Le thé matcha : qu’est-ce que c’est et quels sont ses utilisations ?

29 mai 2020
Le thé matcha, comme le thé vert, provient de la plante Camellia sinensis. Cependant, son profil nutritionnel est différent et il a également une forme de culture différente. A quoi sert-il ? Nous vous le détaillons ici.

Le thé matcha est un produit qui est devenu populaire pour ses propriétés intéressantes. Il provient de la même plante que le thé vert traditionnel, Camellia sinensis, mais il s’agit d’un produit en poudre au profil nutritionnel différent, car son mode de culture est également particulier.

Pour cultiver ce type de thé, les agriculteurs couvrent les plantes 20 ou 30 jours avant la récolte afin d’éviter la lumière directe du soleil. De cette façon, la production de chlorophylle augmente, tout comme la teneur en acides aminés. La plante prend même une teinte verte plus foncée.

Au moment de la récolte, les meilleures feuilles sont cueillies à la main et les tiges et nervures de la plante sont retirées. Elles sont ensuite broyées pour obtenir une poudre vert clair distribuée sous le nom de thé matcha. Nous vous détaillons ci-dessous ses propriétés et ses utilisations.

Propriétés nutritionnelles du thé matcha

Comme nous l’avons mentionné, le thé matcha se caractérise par son profil nutritionnel unique. Bien qu’il présente des similitudes avec le thé vert en feuilles, sa concentration est plus élevée.

Selon la base de données nutritionnelle SELF, une portion de thé matcha (1 cuillère à café ou 1 gramme) contient :

  • Protéines (entre 250 et 300 mg)
  • Acides aminés totaux (environ 272 mg)
  • Lipides (environ 50 mg)
  • Minéraux tels que le potassium, le magnésium, le calcium, le zinc, le phosphore et le fer
  • Vitamines A, B1, B2, B6, C, E et K

D’autre part, une estimation publiée par le Journal of Chromatography A suggère que le nombre de catéchines contenues dans ce type de thé est jusqu’à 137 fois supérieur à celui des autres types de thé vert. C’est pourquoi, en matière de santé, c’est l’une des options privilégiées.

La préparation du thé matcha

Principales utilisations du thé matcha

Ces dernières années, le thé matcha a été utilisé comme complément nutritionnel pour favoriser le bien-être. On mélange la poudre avec de l’eau chaude et on obtient une boisson pour compléter l’alimentation. Cependant, en raison de sa texture et de sa saveur, certaines personnes l’utilisent pour la préparation de desserts, de cocktails et d’autres types de boissons.

Cependant, en général, la plupart des consommateurs le préfèrent pour ses applications en matière de santé. Bien que beaucoup ne le connaissent pas encore, plusieurs études ont déterminé que ses composants sont des coadjuvants dans la prévention de certaines maladies.

Lisez également : Quels sont les bienfaits de la phytothérapie ?

Santé du cerveau

La boisson préparée avec ce thé naturel est généralement conseillée pour améliorer la santé du cerveau. En raison de sa teneur en substances stimulantes telles que la caféine et la L-théanine, il peut contribuer à un état de vigilance plus élevé et à une augmentation du niveau d’énergie.

Des recherches publiées dans Food Research International ont montré que le matcha peut améliorer l’attention, le temps de réaction et la mémoire, par rapport au placebo. Bien que ce sujet nécessite encore des recherches, les résultats suggèrent qu’il pourrait être un bon complément pour améliorer les performances du cerveau.

Santé cardiaque

En raison de sa concentration en catéchines, ce type de thé a également des effets protecteurs sur la santé cardiaque. Selon une révision des études publiées dans la revue médicale Current Medicinal Chemistry, les catéchines ont une activité antioxydante, anti-inflammatoire, antiplaquettaire et antiproliférative.

Par conséquent, le matcha et d’autres variétés de thé vert sont utiles pour réduire les taux de cholestérol élevés, les problèmes de tension artérielle et d’autres facteurs qui augmentent le risque de maladies cardiovasculaires chroniques.

Le thé matcha contre les maladies cardiovasculaires

Poids corporel

Une autre utilisation du thé matcha est liée au poids corporel. Il convient de préciser qu’il ne s’agit pas d’un des nombreux produits miracles qui promettent de perdre du poids en peu de temps. En revanche, inclus dans un régime sain et contrôlé en calories, il peut favoriser la perte de poids.

Dans une recherche publiée par The American Journal of Clinical Nutrition, la consommation d’un extrait de thé vert a contribué à augmenter la combustion des graisses jusqu’à 17 % pendant un exercice modéré. En outre, d’autres recherches ont associé sa consommation à une augmentation de la dépense énergétique.

Cependant, c’est un sujet qui continue à faire l’objet de recherches et les preuves restent insuffisantes pour faire des affirmations. Par conséquent, si l’on veut perdre du poids, il est essentiel de donner la priorités aux recommandations du médecin et du nutritionniste.

Découvrez-en plus : Ce que vous devez savoir sur les médicaments amincissants

Effets secondaires et contre-indications du thé matcha

Chez la plupart des adultes en bonne santé, le thé matcha est considéré comme sûr, à condition que sa consommation soit modérée. Deux ou trois tasses par jour suffisent, chacune étant préparée avec un gramme.

Cependant, en raison de sa teneur en caféine, ce thé peut provoquer des effets secondaires, notamment en cas de dépassement des doses ou chez les personnes sensibles à cette substance.

Ces effets comprennent :

  • Irritabilité
  • Insomnie
  • Maux de tête
  • Palpitations
  • Etourdissements
  • Nausées et vomissements

D’autre part, comme le précise une revue de la littérature publiée dans le Chinese Medical Journal, les catéchines contenues dans ce thé peuvent affecter l’absorption de fer, affectant les patients souffrant d’anémie ferriprive, par exemple. Cela peut également affecter l’absorption du zinc.

Les patients souffrant de maladies cardiaques, de problèmes rénaux ou d’ulcères d’estomac doivent éviter de boire ce thé sans avoir consulté un médecin au préalable. Ses composants peuvent interférer avec l’action des médicaments utilisés pour traiter ces affections.

 

  • Weiss, D. J., & Anderton, C. R. (2003). Determination of catechins in matcha green tea by micellar electrokinetic chromatography. Journal of Chromatography A, 1011(1–2), 173–180. https://doi.org/10.1016/S0021-9673(03)01133-6
  • Schroder, Lennard & Marahrens, Philip & Koch, Julian & Heidegger, Helene & Vilsmeier, Theresa & Phan-Brehm, Thuy & Hofmann, Simone & Mahner, Sven & Jeschke, Udo & Richter, Dagmar. (2018). Effects of green tea, matcha tea and their components epigallocatechin gallate and quercetin on MCF‑7 and MDA-MB-231 breast carcinoma cells. Oncology Reports. 41. 10.3892/or.2018.6789.
  • Babu PV, Liu D. Green tea catechins and cardiovascular health: an update. Curr Med Chem. 2008;15(18):1840–1850. doi:10.2174/092986708785132979
  • Tian C, Huang Q, Yang L, et al. Green tea consumption is associated with reduced incident CHD and improved CHD-related biomarkers in the Dongfeng-Tongji cohort [published correction appears in Sci Rep. 2017 May 31;7:45949]. Sci Rep. 2016;6:24353. Published 2016 Apr 13. doi:10.1038/srep24353
  • Venables, M. C., Hulston, C. J., Cox, H. R., & Jeukendrup, A. E. (2008). Green tea extract ingestion, fat oxidation, and glucose tolerance in healthy humans. American Journal of Clinical Nutrition87(3), 778–784. https://doi.org/10.1093/ajcn/87.3.778
  • Bérubé-Parent, S., Pelletier, C., Doré, J., & Tremblay, A. (2005). Effects of encapsulated green tea and Guarana extracts containing a mixture of epigallocatechin-3-gallate and caffeine on 24 h energy expenditure and fat oxidation in men. British Journal of Nutrition, 94(3), 432–436. https://doi.org/10.1079/bjn20051502
  • Chacko SM, Thambi PT, Kuttan R, Nishigaki I. Beneficial effects of green tea: a literature review. Chin Med. 2010;5:13. Published 2010 Apr 6. doi:10.1186/1749-8546-5-13