Le soutien-gorge est-il utile ?

Le port du soutien-gorge n'empêche pas que les seins tombent au fil des années. Pire encore, il accélère ce processus.

Le soutien-gorge, tellement commun dans les sous-vêtements féminins et très important dans l’intimité des femmes, ne serait d’aucune utilité. En effet, c’est la conclusion à laquelle est arrivée une étude menée en France après plusieurs années de recherches. Il n’y aurait ainsi aucun bénéfice à en porter !

Le professeur Jean-Denis Rouillon, de l’Université Franche-Comté de Besançon, affirme avec certitude que les soutiens-gorge féminins n’offrent aucun bénéfice.  Au contraire, ils provoquent même des dégâts sur les seins de celles qui les utilisent !

D’où viennent ces conclusions ? Elles se basent en réalité sur des études menées sur une période de 15 ans. Pendant tout ce temps, l’Université de Besançon a réalisé une expérience sur 130 femmes volontaires âgées de 18 à 35 ans. L’idée était de faire un suivi et de vérifier ainsi les divers changements qui se produisaient sur les seins de ces dernières.

Lors des premières phases de l’investigation, l’équipe médicale a pu observer que les seins des femmes qui n’utilisaient pas de soutien-gorge restaient bien plus fermes. Ils présentaient beaucoup moins de vergetures comparé aux femmes qui elles utilisaient le soutien-gorge tous les jours.

Pour réaliser cette étude, les scientifiques utilisèrent des outils très simples : une règle de calcul et un calibreur. Le calibreur est un dispositif qui permet de mesurer la distance entre deux côtés opposés d’un objet.

Le groupe de scientifique qui a dirigé cette expérience a pu observer beaucoup de phénomènes. En effet, les conclusions de cette étude sont nombreuses. Parmi elles, une conclusion ressort principalement : l’étude a démontré que l’utilisation de ce vêtement si populaire chez la gent féminine n’évite pas la chute des seins. Au contraire, le soutien-gorge accélère ce processus. Le professeur Rouillon estime que d’un point de vue médical, physiologique et anatomique, ce n’est absolument pas bénéfique de priver notre poitrine de gravité. Il affirme qu’au contraire, les seins deviennent alors bien plus mous.

Seins

Le professeur est bien clair à ce sujet, car certains muscles se chargent de maintenir la poitrine à son endroit. Le professeur soutient alors l’hypothèse suivante : les muscles perdent leur fonction avec l’usage de ce sous-vêtement. C’est justement pour cela que nos seins perdent leur fermeté. Il affirme également que les femmes qui ne portent jamais de soutien-gorge maintiennent des mamelons plus haut par rapport aux femmes qui l’utilisent régulièrement.

Attention, il faut savoir tout de même que lorsque l’on a utilisé ce sous-vêtement durant de nombreuses années, il est préférable de ne pas s’arrêter. En effet, le résultat serait alors tout sauf bénéfique.

Le professeur insiste sur le fait que l’étude n’est pas forcément représentative. En effet, l’expérience a duré plusieurs années mais seulement quelques centaines de femmes y ont participé. Cet échantillon ne représente donc pas la population mondiale.

Par contre, cette expérience peut confirmer que ne pas porter un soutien-gorge n’entraîne aucune détérioration pour ce qui est de l’orientation de la poitrine. Bien au contraire, cela engendre une nette amélioration !

L’une des femmes qui a participé à cette expérience a aujourd’hui 28 ans. Elle affirme avoir cessé d’utiliser des soutien-gorge depuis deux ans. Résultat ? Elle se sent bien, ses douleurs dans le dos ont disparu et elle affirme respirer bien mieux car elle se sent plus libre.

Autre point important : la plupart des femmes endommagent leurs seins car elles utilisent une mauvaise taille qui n’est pas adaptée à leur poitrine. C’est ce qui a été démontré par plusieurs études antérieures menées à l‘Université de Portsmouth, en Angleterre.