Les déclencheurs atypiques des maux de tête

· 11 juin 2015

Nous savons tous ce que sont les maux de tête, mais bien souvent, nous ne savons pas réellement ce qui les déclenche. Il existe des déclencheurs atypiques des maux de tête.

On pense tout de suite à la fatigue, au stress, à l’hypertension artérielle, voire à une mauvaise position.

Cependant, d’autres facteurs dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler peuvent également provoquer des maux de tête.

Pour cette raison, nous allons vous présenter dans cet article, les facteurs déclencheurs atypiques des maux de tête.

De cette manière, vous pourrez les prendre en compte au quotidien, pour éviter ces gênantes douleurs. En effet, ces maux de tête peuvent véritablement diminuer la qualité de vie de tout un chacun.

1. Les efforts physiques inhabituels

 déclencheurs atypiques des maux de tête et rhume

Il existe un type de céphalée primaire, que les experts appellent tussigène. Elle est très fréquente et survient surtout dans les périodes habituelles de rhumes et d’allergies.

Ses déclencheurs sont les suivants :

Comme vous pouvez le voir, il s’agit de petits efforts physiques que nous considérons initialement comme normaux. Cependant, ils sont inhabituels du fait de la durée de leur survenance. C’est pour cela qu’il fait parti de la liste des déclencheurs atypiques des maux de tête.

Vous avez déjà certainement vécu des moments de votre vie où vous vous sentez très enrhumé, où vous éternuez sans cesse, et vous finissez par avoir très mal à la tête.

Lisez également:

Des petits-déjeuners pour soulager les maux de tête matinaux 

2. Les maux de tête causés par le froid

femme regardant un arbre

Les médecins appellent cette affection une céphalée de la crème glacée. Il s’agit d’un déclencheur inhabituel des maux de tête. Nous l’avons tous déjà expérimentés, mais nous la connaissons pourtant très mal.

Comment cela se produit-il ?

  • Par l’exposition à des températures très basses. Il est fréquent, par exemple, de l’expérimenter en été. C’est notamment le cas lorsque nous mettons la climatisation, et que nous finissons par avoir froid.
  • En prenant une douche très froide.
  • En s’exposant à une pluie bien froide.
  • Si vous buvez des boissons glacées.

Le déclenchement par le froid d’une céphalée est très courant chez les personnes qui sont déjà régulièrement touchées par des migraines. C’est donc pour cela qu’il faut les prendre en considération.

3.Excès de pression comme parmi les déclencheurs atypiques des maux de tête

Femme souffrant une migraine

Il s’agit d’un problème commun, qu’un grand nombre de personnes semble totalement mettre de côté. En effet, ils peuvent provoquer des maux de tête très violents.

Par quoi sont provoqués les maux de tête dus à un excès de pression ?

  • Par le port d’un casque ou d’un chapeau durant une longue période.
  • Les serre-tête peuvent également provoquer des maux de tête, si nous en portons tous les jours.
  • Les lunettes de soleil, de vue ou de plongée peuvent également déclencher de violents maux de tête. 

Lisez également:

5 remèdes naturels pour contrôler l’hypotension artérielles

4. Les maux de tête pendant ou après le sommeil

maux de têtes au réveil

On les appelle les céphalées hypniques, et elles peuvent apparaître à n’importe quel âge. Il est certain que vous en avez déjà souffert.

Leurs principales causes sont les suivantes :

  • Vous vous réveillez en plein milieu de la nuit à cause d’un mal de tête. Même s’il n’est pas très intense, il vous tient éveillé pendant une demi-heure minimum.
  • Ce genre de maux de tête peut également apparaître après avoir fait une sieste dans le cours de la journée. Vous vous réveillez un peu barbouillé, avec une espèce d’aura autour de votre tête. Cela peut particulièrement vous gêner.
  • La cause de ces céphalées n’est pas connue, mais c’est quelque chose de bénin et de peu fréquent.

5. Les maux de tête causés par les appareils électroniques

téléphones portables et maux de tête

C’est l’un des maux de tête qui s’est le plus développé ces dernières années. Pourtant, les médecins nous alertent sur les conséquences néfastes d’une utilisation excessive des téléphones portables et des ordinateurs.

Il est important de savoir que les écrans de tous ces dispositifs émettent des ondes électromagnétiques qui peuvent altérer notre santé visuelle. Cela provoque, tout simplement, des maux de tête.

Conseils pour réduire les maux de tête

Gardez à l’esprit les informations suivantes :

  • Selon une étude récente de l’Université du Michigan, aux Etats-Unis, nous passons entre 5 et 6 heures par jour devant un ordinateur, sans parler du temps que nous passons à regarder notre smartphone.
    Tout cela entraîne de la fatigue visuelle, des yeux rouges, des douleurs dans le cou et le dos, ainsi que des céphalées.
  • Pour éviter ce type de problèmes, les experts recommandent de baisser l’intensité lumineuse de ces dispositifs électroniques. Il faut également placer le téléphone et l’ordinateur en dessous de notre ligne de vue.
    Il ne faut également éviter de regarder un écran de portable s’il y a beaucoup de soleil qui s’y reflète.
    La combinaison des rayons solaires et de la lumière émise par l’écran agit comme un déclencheur de maux de tête. Pour cette raison, regardez toujours vos écrans dans des lieux protégés de la lumière du soleil.
  • Il est important de faire des pauses toutes les 20 minutes. Si vous travaillez sur votre ordinateur, il est important de vous reposer 3 minutes toutes les 20 minutes. Vous pouvez regarder par la fenêtre, ou fermer les yeux pour vous relaxer.
    Pensez bien à cligner des yeux fréquemment pour les hydrater. En effet, lorsque nous sommes sur nos écrans, nous avons tendance à ne pas fermer nos paupières.
    Cela entraîne par conséquence de la fatigue visuelle, et des maux de tête.

Pour conclure, vous pouvez constater qu’il existe de nombreux déclencheurs atypiques des maux de tête que vous ne connaissiez pas. Vous pouvez désormais les prendre en considération.