L’endométriose pendant la ménopause

9 septembre 2020
Il est très fréquent que les symptômes de l'endométriose disparaissent avec l'arrivée de la ménopause. Cependant, il existe également de nombreux cas où cela ne se produit pas. Voire même où l'endométriose s'aggrave.

La ménopause n’implique pas toujours l’interruption de l’endométriose. Tandis que chez certaines femmes, cette condition disparaît, chez d’autres, elle persiste et a tendance à se compliquer. Chaque cas évolue de façon unique. Une attention médicale personnalisée est donc nécessaire pour gérer la situation.

L’endométriose consiste en la présence de tissu endométrial en dehors de la cavité de l’utérus, où il se trouve habituellement. Elle est considérée comme une maladie chronique, car elle est douloureuse et qu’elle persiste dans le temps. Dans cet article, nous détaillons davantage ses symptômes et traitements possibles.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

A chaque cycle menstruel, l’endomètre, ou tissu endométrial, s’épaissit et saigne. En cas d’endométriose, certains tissus similaires se comportent comme s’ils étaient l’endomètre. Toutefois, ils n’ont aucun moyen de sortir du corps.

Ce qui se passe dans ces cas-là, c’est que ces tissus restent piégés. Par conséquent, ils finissent par s’irriter, forment des tissus fibreux et mènent les tissus et organes de la région pelvienne à se coller entre eux. En conséquence, l’inflammation et la douleur augmentent.

Cette maladie affecte particulièrement les ovaires, le tissu pelvien et les trompes de Fallope. Parfois, elle impacte également les ligaments et la surface péritonéale, ainsi que les intestins et la vessie.

Souvent, les symptômes de la maladie disparaissent avec la ménopause. Pendant cette période de la vie, les stimulations hormonales du cycle menstruel ne sont plus présentes. Par conséquent, le tissu endométrial ectopique réduit ou disparaît. En revanche, si la femme est sous traitement d’hormone de substitution, les symptômes peuvent survenir à nouveau.

L'endométriose examinée chez une femme.

Endométriose et ménopause

En arrivant à un certain âge, autour des 50 ans, l’organisme des femmes cesse de produire des oestrogènes, hormones liées au développement de l’endométriose. Le changement hormonal entraîne donc la disparition des symptômes de cette maladie.

Néanmoins, il existe de nombreux cas où cette condition ne disparaît pas avec l’arrivée de la ménopause. Si c’est le cas, la femme peut encore subir des petites pertes de sang, des fibromes peuvent se former dans les ovaires, dans les trompes de Fallope, etc.

En effet, il se peut que l’endométriose se complique davantage avec l’arrivée de la ménopause. Il s’agit de situations qui ne s’apaisent pas avec des médicaments et dont les symptômes sont de plus en plus graves. En général, il est possible d’opter pour une intervention chirurgicale.

Découvrez également : Endométriose : 5 conseils méconnus qui améliorent la qualité de vie

Endométriose et ménopause: Traitements possibles

L’endométriose peut se traiter avec des hormones ou bien par voie chirurgicale. Cela dépendra de la localisation spécifique du tissu endométrial. Si l’objectif est de réduire la douleur, le traitement pharmacologique est le traitement le plus fréquemment conseillé.

Lorsque la maladie persiste pendant la ménopause, elle doit être traitée avec beaucoup de soin. Le recours à l’hormonothérapie substitutive peut, à ce stade de la vie d’une femme, entraîner davantage de douleurs dans la région pelvienne, ou des saignements.

Il est donc fondamental d’examiner les avantages et les inconvénients de ces options thérapeutiques au moment de la consultation gynécologique. En cas d’endométriose étendue, le plus judicieux est l’intervention chirurgicale. Les techniques les plus couramment utilisées sont les suivantes :

  • Laparoscopie, qui vise à retirer les cicatrisations ou brûler le tissu endommagé, sans enlever le tissu sain
  • Laparotomie, une chirurgie majeure au cours de laquelle on retire l’endomètre entier

Parfois, dans les cas plus graves, il est nécessaire de recourir à l’ablation définitive de l’utérus, ou hystérectomieCependant, cela est très rare.

Une femme dont l'endométriose est traitée par voie chirurgicale.

Lisez aussi : Soigner l’endométriose grâce à l’alimentation

Informations utiles sur l’endométriose

L’endométriose est une maladie bénigne qui, dans la plupart des cas, n’entraîne pas de cancer. Elle se manifeste généralement à partir des premières menstruations et demeure tout au long du cycle de fertilité de la femme.

Par ailleurs, il a été relevé le cas de certaines jeunes filles au stade pré-ménarche qui présentaient cette affection. Il existe également des cas d’endométriose qui se développent pendant la ménopause et après elle. Il n’y a donc pas de règles définitives à ce sujet.

On pense que la maladie peut impliquer des facteurs génétiques, familiaux et environnementaux. Effectivement, l’endométriose peut diminuer le taux de fertilité d’une femme puisque l’épaississement des tissus utérins empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule.

Enfin, en présence de signes avant-coureurs de cette affection, il est vivement conseillé de consulter un médecin de famille ou un gynécologue. C’est au cours de cette consultation que le meilleur traitement sera déterminé, en fonction de la situation.

 

  • Parasar P, Ozcan P, Terry KL. Endometriosis: Epidemiology, Diagnosis and Clinical Management. Curr Obstet Gynecol Rep. 2017;6(1):34-41. doi:10.1007/s13669-017-0187-1
  • Shah D. Postmenopausal endometriosis: An enigma revisited. J Midlife Health. 2014;5(4):163-164. doi:10.4103/0976-7800.145189
  • Patóloga, A. A. L. N. M., de Anatomía, E. E. C., & Di Loreto, F. P. D. V. (2010). MENOPAUSIA: generalidades, fisiopatología de las alteraciones endometriales, cardíacas y óseas. ENDOMETRIO DISFUNCIONAL: tipos, características anatomopatológicas.
  • Gemmell LC, Webster KE, Kirtley S, Vincent K, Zondervan KT, Becker CM. The management of menopause in women with a history of endometriosis: a systematic review. Hum Reprod Update. 2017;23(4):481-500. doi:10.1093/humupd/dmx011
  • Secosan C, Balulescu L, Brasoveanu S, et al. Endometriosis in Menopause-Renewed Attention on a Controversial Disease. Diagnostics (Basel). 2020;10(3):134. Published 2020 Feb 29. doi:10.3390/diagnostics10030134
  • Rafique S, Decherney AH. Medical Management of Endometriosis. Clin Obstet Gynecol. 2017;60(3):485-496. doi:10.1097/GRF.0000000000000292
  • Morotti M, Remorgida V, Venturini PL, Ferrero S. Endometriosis in menopause: a single institution experience. Arch Gynecol Obstet. 2012;286(6):1571-1575. doi:10.1007/s00404-012-2473-5
  • L.C. Gemmell, K.E. Webster, S. Kirtley, K. Vincent, K.T. Zondervan, C.M. Becker, The management of menopause in women with a history of endometriosis: a systematic review, Human Reproduction Update, Volume 23, Issue 4, July-August 2017, Pages 481–500, https://doi.org/10.1093/humupd/dmx011