Le traitement de la méningite

La méningite virale n'entraîne généralement pas de conséquences. La méningite bactérienne est, elle, une urgence médicale qui peut entraîner la mort.
Le traitement de la méningite

Dernière mise à jour : 29 mars, 2022

Le traitement de la méningite dépend de la cause qui l’a provoquée : virus , champignons ou bactéries. Une méningite bactérienne requiert une hospitalisation immédiate. Dans les deux autres cas, une admission à l’hôpital dépendra de l’état du patient.

85 % des cas de méningite sont causés par un virus. Presque tous les autres sont de type bactérien. Seuls quelques-uns sont d’origine fongique.

La plupart des méningites virales se guérissent sans problème. Le traitement de la méningite bactérienne nécessite une intervention d’urgence. Quant au traitement de la méningite fongique, il dépend des facteurs associés.

La méningite peut également être due à l’utilisation de médicaments ou être le résultat d’un coup à la tête. Un infime pourcentage de cas de méningite est de cause inconnue.

La méningite

La méningite.

Les méninges entourent le cerveau et la moelle épinière. La méningite correspond à l’inflammation de ce tissu. Les infections causées par des virus ou des bactéries sont la principale cause de la méningite.

L’infection se produit par différentes voies, essentiellement par contact avec des porteurs du micro-organisme. Ces porteurs peuvent être en parfaite santé et transporter la bactérie ou le virus dans leur nez ou leur gorge. Les micro-organismes sont transportés par des gouttelettes de salive expulsées lors de la toux, des éternuements ou d’une conversation.

Dans le cas de la méningite fongique, elle survient généralement chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme les patients atteints du SIDA, d’un cancer ou de leucémie. Elle survient aussi chez ceux qui ont suivi un long traitement avec des antibiotiques ou d’autres immunosuppresseurs. Les champignons vecteurs de maladies sont principalement présents dans les fientes de pigeon, les fruits et le lait, entre autres.



Le traitement de la méningite

Le diagnostic de la méningite.

Le traitement de la méningite virale n’est pas spécifique. La plupart des personnes atteintes de ce type se rétablissent d’elles-mêmes, en 7-10 jours. Les personnes infectées par les virus de la grippe ou de l’herpès ont généralement besoin d’un traitement pour se rétablir.

Le traitement de la méningite bactérienne nécessit une hospitalisation en urgence. Les défenses des patients ne peuvent pas combattre l’infection. Par conséquent, l’administration d’antibiotiques dans les plus brefs délais est nécessaire. Le choix du type d’antibiotique dépendra de la bactérie à l’origine de l infection et de l’âge du patient.

Des traitements supplémentaires sont souvent nécessaires pour traiter les symptômes qui accompagnent le gonflement méningé. À savoir le gonflement cérébral, la déshydratation et les convulsions. En cas d’accumulation de liquide entre les méninges, des procédures sont généralement effectuées pour les drainer ou les éliminer chirurgicalement.

Pronostic et prévention

Même si la méningite bactérienne est traitée correctement, elle peut entraîner la mort. Il y a trois facteurs décisifs pour le pronostic :

  • L’âge du patient
  • Le type de bactérie à l’origine de l’infection
  • L’état de santé antérieur de la personne

La mortalité est assez élevée chez les enfants de moins d’un an et chez les personnes âgées. Si le traitement de la méningite est effectué tôt et correctement, le taux de mortalité est d’environ 10 %.

Par ailleurs, entre 5 et 20 % de ceux qui ont souffert de cette maladie conservent des séquelles neurologiques. Les plus fréquentes sont  les suivantes :

  • Surdité
  • Problèmes cognitifs
  • Épilepsie


La mesure préventive la plus efficace est la vaccination. Le vaccin le plus courant est le méningocoque. Cependant, il convient de noter qu’il n’est pas efficace à cent pour cent, car il ne couvre pas toutes les souches de bactéries qui causent la méningite. Il existe aussi un vaccin contre le pneumocoque et contre Haemophilus influenzae.

Toute personne ayant été en contact étroit avec une personne atteinte de méningite doit être traitée. Si la bactérie à l’origine de la maladie est le méningocoque, il est recommandé à ceux qui ont côtoyé le patient de recevoir le vaccin. Dans tous les cas, un traitement à base d’antibiotiques sera appliqué.

Cela pourrait vous intéresser ...
Journée mondiale de la lutte contre la méningite : une maladie pour laquelle il y a un vaccin
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Journée mondiale de la lutte contre la méningite : une maladie pour laquelle il y a un vaccin

Le 24 avril est célébrée la journée mondiale de lutte contre la méningite afin de mettre en lumière cette maladie qui est toujours présente parmi n...



  • Lasso, M. (2011). Meningitis tuberculosa: claves para su diagnóstico y propuestas terapéuticas. Revista chilena de infectología28(3), 238-247.
  • Pinzón, A. M. Á., Martínez, M. R., & Ortiz, G. C. (2010). Actualización en el tratamiento de la meningitis neonatal bacteriana y reporte de un caso. Revista Med18(1), 100-114.
  • Raso, S. M., Echániz, J. S., Fernández, J. B., Ronco, M. V., Zache, S. C., Martín, I. G., & Fernández, G. R. (2000, January). Tratamiento extrahospitalario de los niños con meningitis viral. In Anales de Pediatría (Vol. 52, No. 5, pp. 430-434). Elsevier Doyma.
  • Ruocco, G., Curto, S., Savio, M., Laurani, H., & Frocht, R. (1999). Vacunación contra Haemophilus influenzae tipo b en el Uruguay: experiencia e impacto. Revista Panamericana de Salud Pública5, 197-199.