La sécheresse oculaire à la ménopause

31 mai 2020
La sécheresse oculaire à la ménopause est le second symptôme plus fréquent après les bouffées de chaleur.

La ménopause est une étape dans la vie des femmes, qui amène avec elle de nombreux changements dans tout l’organisme. Même s’il est vrai que de nombreuses femmes expérimentent très peu de symptômes, ou de manière plus légère, d’autres souffrent de gênes beaucoup plus importantes. L’une d’entre elles est la sécheresse oculaire.

L’œil sec est, en réalité, une pathologie qui peut avoir plusieurs causes. Ici, la superficie de l’œil perd une partie de l’humidité qui la protège en temps normal. Cela produit de nombreuses gênes comme des picotements, des problèmes de vue et même des lésions.

On estime que quasi 30 % de la population souffre de sécheresse oculaire. Cependant, dans cette proportion, le nombre de femmes en étape de la ménopause est très élevé. Presque 60 % des femmes expérimentent ce symptôme à cette étape de leur vie.

C’est pour cela que dans cet article, nous vous expliquerons quelle est la relation entre la sécheresse oculaire et la ménopause. Aussi, nous mentionnerons une série de mesures qui peuvent vous aider à réduire ce problème et à diminuer les gênes.

Qu’est-ce qui peut causer la sécheresse oculaire ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, c’est une pathologie qui peut avoir différentes causes. Il semblerait que l’altération hormonale due à la ménopause cause la sécheresse oculaire. Pendant l’étape de la ménopause, le taux d’œstrogènes baisse énormément.

Cette diminution des œstrogènes a un effet sur presque toutes les sécrétions du corps. Par exemple, cette baisse a aussi un effet sur le vagin, et produit une sécheresse vaginale qui influe surtout au moment d’avoir des rapports sexuels.

Malheureusement, la sécheresse oculaire est le second symptôme le plus fréquent dans la ménopause après les bouffées de chaleur. On calcule que cette sécheresse peut durer jusqu’à 4 ans. Cependant, elle n’est pas seulement liée aux hormones. Il y a d’autres facteurs, comme le vieillissement. D’autres causes de la sécheresse oculaire sont :

  • L’usage de lentilles de contact

  • Certains médicaments, comme les anti-dépresseurs

  • Les traitements contre le cancer, comme la chimiothérapie

  • L’usage excessif de radiateurs, ou le fait de vivre dans des milieux très secs et pollués

La sécheresse oculaire augmente le risque de lésion du globe oculaire, qu’elle soit dans la cornée ou dans n’importe quelle autre partie de l’œil. De plus, elle s’accompagne d’une sensation de sable à l’intérieur, et de lourdeur oculaire. Elle peut même affecter la vision.

La sécheresse oculaire à la ménopause

Vous aimerez peut-être : Les symptômes de la ménopause

Quels sont les risques de la sécheresse oculaire ?

Le sérum physiologique a une fonction de défense, principalement. Il agit comme un système naturel de nettoyage qui élimine les particules et germes qui peuvent faire du mal aux yeux. Quand on perd cette humidité, les yeux ont tendance à s’irriter et à être beaucoup plus exposés à n’importe quelle lésion.

De plus, le risque d’infections augmente notablement. Ainsi, si la sécheresse oculaire n’est pas traitée, l’œil peut s’endommager, et on parle même de développement d’ulcères.

Les risques de sécheresse oculaire pendant la ménopause

Cela va vous intéresser : Prendre soin de sa peau pendant la ménopause 

Comment peut-on améliorer la sécheresse oculaire ?

Au vu des gênes et des risques liés à la sécheresse oculaire, il est important d’en prendre soin et de prendre en compte certains aspects. En premier lieu, il est recommandé de cligner des yeux fréquemment, car cela aide à stimuler les glandes lacrymales.

Cela a son importance quand on passe beaucoup de temps devant les écrans et autres dispositifs électroniques. L’idéal est de reposer sa vue à intervalles réguliers.

De plus, il est recommandé de faire attention au vent et au soleil. Le mieux est d’avoir avec soi des lunettes de soleil en permanence, car elles protègent les yeux des particules. Aussi, il est essentiel de maintenir un style de vie sain, et prenant soin de son alimentation et de s’hydrater fréquemment.

La même chose avec les heures de sommeil. Quand nous ne nous reposons pas bien, nos yeux souffrent et sont encore plus sensibles.

Pour conclure

Ce qui est réellement important est que, si vous ressentez une gêne, vous consultiez un spécialiste. Les symptômes de la sécheresse oculaire peuvent être très gênants et altérer votre qualité de vie. Il existe des options thérapeutiques pour affronter le problème et que cela ne soit pas une souffrance incurable.

  • Ojo seco: Síntomas y tratamientos | IMO. (n.d.). Retrieved February 24, 2020, from https://www.imo.es/es/ojo-seco
  • Ojo seco después de la menopausia | CooperVision Spain. (n.d.). Retrieved February 24, 2020, from https://coopervision.es/blog/ojo-seco-despues-de-la-menopausia
  • Lloves, Jesús Merayo. « Conceptos Actuales en Ojo Seco. Del Síndrome a la Enfermedad. » Grupo Español de Superficie Ocular y Cornea (GESOC), Madri: 01-84.
  • Menopausia y ojos secos, lo que debes saber – Blog Instituto Oftalmológico Fernández Vega. (n.d.). Retrieved February 24, 2020, from https://fernandez-vega.com/blog/como-influye-la-menopausia-en-la-salud-ocular-de-las-mujeres/