 6 mois. Cependant, les symptômes communs à tous les enfants sont la présence de fièvre (généralement supérieure à 37°C) et une miction douloureuse.

Voyons les symptômes les plus courants :

  • Douleur, sensation de brûlure ou picotement en urinant
  • Fièvre
  • Douleur dans la région de la vessie
  • Urine malodorante, trouble et pouvant même contenir du sang
  • Irritabilité et vomissements
  • Malaise général et frissons
  • Besoin constant d’uriner, même lorsque vous urinez peu chaque fois

C’est précisément dans le cas d’une pyélomélite aiguë que les symptômes sont généralement plus graves. En effet, des cas graves de fièvre apparaissent dans ces cas, ainsi que de la fatigue et une incapacité à manger qui peut causer des vomissements.

D’autre part, certains facteurs de risque sont associés à l’apparition d’infections des voies urinaires chez les enfants. Parmi les plus courants, on peut souligner :

  • Problèmes dans le système urinaire (obstructions des voies urinaires, par exemple)
  • Malformations rénales
  • Reflux vésico-urétéral, un trouble qui provoque l’écoulement de l’urine vers les reins et les uretères.
  • Habitudes d’hygiène inadéquates

Comment la diagnostiquer ?

Le médecin procédera à un examen physique et, plus tard, indiquera l’ exécution d’une analyse d’urine ou d’une culture. En général, la culture permettra au spécialiste de déterminer le type d’infection et, par conséquent, de choisir le meilleur traitement.

D’autre part, la manière dont l’urine est collectée pour l’analyse dépend de l’âge de l’enfant. Ainsi, chez les enfants plus âgés, il suffit de leur demander d’uriner dans un récipient stérilisé. Cependant, chez les enfants plus petits qui portent encore des couches, il est courant d’utiliser un cathéter pour obtenir l’échantillon.

Comment traite-t-on les infections urinaires ?

traitement des infections des voies urinaires

Le traitement se fait par la prise d’antibiotiques. Après leur administration, le médecin peut demander une nouvelle analyse d’urine pour confirmer que l’infection a disparu. De cette manière, il l’empêche de se propager à d’autres parties du corps ou de devenir récurrente.

Toutefois, dans les cas les plus graves d’infections des voies urinaires, l’enfant peut nécessiter une hospitalisation, en particulier s’il s’agit d’un enfant de moins de six mois, si l’infection a affecté le rein ou si l’enfant est déshydraté.

Lisez également : Que dit la couleur de votre urine sur votre santé

Recommandations pour les parents

  • Premièrement, dès l’apparition des premiers symptômes, vous devez emmener l’enfant chez le médecin pour un diagnostic de l’infection
  • Bien sûr, après le diagnostic, vous devez suivre les instructions du spécialiste et administrer les antibiotiques dans les quantités, la fréquence et la durée indiquées
  • De même, vous devez suivre la fréquence des mictions des enfants en bas âge. Dans le cas où ils peuvent s’exprimer, vous devez également leur demander s’ils ressentent de la douleur
  • D’autre part, vous devriez encourager l’enfant à boire de l’eau. Vous devez en particulier veiller à maintenir leur hydratation en leur faisant boire de l’eau et en évitant les sodas, les thés et les infusions
  • En ce qui concerne la prévention, si l’enfant porte encore des couches, nous devons le changer fréquemment afin de maintenir l’hygiène des voies urinaires
  • Chez les enfants plus âgés qui vont déjà seuls aux toilettes, nous devons inculquer des normes et des habitudes d’hygiène appropriées. Par exemple, nous devrions apprendre aux filles à toujours nettoyer de l’avant vers l’arrière, car les bactéries autour de l’anus pourraient pénétrer dans les voies urinaires
  • De plus, nous devrions préférer les sous-vêtements en coton et éviter les matières synthétiques qui provoquent la transpiration

Les infections des voies urinaires sont généralement bénignes et peuvent être traitées facilement avec des antibiotiques. En cas de doute, la consultation du pédiatre sera toujours la meilleure option, tout en maintenant de bonnes habitudes d’hygiène pour les plus petits de la maison.

 

  • C. Rodrigo Gonzalo de Liria, M. Méndez Hernández, M. Azuara Robles, “Infección urinaria”, Protocolos diagnóstico-terapéuticos de la AEP: Infectología pediátrica, Asociación Española de Pediatría. https://www.aeped.es/sites/default/files/documentos/itu.pdf
  • Felipe Cavagnaro S.M., “Infección urinaria en la infancia”, Rev. chil. infectol. v.22 n.2 Santiago jun. 2005. http://dx.doi.org/10.4067/S0716-10182005000200007
  • Paulina Salas del C. et al. “Actualización en el diagnóstico y manejo de la infección urinaria en pediatría”, Rev Chil Pediatr 2012; 83 (3): 269-278.  http://dx.doi.org/10.4067/S0370-41062012000300009