Comment calculer sa période de fertilité si son cycle menstruel est irrégulier ?

Les femmes qui ont un cycle menstruel irrégulier peuvent aussi déterminer leur période de fertilité. Pour cela, elles doivent reconnaître les signaux d'alerte de leur corps et faire preuve d'un peu de patience. La première étape est d'écarter un éventuel problème de santé auprès de son médecin.

Un cycle menstruel régulier dure 28 jours. Plus précisément, un cycle qui dure entre 24 et 32 jours est considéré régulier. Néanmoins, pour certaines femmes, ce n’est pas le cas : on parle alors de cycle menstruel irrégulier. Pour ces femmes, les règles peuvent survenir au bout de 24 jours, puis au bout de 28 jours le mois d’après, voire même au bout de 32 jours. Il se peut même qu’elles n’aient pas leurs règles pendant un long moment.

Déterminer quelle est sa période de fertilité lorsque son cycle menstruel est irrégulier est complexe, mais pas impossible. Il faut, dans un premier temps, se rendre chez son médecin pour écarter une maladie éventuelle pouvant être à l’origine de ces irrégularités, et faire preuve de patience pour analyser son cycle.

Un cycle menstruel irrégulier 

Déterminer sa période de fertilité

Après les toutes premières règles, il est normal que son cycle menstruel soit irrégulier. Les hormones sont apparues pour transformer le corps de l’enfant en corps de femme.

Cette irrégularité peut se maintenir les premières années après la ménarche. Mais une fois les hormones stabilisées, les cycles menstruels devrait être réguliers. Si ce n’est pas le cas, des troubles hormonaux ou physiques peuvent se manifester, auquel cas il est nécessaire de faire un contrôle médical, afin d’éviter d’éventuels problèmes à l’avenir.

On parle de polyménorrhée lorsque les cycles durent moins de 24 jours, et d’oligoménorrhée lorsqu’ils durent plus de 35 jours. Il se peut que le cycle menstruel varie d’un mois à l’autre.

Vous souhaitez en savoir plus ? 7 choses que vous ne savez pas sur les menstruations

Les causes à l’origine d’un cycle menstruel irrégulier

Certains problèmes de santé sont à l’origine des irrégularités de son cycle menstruel :

  • le diabète
  • l’anémie
  • les problèmes au niveau de la thyroïde
  • un excès de prolactine (hormone qui stimule la production de lait)
  • des ovaires polykystiques
  • des fibromes utérins

Tous ces problèmes de santé peuvent être traités : un diagnostic adéquat aide la femme à retrouver un cycle menstruel régulier, et ainsi à contrôler sa fertilité.

D’autres facteurs d’ordre émotionnel ou médical peuvent être à l’origine des irrégularités de la menstruation, lesquels peuvent aussi être traités, tels que :

  • le stress
  • l’anxiété
  • les crises d’angoisse
  • les troubles alimentaires, tels que l’anorexie et la boulimie
  • le dispositif intra-utérin
  • la prise de médicaments à base de stéroïdes ou de cortisone

Les symptômes de l’ovulation

Tenir un calendrier de fertilité

Lorsque le cycle menstruel est régulier, l’ovulation a généralement lieu 14 jours avant l’arrivée des règles. Lorsque le cycle menstruel est irrégulier, la femme peut se fier aux symptômes de l’ovulation, afin de déterminer quels sont ses jours fertiles. Elle doit ainsi apprendre à connaître son corps.

Des changements au niveau des pertes vaginales 

Au début du cycle menstruel, les pertes vaginales sont blanches et épaisses. Plus la période d’ovulation approche, plus ces pertes sont transparentes et fluides, afin de faciliter le transit des spermatozoïdes vers l’utérus. Ce sont les jours les plus fertiles.

Des douleurs abdominales 

Bien qu’elles soient exceptionnelles, les douleurs abdominales de la période d’ovulation ressemblent aux douleurs prémenstruelles. Certaines femmes ressentent des douleurs seulement du côté de l’ovaire où l’ovulation a eu lieu.

Des changements au niveau de la température basale 

La température basale est la température la plus basse que le corps atteint au repos, notamment au réveil. En notant la température de son corps tous les jours du mois, il est possible de déterminer le moment de l’ovulation, laquelle suppose une augmentation de la température de 0,2ºC à 0,5ºC.

Les autres symptômes de l’ovulation

Les seins peuvent être douloureux et tendus. La libido augmente. La peau est plus brillante avant l’ovulation. Ces symptômes ne sont pas faciles à identifier, ils peuvent même passer inaperçus, car l’intensité de ces symptômes varie d’une femme à une autre.

Comment déterminer sa période de fertilité

Faire un test de fertilité

En pharmacie, il est possible d’acheter des tests très efficaces pouvant déterminer le moment de l’ovulation.

Vous l’ignoriez ?  Comment accroître la fertilité chez les femmes

Un test d’ovulation LH

Il s’agit d’un test urinaire qui mesure la présence de l’hormone lutéinisante (LH), laquelle est responsable de l’ovulation. Ce test est facile à utiliser et permet de déterminer si l’ovulation aura lieu dans les prochaines 24 ou 36 heures.

Un test d’ovulation d’oestrogènes

Ce test mesure le taux d’oestrogènes dans le flux vaginal ou dans la salive. Il détecte l’ovulation trois ou quatre jours à l’avance.

Un calendrier d’ovulation

Pour tenir un calendrier d’ovulation, vous devez noter le nombre de jours entre le premier jour des règles et le premier jour des règles suivantes, et ce, pendant six mois. Cela prend du temps, mais c’est efficace.

 

Il est fondamental de déterminer sa période de fertilité, autant si vous souhaitez être enceinte qu’éviter cela à tout prix. Si votre cycle menstruel est irrégulier, il est tout de même possible d’identifier les jours les plus fertiles, mais cela demande plus de temps.

Rendez-vous chez votre médecin pour écarter un éventuel problème de santé pouvant expliquer l’irrégularité de votre cycle. Votre santé sexuelle et reproductive vous remerciera.

 

A découvrir aussi