Les 5 erreurs d’hydratation les plus courantes

20 janvier 2018
Il est possible que plutôt que de s'hydrater correctement, nous commettions des erreurs avec certaines mauvaises habitudes.

Il existe 5 erreurs d’hydratation très fréquentes. Il est donc souvent possible d’y tomber sans s’en rendre compte.

Pour avoir une bonne qualité de vie et prévenir les maladies, il faut avoir un bon apport en liquides. Bien que beaucoup l’ignorent, l’assimilation correcte des liquides est cruciale pour le bon fonctionnement de tous les organes.

Un organisme déshydraté commence à montrer des faiblesses dans la plupart de ses principales fonctions. Cela peut entraîner des difficultés physiques et mentales. Le fait est que, au-delà de l’eau de la consommation d’eau, une bonne hydratation dépend d’autres facteurs où des erreurs sont souvent commises.

1. Limitez votre apport en sodium

sel

Il est vrai qu’une des principales recommandations médicales consiste à modérer l’apport en sodium. Une alimentation riche en ce minéral peut entraîner des problèmes chroniques tels que la rétention de liquide et l’hypertension chronique.

Toutefois, cela ne signifie pas que le sel est un ennemi et qu’il doit être complètement exclu du régime alimentaire. Une consommation faible en sodium peut également avoir des effets contre-productifs.

  • Une mauvaise absorption du sel ou sa perte excessive due à la transpiration rend difficile l’assimilation des liquides, même en buvant beaucoup d’eau.
  • Les conditions telles que la chaleur et l’humidité rendent la consommation de liquide et de sel plus importante.

Vous voulez en savoir plus ? 7 conseils pour éviter la rétention de liquides

2. Vous consommez trop d’eau

Alors qu’une faible consommation d’eau entraîne instantanément la déshydratation, une consommation excessive de liquide peut avoir des effets négatifs. Boire trop d’eau ou tout autre liquide surchargent le système urinaire et augmente le risque de problèmes inflammatoires et d’infections.

L’organisme n’est pas prévu pour traiter quoi que ce soit en excès, même s’il s’agit d’eau. La quantité recommandée peut varier selon l’âge, le poids, les habitudes et le temps.

3. Vous ne consommez pas assez de magnésium et de potassium

magnésium et potassium

Les personnes qui pratiquent un sport, qui font régulièrement de l’exercice physique ou toute autre activité physique exigeante devraient se préoccuper de l’absorption correcte du magnésium et du potassium.

Ces minéraux essentiels jouent un rôle clé dans le maintien de l’hydratation corporelle et de la santé musculaire. Une carence peut empêcher une bonne hydratation des cellules et un bon équilibre des électrolytes.

S’ils sont insuffisants, vous êtes plus susceptibles d’avoir des crampes musculaires, des douleurs et des symptômes de déshydratation. En général, la consommation de fruits, légumes, légumineuses et céréales est recommandée pour assurer leur bonne absorption.

4. Vous consommez trop de boissons sucrées

Un grand nombre de personnes pensent qu’elles peuvent hydrater leur corps en consommant des boissons sucrées ou des jus de fruits.

Bien que sur le moment ils calment la sensation de soif, leurs composés sont loin d’être sains pour le corps.

  • Ces boissons sont remplies de sucre et de composés chimiques ajoutés qui, au lieu d’hydrater les cellules, peuvent entraîner la déshydratation.
  • Elles manquent de nutriments de haute qualité et, bien qu’ils soient supposés proviennent des fruits, ils n’ont pas les mêmes propriétés.
  • Beaucoup d’entre elles contiennent même des stimulants qui peuvent avoir des effets indésirables sur la santé.

Vous ne le saviez pas ? 7 signes qui vous indiquent que vous devez boire de l’eau immédiatement

5. Vous ne captez pas les signaux de votre corps

maux de tête

Parfois, nous pouvons penser que nous sommes bien hydratés, et ce n’est pas vraiment le cas. Il y a de nombreux facteurs impliqués dans ce processus et, par conséquent, il n’est pas rare que l’on arrive à un niveau de déshydratation conséquent.

Le fait est que, bien que le corps nous envoie des signaux, nous y prêtons rarement attention, ou en tout cas nous faisons rarement le lien.

La chose la plus inquiétante, c’est que nous laissions les effets évoluer et que nous nous rendons compte du problème alors qu’il nous a déjà causé des problèmes.

  • Des symptômes tels que des changements dans les habitudes de miction ou des infections urinaires peuvent être un signe de manque de liquides et d’électrolytes.
  • Les sensation continuelles de maux de tête, de soif et de crampes musculaires peuvent également être un signe.
  • Certaines personnes présentent une diminution de la fréquence cardiaque et des évanouissements.
  • En cas d’apparition de l’une de ces manifestations, il est nécessaire de consommer des boissons isotoniques, en petites gorgées fréquentes.
  • Ensuite, il faut suivre un plan d’hydratation modéré et graduel. Mais ne pas surcharger l’estomac avec des liquides.

Avez-vous détecté une des erreurs d’hydratation mentionnées ci-dessus ? Si c’est le cas, essayez de les corriger le plus rapidement possible afin de ne pas subir les conséquences dont nous avons parlé.

Gardez à l’esprit que si vous pratiquez une activité sportive ou un travail exigeant, vous devez renforcer vos mesures pour assurer une hydratation optimale de votre corps. Il en va de même si vous êtes atteint d’une maladie.

 

A découvrir aussi