Ce que vous devez savoir sur les médicaments amincissants

4 mars 2020
Les médicaments amincissants ne sont pas une solution à l'obésité, mais ils aident à apporter les changements nécessaires au mode de vie pour ne pas prendre de poids. Aucun de ces médicaments ne s'est avéré plus efficace que le régime alimentaire et l'exercice physique combinés.

Les médicaments amincissants font souvent l’objet de mythes, d’idées fausses et d’informations erronées. Malheureusement, la parapharmacie a popularisé diverses substances qui promettent d’aider les gens à perdre du poids, mais celles-ci n’ont aucune efficacité ou peuvent être nocives pour la santé.

Les médicaments amincissants ne sont que cela : des médicaments. Par conséquent, ils ne peuvent être prescrits que par un professionnel de la santé qui évalue et détermine si ce type de produit est indiqué pour un cas spécifique ou non. Et ce en fonction de nombreux facteurs.

Il convient également de noter qu’ils ne sont pas une solution miracle. La perte de poids est un processus complexe qui exige des efforts sur plusieurs fronts. Si un médicament peut être utile, il ne sert pas à grand-chose s’il n’est pas complété par un régime alimentaire et des exercices physiques appropriés.

Les médicaments amincissants

Une femme en consultation pour des médicaments amincissants

 

La première chose à dire est que ces substances ne sont jamais prescrites à des fins cosmétiques. Deuxièmement, aucun de ces médicaments ne s’est révélé plus efficace qu’un programme systématique de régime alimentaire et d’exercice physique contrôlé.

Cela dit, il convient de noter que ces types de médicaments agissent sur le système nerveux central, en inhibant les circuits hypothalamiques complexes qui régulent les sensations de faim et de satiété. En d’autres termes, ils vous aident à avoir moins faim.

Il existe également d’autres médicaments qui contribuent à accélérer le métabolisme ou qui ont un effet diurétique ou laxatif. De plus, il existe sur le marché des « brûleurs de graisse », vendus dans les supermarchés ou les parapharmacies, et dont l’efficacité n’est pas scientifiquement prouvée.

Lire la suite : Relation entre l’obésité et les glandes endocrines

Le profil du patient pour les médicaments amincissants

Les médicaments amincissants ne sont pas pour tout le monde. En principe, ils ne doivent pas être utilisés par les femmes enceintes ou allaitantes, ni par les mineurs, et ne doivent pas être pris sans avis médical.

On a recours à ce type de médicament lorsque les patients répondent aux critères suivants :

  • Il existe un diagnostic d’obésité : le médecin a classé le patient comme obèse car son poids est supérieur de 20 % à l’idéal en fonction de sa taille et de sa corpulence. En général, cela correspond à ceux qui ont un IMC – indice de masse corporelle – de 30 ou plus
  • IMC mineur avec maladie concomitante : il existe des cas où l’IMC est inférieur à 30, mais supérieur à 27 et où la personne présente des problèmes tels que le diabète, l’apnée du sommeil ou l’hypertension artérielle. Dans ce cas, la prescription de ces médicaments est adéquate

Il convient de noter que dans aucun de ces cas, les médicaments ne constituent le premier choix de traitement. Ils sont indiqués dans les cas où la personne a suivi un régime alimentaire et un programme d’exercice physique pendant une période comprise entre 3 et 6 mois et n’a pas réussi à perdre plus de 5 % de son poids pendant cette période. La personne doit également être très motivée et engagée dans l’objectif de la perte de poids.

Les effets secondaires de ces médicaments

La constipation est un des effets secondaires de la prise de médicaments amincissants

 

Comme toutes les substances chimiques, les médicaments amincissants ont aussi des effets secondaires qui varient d’une personne à l’autre. Les symptômes légers tels que la diarrhée, la constipation et/ou la nausée sont les plus courants et diminuent avec le temps.

Certains médicaments, tels que la phentermine, la benzfétamine, le diéthylpropion et la phendimétracine, peuvent provoquer des troubles du sommeil, de la nervosité ou de l’agitation, ainsi que des maux de tête et une pression artérielle élevée. Dans certain cas, on a aussi constaté les effets secondaires suivants :

  • Pigmentation jaune des yeux et/ou de la peau
  • Urine de couleur foncée
  • Selles pâles
  • Démangeaisons cutanées
  • Douleurs abdominales
  • Perte d’appétit

En savoir plus : 10 raisons pour lesquelles le yoga est idéal pour les personnes en surpoids

Précautions et autres informations

Il est important de noter que certains produits vendus dans des parapharmacies et présentés comme des substances amincissantes ne sont pas sûrs, car ils ne sont étayés par aucune étude scientifique. Ils sont donc vendus librement.

Certains de ces produits, en particulier ceux contenant de l’éphédra, de l’éphédrine ou de la caféine, ont été liés à des rapports de crises d’épilepsie, de crises cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et de morts subites. Vous devez donc consulter votre médecin avant d’ingérer ces types de substances.

Les médicaments amincissants prescrits perdent leur effet lorsqu’ils sont arrêtés. Par conséquent, en l’absence d’un régime alimentaire et d’un mode de vie appropriés, il est très probable que l’arrêt de ces médicaments entraîne une prise de poids.

 

Verónica, Á. V. (2012). Tratamiento farmacológico de la obesidad. Revista Médica Clínica Las Condes, 23(2), 173-179.