6 agressions verbales de votre partenaire que vous ne devez pas tolérer

· 15 septembre 2018
Les agressions verbales peuvent faire plus de mal que les agressions physiques, car elles laissent de plus grandes et profondes blessures au niveau émotionnel et psychologique. De plus, ces agressions nuisent à l’estime de soi en réduisant la sécurité et rendent dépendant de l’agresseur.

Pour qu’une agression se produise, il n’est pas toujours nécessaire d’employer la force physique. La violence peut aussi se traduire avec des mots ou des attitudes, il s’agit alors d’agressions verbales. Crier, insulter et offenser sont des moyens d’agresser une autre personne et de compromettre son bien-être.

Par conséquent, nous nous concentrerons aujourd’hui sur les agressions verbales qu’aucune personne ne doit tolérer, et encore moins si cela vient de son partenaire.

L’agression verbale est une atteinte à la personne. Ce sont des mots adressés à une ou plusieurs personnes qui ont pour intention de nuire ou de menacer ou de provoquer. Elle découle dans la plupart des cas d’un non respect de la personne. C’est l’agression la plus fréquente et elle peut être utilisée dans n’importe quel contexte dans la société actuelle.

Il est donc essentiel d’apprendre à reconnaître les agressions verbales pour en prendre conscience et pouvoir les freiner, surtout lorsqu’elles se déroulent au sein du couple. 

Découvrez à présent dans cet article en quoi consiste l’agression verbale pour pouvoir la détecter et ne pas la laisser s’installer dans votre vie.

Qu’est-ce que l’agression verbale ?

Quand on entend les mots «agression» ou «violence», nous les associons habituellement automatiquement à des comportements physiques. Cependant, il existe d’autres moyens de blesser une personne sans même le toucher.

Mais comment se traduisent alors ces agressions ? Celles-ci se produisent très souvent à travers les mots et les comportements.

violence et agression verbale

Les insultes, les humiliations et les cris sont les formes de violence verbale les plus fréquentes. Très souvent, ces attitudes ne sont pas considérées comme quelque chose de grave car elles ne laissent aucune trace visible sur le corps, cependant, elles provoquent souvent des blessures à l’âme et à l’estime de soi.

La personne qui attaque verbalement n’a heureusement pas toujours recours à la maltraitance physique, mais cela peut arriver. L’agresseur verbal s’en prend souvent à une personne dépendante, peu sûre d’elle, et qui a peur. Par conséquent, la personne agressée fera tout ce qu’on lui ordonne.

Il est également possible que cette violence verbale provoque une rupture avec la famille et les amis, une perte de vie sociale ou un manque de réalisations personnelles basées sur le peu de confiance que l’on a en soi.  La personne affectée doit prendre conscience de ce qui se passe et de ce qu’elle a enduré. Si la situation ne change pas, le mieux est de partir avant qu’il ne soit trop tard.

Quels types d’agressions verbales existe-t-il ?

En fait, il existe plusieurs façons d’agresser une personne sans la toucher ni même l’effleurer. La violence non physique est plus courante que nous le pensons, car elle ne s’identifie pas facilement dans toutes les sociétés.

Nous considérons qu’une personne a crié « parce qu’elle était énervée » ou « parce qu’elle a passé une journée terrible au travail »… Et puis, la personne s’excuse, nous demande pardon et nous oublions tout.

les agressions verbales à ne pas tolérer

Cependant, nous ne mesurons souvent pas la profondeur des agressions et des blessures internes qui peuvent se produire par les agressions verbales. De plus, si vous tolérez un comportement agressif dans le couple, vous souffrirez encore plus.

En effet, lorsque vous recevez un «bombardement» quotidien de phrases blessantes ou offensantes, votre estime de vous-même s’en trouve endommagée. Vous ne réalisez pas le poids que cela signifie pour vous d’accumuler ces mots si nuisibles à votre santé émotionnelle et psychologique. Par ailleurs, il est très difficile de faire confiance à nouveau après tout ce que l’on vous a dit.

Les agressions verbales les plus courantes sont les suivantes :

1. La dégradation

Les mots dégradants sont ceux qui nous font croire subtilement que nous ne sommes pas capables de faire quelque chose. « Tu ne comprends rien à l’argent, parce que tu n’a jamais travaillé », « Tu ne sais faire que la cuisine et nettoyer », « apporte-moi un sandwich, tu dois bien te rendre utile », « tu ne sais rien faire » sont le genre de phrases les plus fréquentes.

La dégradation peut aussi apparaître sous forme de moquerie ou d’humiliation qui s’attaque à notre façon de nous habiller, à où ce que nous disons, à un rêve que nous avons ou une idée que nous essayons d’expliquer.

2. Les accusations et les reproches

Tout ce qui se passe à la maison est de la faute de l’autre. Si la personne est fatiguée, si elle a faim, si elle a mal travaillé, s’il n’y a pas assez d’argent, si quelque chose se casse, su le couple ne peut pas avoir d’enfants, etc.

Avec les accusations et les reproches, même si ce n’est pas votre faute, vous serez toujours le coupable. C’est-à-dire que même si vous n’êtes pas celui qui a commis une erreur ou fait quelque chose de mal, on vous accusera quand même.

3. Les critiques

Les critiques sont étroitement liées à la première des agressions verbales dont nous avons parlé dans cet article, la dégradation. Autrement dit, il semble que vous faites toujours les choses mal. On vous disqualifie peu importe les efforts que vous faites et on vous compare en mal avec des ex-partenaires ou avec votre belle-mère ou beau-père. On souligne tous vos défauts et on juge tout le temps vos actions.

Apprenez à différencier une critique nuisible d’un commentaire constructif. Le premier utilise des mots et des tons blessants, vous fait sentir mal et vous décourage à vous améliorer.

4. Les menaces

Les menaces sont un autre type d’agression verbale. La violence verbale typique avant la violence physique est la preuve que vous êtes à côté d’une personne agressive et en même temps dépendante de vous.

Comme exemple, les menaces les plus fréquentes pouvant être reçues de la part d’un agresseur peuvent être du genre : « Si tu me laisses je me suicide », « Si tu pars, tu ne reverras pas les enfants », « Si tu en parle à quelqu’un que je te laisserai sans argent », etc.

Il s’agit sans aucun doute d’une manipulation émotionnelle qui vous empêche d’agir et qui vous oblige à ne pas vous en aller, peu importe comment cette personne vous traite. Et puis, les menaces ne se manifestent heureusement pas toujours, mais pour ne pas tenter le destin, nous préférons faire ce que la personne violente et agressive nous ordonne.

Ne manquez pas de lire aussi cet article : Les agressions verbales subtiles au sein du couple

5. Les ordres

Précisément par rapport à ce qui précède, l’un des types d’agression verbale les plus dégradants qui puissent exister sont de recevoir des ordres comme si vous étiez un esclave. Et cela se produit n’importe où dans la société actuelle, aussi bien dans le milieu du travail que dans une relation de couple.

Soyez très prudent avec les types d’ordres que l’on vous donne et surtout la manière dont on vous oblige à obéir. Ce n’est pas la même chose de vous demander « apporte-moi s’il te plaît un verre d’eau » que de dire « donne-moi un verre d’eau tout de suite, c’est ton rôle ».

6. La censure d’opinion

Cela se produit lorsqu’on ne vous permet pas de dire ou d’exprimer ce que vous ressentez ou pensez sur un sujet. Ou lorsque vous le faites, on rejette vos opinions.

Ce genre de censures d’opinions se manifestent souvent avec des phrases comme celles-ci : « Tu ne sais pas de quoi tu parles », « Tu n’es pas en mesure de parler de ce sujet », « depuis quand es tu un expert pour parler de ça ? » ou « Tais-toi, je ne t’ai pas demandé ton avis.  »

Les agressions verbales peuvent même être plus douloureuses que les agressions physiques et avoir des conséquences dévastatrices sur la personne qui les supporte quotidiennement. La dépression, les phobies, les attaques de panique et le manque d’estime de soi en quelques-unes de ces conséquences. Supporter des agressions verbales constantes, dépendre et rester proche d’un agresseur peut sérieusement nuire au bien-être et au développement d’une personne.

Par ailleurs, les personnes de tous les genres, race, culture, taille, orientation sexuelle ou âge peuvent être victimes de violence verbale. Typiquement, l’abus verbal augmente en intensité au fur et à mesure du temps et peut malheureusement parfois se terminer par une agression physique.

Conclusions

L’agression verbale et l’abus verbal sont un degré comportemental qui peut sérieusement interférer sur le développement émotionnel d’un individu. Une simple exposition à une agression verbale peut être suffisante pour affecter significativement l’estime de soi d’un individu, le bien-être émotionnel ainsi que l’état physique. Dès le plus jeune âge, un abus verbal peut contribuer à un complexe d’infériorité, des attitudes machistes et autres comportements négatifs.

Malgré le fait que ce soit un type d’abus très commun, l’agression verbale n’est pas sérieusement perçue comme une forme d’abus car, hormis le fait qu’il peut y avoir la présence de témoins, il n’existe souvent aucune preuve. Cependant dans la réalité, des cas modérés aux sévères cas d’abus verbaux peuvent être beaucoup plus nuisibles pour la santé d’un individu qu’un abus physique.

Les individus qui se sentent verbalement attaqués de manière régulière doivent rechercher des conseils de la part de professionnels et partir loin de l’environnement négatif lorsque cela est possible.

Cet article vous intéressera aussi : 6 symptômes montrant que vous êtes victime d’abus verbal

Quand nous entendons le mot « abus », nous pensons automatiquement à l’agression physique. Cependant, il existe aussi la violence verbale qui, tout en ne laissant aucun signe visible de préjudice, est tout aussi nuisible que la violence physique. L’abus verbal ne doit pas être accompagné d’un langage agressif ou d’un ton élevé. Il est possible d’avoir recours à des moyens subtils pour nous intimider ou nous faire nous sentir inférieurs. Découvrez dans cet article 6 symptômes qui montrent que vous êtes victime d’abus verbal.