L’acide salicylique, qu’est-ce que c’est ?

2 octobre 2019
L'acide salicylique appartient au groupe des agents analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires. Il a été décrit pour la première fois au cours du XVIIIème siècle par Richard Stone. Ce révérend a constaté que les infusions de l'écorce du saule blanc permettaient de guérir de la fièvre.

L’acide salicylique est une substance qui possède des propriétés kératolytiques et antimicrobiennes. On utilise par exemple cet acide en dermatologie. En effet, il est capable de favoriser la desquamation de la peau en vue d’éviter la contamination par bactéries ou champignons opportunistes.

De plus, cet acide est capable de réguler la viscosité de la peau et agit aussi comme un anti-inflammatoire. Pour ces raisons, on considère cette substance comme essentielle pour améliorer l’apparence d’une peau âgée.

D’où provient l’acide salicylique ?

De l'acide salicylique sur un doigt

L’écorce du saule blanc, Salix alba, contient de la salicine, et c’est de là qu’est extrait l’acide salicylique. Néanmoins, cet acide alpha-hydroxylé peut se trouver dans d’autres plantes telles que la gaulthérie couchée ou le bouleau.

L’acide salicylique appartient au groupe des agents analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires. Il a été décrit pour la première fois au cours du XVIIIème siècle par Richard Stone. Ce révérend a constaté que les infusions de l’écorce du saule blanc permettaient de guérir de la fièvre.

Au cours de l’année 1899, on synthétise pour la première fois cette substance afin de remplacer la quinine à l’heure de contrôler la fièvre et la douleur par voie orale. L’acide salicylique fut l’un de ses métabolites et on pouvait l’appliquéer de façon topique.

Les actions et les effets de l’acide salicylique

Cet acide a un impact sur la structure de la peau. L’acide salicylique affecte la cohésion entre les quératinocites, un type de cellules, et leur desquamation.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, cet acide agit comme un kératolytique et un antimicrobien dans des concentrations de 5 à 10 %. De plus, il a un effet anti-inflammatoire direct, bien que cela n’ait pas encore été confirmé. Dans des concentrations plus basses, de 1 à 3 % , il agit comme un kératoplastique.

Les substances kératoplastiques favorisent la régénération de la couche cornée et normalisent une kératinisation défectueuse. Quant aux kératolitiques, ces derniers sont capables de provoquer la chute de la cornée ou de réduire son épaisseur.

Par ailleurs, il est important de souligner que l’acide salicylique est une substance liposoluble, c’est-à-dire qu’il peut être mélangé et dilué dans les graisses de l’épiderme et dans le matériel sébacé qui se trouve coincé dans les follicules. Lorsque l’acide salicylique s’introduit dans les zones lipidiques de la peau, il provoque l’exfoliation et la desquamation de cette dernière.

Cet article peut également vous intéresser : L’acidémie méthylmalonique, qu’est-ce que c’est ?

Les indications

Les indications essentielles de l’acide salicylique sont au nombre de neuf :

  • Kératolytique : dans des concentrations mentionnées, cet acide permet de traiter les verrues vulgaires, planes ou plantaires
  • Kératoplastique : 0,5 % au bord des ulcères atones
  • Problèmes de peau : on peut l’utiliser seul dans des concentrations de 10 à 15 % sous forme de crème ou pommade, ou avec des acides alpha-hydroxylés (AHA) ou de l’acide rétinoïque
  • Photoprotection : il agit comme un filtre chimique
  • Antifongique: il favorise la pénétration des médicaments antifongiques topiques en éliminant la couche cornée
  • Anesthésique : l’acide salicylique a un certain effet anesthésique, car il intervient dans la synthèse des prostaglandines, des substances liées à la douleur. Cet acide est, par exemple, utilisé pour soulager la douleur des aphtes
  • Analgésique : certains dérivés de l’acide salicylique sont utilisés pour soulager la douleur liée à une bursite ainsi que les douleurs musculaires
  • Antiprurigineux : l’acide salicylique soulage les démangeaisons
  • Anti-inflammatoire : tel que c’est le cas pour son effet analgésique et son effet anesthésique, son effet anti-inflammatoire dérive de sa capacité à inhiber la synthèse des protaglandines

Les effets indésirables de l’acide salicylique

L'acide salicylique peut avoir des effets néfastes sur l'épiderme

Tel que c’est le cas avec tous les médicaments et toutes les substances chimiques, l’acide salicylique a également des effets indésirables.

Vous trouverez ci-dessosu ses effets indésirables les plus communs :

  • Toxicité par absorption systémique : lorsque la substance se trouve dans le sang, elle peut provoquer des nausées et des vomissements
  • Antifongique et effet tératogène : cet acide peut affecter la division des cellules et affecter le fœtus. Cet acide est donc contre-indiqué aux femmes enceintes
  • Réactions allergiques : cet acide est contre-indiqué aux personnes qui sont allergiques à cette substance, car il peut être à l’origine de complications graves
  • Troubles psychiques : cet effet indésirable est moins commun en comparaison avec ses autres effets indésirables cités ci-dessus

Cet article peut également vous intéresser : 6 aliments qui contiennent de l’acide hyaluronique

En somme, l’acide salicylique est toujours d’actualité en ce qui concerne ses indications traditionnelles ainsi que d’autres indications plus récentes. C’est une substance efficace et fiable.

 

  • Bashira S, Drehera F, Chewa A. Cutaneous bioassay of salicylic acid as a keratolytic; International Journal of Pharmaceutics 2005 (292): 187-194
  • Rougier A. Efficacy and safety of a new salicylic acid derivative (LHA) alone or as a complement of tretinoin in acne treatment. J Am Acad Dermatol, 2007 Feb (56) 2 sup 2: AB15.
  • Bari AU, Igbal Z, Rahman SB; Superficial chemical peeling with salicylic Acid in facial dermatoses. J Coll Physicians Surg Pak. 2007 Apr;17(4):187-90.