Le zona : de quoi s’agit-il ? Comment se manifeste-t-il ?

31 mai 2014
Voici les symptômes qui permettent de reconnaître cette affection. Il est important de les connaître, car un traitement précoce permet d'accélérer la guérison.

Le zona, qui se manifeste par une éruption très douloureuse, est causé par le virus varicelle-zona, le même virus qui est responsable de la varicelle. Le zona apparaît lorsqu’un virus qui affecte les cellules nerveuses se réactive au bout d’un certain temps et provoque une éruption ou des efflorescences.

Voilà ce qui se passe : une fois que vous avez eu la varicelle, le virus zoster subsiste dans les tissus nerveux de l’organisme ; en réalité, il ne disparaît jamais, il est simplement à l’état latent ; mais le problème vient du fait qu’il peut se réactiver plus tard, et c’est à ce moment précis que le zona va se manifester !

On pense que la raison pour laquelle le virus varicelle-zona se réactive a un rapport avec l’affaiblissement progressif du système immunitaire, lorsqu’on a eu la varicelle pendant l’enfance.

Que se passe-t-il lorsque le virus se réactive ?

Au moment où il se réactive, le virus commence à se propager par les nerfs et c’est précisément cette circonstance qui occasionne habituellement des picotements désagréables et des irritations sur les zones affectées. À ce moment-là, le virus circule dans tout le système nerveux et, en l’espace de deux ou trois jours, il atteint la peau. À l’instant où le virus arrive dans l’épiderme, il se produit une éruption de vésicules groupées et disposées sur le trajet du nerf affecté. La peau devient alors extrêmement sensible et douloureuse.

Pouvez-vous développer un zona ?

Si vous avec déjà eu la varicelle, il existe le risque qu’un zona apparaisse lors de la réactivation du virus. Cependant, le virus se réactive plus fréquemment chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou chez celles qui ont plus de 50 ans. Le risque devient plus grand en vieillissant. Le zona peut apparaître plus facilement aussi chez des patients qui suivent un traitement anti-cancer ou qui sont séropositifs. Chez ces derniers, il est même probable qu’il soit l’un des premiers symptômes qui avertissent d’une déficience du système immunologique.

Le zona : quels en sont les symptômes ?

Douleur

1. Le premier symptôme correspond généralement à une forte douleur qui se manifeste d’un seul côté du corps, et qui s’accompagne de fourmillements et d’une irritation. L’irritation ou la douleur peuvent s’intensifier et sont dans la majorité des cas un signe précurseur de l’éruption qui va se produire.

2. Un second symptôme qui peut se présenter correspond à la formation de lésions cutanées qui sont suivies par l’apparition de petites vésicules.

Autres symptômes possibles :

  1. De la fièvre accompagnée de frissons
  2. Des ulcères génitaux
  3. Des douleurs articulaires
  4. Des malaises
  5. Des douleurs abdominales
  6. Des maux de tête
  7. Une inflammation des ganglions lymphatiques

Si le virus affecte un nerf facial :

  1. Des troubles de la vision
  2. L’oeil peut se paralyser
  3. Une perte du goût
  4. L’abaissement de la paupière
  5. Une difficulté à mouvoir les muscles du visage

Et aussi

Il peut occasionner de la fatigue, une fièvre modérée et de légères douleurs musculaires.

Le zona peut-il guérir ?

Assurément, le zona guérit. Il est nécessaire de consulter un médecin pour qu’il établisse un diagnostic et qu’il vous prescrive le traitement adéquat pour combattre le virus. On utilise généralement des médicaments antiviraux qui permettent de soulager la douleur et de prévenir d’éventuelles complications ; ils permettent également de limiter la durée de la maladie.

Les médicaments peuvent se prendre 24 heures après l’apparition des premiers symptômes, comme les douleurs et l’irritation. Pour guérir, il vaut mieux prendre les médicaments avant que n’apparaissent les vésicules.

D’autre part, et dans la perspective d’une guérison rapide, nous vous recommandons de rester au lit jusqu’à ce que la fièvre baisse. Lavez les affaires non-jetables à l’eau bouillante ; maintenez votre peau bien propre et ne réutilisez surtout pas des affaires qui sont contaminées !

Remarque…

Le virus peut rester à l’état latent deux ou trois semaines, puis réapparaître de façon inattendue. Il est important que vous vous reposiez et que vous fassiez établir un diagnostic car, dans les cas les plus graves ou lorsque le virus affecte les nerfs moteurs, on peut souffrir non seulement d’une grande fatigue, mais également d’une paralysie momentanée ou permanente. De plus, la douleur peut être de faible intensité mais elle pourrait s’intensifier ou devenir insupportable ! Pensez donc à bien vous soigner et à vous reposer.

A découvrir aussi