Le harcèlement au sein de la famille : comment le reconnaître et le gérer ?

Pensez-vous que vous êtes victime de harcèlement au sein de votre famille ? Découvrez ici quelques façons de l'identifier, ainsi que des stratégies pour résoudre la situation. Il n'est pas simple de résoudre une telle situation, mais ce n'est pas non plus impossible.
Le harcèlement au sein de la famille : comment le reconnaître et le gérer ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Quand on parle de harcèlement, l’image d’un jeune enfant qui subit le harcèlement de ses camarades de classe nous vient à l’esprit. Ou encore à une personne qui au travail subit ce genre d’actes malveillants de la part du patron ou de ses collègues. Mais qu’en est-il du harcèlement au sein de la famille ? Il existe et dans cet article nous allons lui donner une voix.

Le harcèlement n’a pas seulement lieu à l’école ou au travail ; parfois, il a lieu au sein de la famille. Un frère qui a des attitudes très néfastes ou un beau-père qui rend la vie impossible à son partenaire, par exemple.

Nous pensons que les situations d’intimidation ne se produisent qu’à l’extérieur de la maison, mais parfois elles ont lieu à l’intérieur de la maison. Approfondissons.

À quoi ressemble le harcèlement au sein de la famille ?

Le harcèlement au sein de la famille n’est pas très différent de ce qui peut être subi dans un autre type d’environnement et de circonstance. Une ou plusieurs personnes, avec lesquelles vous avez des liens familiaux, manipulent et intimident sans raison apparente.

La sous-évaluation et la critique sont généralement présentes, de sorte que la personne (jeune ou adulte) passe beaucoup de temps loin de chez elle pour s’éloigner de cet environnement toxique.

L’association American Osteopathic Association a mené une enquête sur le harcèlement qui a abouti sur des données très intéressantes. Jusqu’à 31 % des répondants adultes ont été victimes de ce harcèlement. Ce qui laisse penser qu’il s’agit d’une forme de maltraitance qui est assez fréquente, mais dont on parle peu.

Fille qui souffre d'intimidation au sein de sa famille.
Une mère qui sous-estime et critique, un frère qui fait du chantage et qui manipule… Ce type de situation peut provoquer dépression et angoisse chez la victime.

Comment reconnaître le harcèlement au sein de la famille ?

Parfois, reconnaître le harcèlement au sein de la famille n’est pas facile. D’abord parce qu’il est très difficile d’admettre qu’une mère, un père ou un frère puissent être des harceleurs potentiels. Deuxièmement, parce que les formes de harcèlement sont si subtiles qu’elles sont camouflées par des ironies et des blagues.

Les situations ci-dessous peuvent servir de signal d’alerte :

  • Vous ressentez du stress lorsque vous pensez rentrer chez vous. C’est un symptôme clair qu’il y a quelque chose qui ne va pas à la maison. Il est alors important d’analyser la situation.
  • Un manque de confiance en vos propres capacités apparaît. En raison des critiques, vous pouvez ne pas vous sentir à la hauteur. Une personne toxique peut favoriser de telles pensées.
  • Vous êtes souvent en proie à l’anxiété. Et aux attaques de panique. Parfois, l’intimidation est si subtile qu’elle peut passer inaperçue, mais l’esprit et le corps ne sont pas dupes.

Quand quelqu’un au sein de la famille a tendance à blâmer l’autre, à le critiquer sans cesse, à le faire chanter émotionnellement, il faut soupçonner une situation de harcèlement. Nous avons tendance à idéaliser la famille, à croire que tous les membres nous veulent nécessairement du bien. Or, ce n’est pas toujours le cas.



Quelques stratégies pour faire face à l’intimidation familiale

Gérer le harcèlement au sein de la famille n’est pas facile. Parfois, il n’est pas si facile de devenir indépendant. Cependant, certaines stratégies peuvent fonctionner et renforcer la personnalité de la personne harcelée.

Mettre des limites

Commencer à dire « non », s’affirmer et fixer des limites est l’une des stratégies les plus efficaces pour faire partir un intimidateur. Quand vous n’êtes plus manipulable, ce dernier n’a plus rien à faire auprès de vous.

Cependant, ce n’est pas facile à faire sans l’aide d’un professionnel. Consulter un psychologue pour commencer à se fixer des limites est essentiel pour bien faire les choses.



Rester calme

Il est préférable de ne pas réagir aux insultes ou aux critiques d’un harceleur. Ceux qui pratiquent la méditation ont une grande capacité à rester calme.

Par exemple, si un membre de votre famille vous dit “tu ne vas pas y arriver, tu n’as pas ce qu’il faut pour”, vous pouvez répondre “je vais continuer d’essayer, je n’ai rien à perdre”.

Technique pour garder son calme face au harcèlement familial.
Apprendre à rester calme et à cultiver la tranquillité nous apporte de l’assurance face à la violence familiale.

S’éloigner si possible

Si vous avez la possibilité de vous éloigner des harceleurs, faites-le. Cependant, ce n’est pas toujours faisable.

Il ne s’agit pas de fuir le problème, mais d’arrêter d’être sur ses gardes et de détester ces retours à la maison. L’anxiété d’anticipation peut être difficile à gérer.

Si vous êtes victime de harcèlement au sein de votre famille, demandez de l’aide

Le harcèlement au sein de la famille est possible à gérer, mais pour cela il faut s’adresser à un expert. Nous ne le nierons pas : ce sont des circonstances qui attristent et causent de la frustration, mais elles peuvent être surmontées. Ne jetez jamais l’éponge !

Cela pourrait vous intéresser ...
5 conseils pour se protéger du harcèlement en ligne
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 conseils pour se protéger du harcèlement en ligne

Se protéger du harcèlement en ligne est vital pendant l'enfance et l'adolescence. L'utilisation précoce d'Internet nécessite un contrôle.



  • Wolke, Dieter, Neil Tippett, and Slava Dantchev. “Bullying in the family: sibling bullying.” The Lancet Psychiatry 2.10 (2015): 917-929.
  • Dantchev, S., Hickman, M., Heron, J., Zammit, S., & Wolke, D. (2019). The independent and cumulative effects of sibling and peer bullying in childhood on depression, anxiety, suicidal ideation, and self-harm in adulthood. Frontiers in psychiatry10, 651.
  • Wolke, D., & Skew, A. J. (2012). Bullying among siblings.