Les difficultés de l’obésité pendant la grossesse

22 novembre 2020
L'obésité peut provoquer des problèmes de santé postérieurs chez le bébé et augmenter le risque de complications pendant la grossesse. Découvrez ses effets nocifs et comment l'éviter.

L’obésité pendant la grossesse est une condition fréquente, comme dans la population générale. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il s’agit d’un problème qui affecte presque 302 millions de personnes dans le monde.

Beaucoup de femmes entament leur grossesse avec un poids supérieur au poids recommandé. Or, l’obésité pendant la grossesse ne fait pas qu’altérer la santé de la mère : elle peut aussi causer des complications chez le bébé et au niveau de son développement. Nous allons donc vous expliquer tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Que considère-t-on comme de l’obésité pendant la grossesse ?

L’obésité pendant la grossesse, comme à n’importe quel moment de la vie d’une femme, se définit comme un excès de graisse corporelle. De façon générale, pour classer les problèmes de surpoids et d’obésité, on calcule l’indice de masse corporelle (IMC).

L’indice de masse corporelle se calcule en divisant le poids par la taille élevée au carré. Ainsi, quand l’IMC est supérieur à 30, on considère qu’une personne souffre d’obésité. Il en existe plusieurs degrés :

  • Obésité de classe I : quand l’IMC se situe entre 30 et 34,9.
  • Classe II : quand l’indice de masse corporelle se trouve entre 35 et 39,9.
  • Obésité extrême ou de classe III : la valeur dépasse 40.

Il est important de savoir que ce paramètre est, en réalité, une mesure d’approximation. Dans certains cas, comme chez des personnes qui ont beaucoup de masse musculaire, l’IMC peut être élevé, même si ce n’est pas à cause de la graisse. On ne doit donc l’utiliser que pour en avoir une idée approximative.

Le problème est que l’obésité a un grand impact sur tous les domaines de la santé. Elle augmente le risque cardio-vasculaire et, par ailleurs, nuit à la fertilité.

Cette maladie produit en effet des changements hormonaux qui finisse par diminuer la fertilité féminine. De fait, elle ne fait pas qu’altérer la fertilité de façon naturelle : elle peut aussi empêcher des techniques comme la fécondation in vitro de fonctionner.

Une femme enceinte.

L’alimentation avant et pendant la grossesse est un élément clé de l’obésité.

Comment l’obésité peut-elle affecter la grossesse ?

L’obésité pendant la grossesse est un facteur de risque pour la maman et pour le fœtus. En ce qui concerne la grossesse en soi, on a pu voir que cette condition augmentait de manière notable la possibilité de connaître des complications.

Dans un premier temps, le risque d’avortements spontanés augmente : le bébé meurt dans l’utérus au cours des vingt premières semaines de grossesse. L’obésité est aussi liée à des avortements récurrents et à la naissance de bébés mort-nés.

Lors de l’accouchement, l’obésité rend la réalisation de césariennes plus fréquente. Cela implique donc une récupération post-partum plus lente et des infections de la blessure.

La pré-éclampsie est l’une des complications les plus graves au cours de la grossesse, qui est fortement liée à l’obésité. La pression artérielle de la mère augmente et le placenta peut être endommagé, ce qui compromet le flux sanguin qui arrive au fœtus.

Risques sur la santé de la mère

Pour la femme enceinte, l’obésité suppose un risque très important pour sa santé. Elle augmenterait le risque de souffrir d’un événement cardio-vasculaire et est par exemple liée à l’athérosclérose et à la maladie coronarienne.

De la même façon, elle augmente la pression artérielle et le risque de souffrir de diabète gestationnel. Ce trouble consiste en une augmentation des valeurs de glycémie de la mère lors de la grossesse. Le fœtus peut donc grandir plus qu’il ne le devrait (condition qui s’appelle macrosomie) et présenter des problèmes en lien avec son hypoglycémie à la naissance.

Découvrez aussi : Obésité, tendances de consommation et recommandations

Risques de l’obésité pendant la grossesse sur le bébé

L’obésité pendant la grossesse, comme nous l’avons déjà signalé, peut mener le bébé à grandir plus qu’il ne le devrait. Ceci ne complique pas seulement l’accouchement : l’enfant sera en effet plus enclin à souffrir d’obésité infantile et de diabète tout au long de sa vie.

Une recherche menée par le National Institute of Child Health a révélé que l’obésité pendant la grossesse pouvait provoquer des défauts dans le tube neural du bébé. Le tube neural est la structure à travers laquelle se forment le cerveau et la moelle épinière. On a également associé cette situation à des altérations cardiaques et à des lésions pendant l’accouchement.

De combien le poids doit-il augmenter pendant la grossesse ?

Le poids augmente généralement de lui-même pendant la grossesse, ce qui est normal. Les médecins réalisent une estimation du poids sain selon la situation de base de la mère. En d’autres termes, avant la grossesse, en fonction de l’IMC de la mère, ils recommandent les kilos que cette dernière peut prendre.

Dans le cas d’une obésité et d’une grossesse avec un seul bébé, on recommande généralement que le gain de poids se limite à 9 kg. S’il s’agit d’une grossesse multiple, la femme peut prendre entre 11 et 19 kg.

Il faut savoir qu’essayer de perdre du poids pendant cette étape peut provoquer de l’anxiété chez la maman. Ceci peut aussi mener à un accouchement prématuré ou à un bébé qui est plus petit qu’il ne le devrait à sa naissance. Cependant, chaque cas doit être évalué de façon spécifique par le spécialiste.

Une prise de tension pendant la grossesse.

La pression artérielle peut augmenter chez les femmes obèses, avec le développement d’une pré-éclampsie.

Conseils pour avoir une grossesse saine

Pour que la grossesse se passe bien, le mieux est qu’elle soit planifiée. On pourra ainsi adopter des habitudes de vie spéciales. Par exemple, on peut essayer de perdre du poids pour réduire l’incidence de l’obésité pendant la grossesse.

L’idéal est de maintenir une alimentation saine et équilibrée. On doit réduire la consommation d’aliments transformés et riches en graisses, et éliminer l’ingestion d’alcool ou de toute autre drogue. Par ailleurs, on recommande d’incorporer des aliments riches en acide folique et en fer.

Il est également important d’essayer de pratiquer une activité physique modérée. Si l’on prend de bonnes habitudes d’exercice, on peut continuer à en pratiquer pendant la grossesse, ce qui apportera de nombreux bénéfices au bébé et à la mère. Par exemple, sortir marcher ou aller nager.

Si vous souffrez d’obésité pendant la grossesse ou pensez à avoir un bébé, le plus important est de consulter votre médecin. Il vous indiquera une série de recommandations spécifiques pour votre cas, qui amélioreront les probabilités d’avoir une grossesse saine.

 

  • Embarazo y obesidad: infórmate sobre los riesgos – Mayo Clinic. (n.d.). Retrieved October 8, 2020, from https://www.mayoclinic.org/es-es/healthy-lifestyle/pregnancy-week-by-week/in-depth/pregnancy-and-obesity/art-20044409
  • ¿El sobrepeso y la obesidad afectan el embarazo? | NICHD Español. (n.d.). Retrieved October 8, 2020, from https://espanol.nichd.nih.gov/salud/temas/obesity/informacion/preguntas-embarazo
  • Defectos del tubo neural (DTN) | NICHD Español. (n.d.). Retrieved October 8, 2020, from https://espanol.nichd.nih.gov/salud/temas/ntds
  • Sánchez-García, Juan Carlos, et al. “Influencia del ejercicio físico sobre la calidad de vida durante el embarazo y el posparto: revisión sistemática.” Nutrición Hospitalaria 33 (2016): 1-9.
  • Diéguez Martínez, Mariela, et al. “Prevalencia de obesidad abdominal y factores de riesgo cardiovascular asociados en adultos jóvenes.” Revista Cubana de Salud Pública 43 (2017): 396-411.
  • Bustillo, Alejandra Lozano, et al. “Sobrepeso y obesidad en el embarazo: complicaciones y manejo.” Archivos de medicina 12.3 (2016): 11.
  • Obesidad y riesgo cardiovascular – Javier Aranceta – Google Libros. (n.d.). Retrieved October 8, 2020, from https://books.google.es/books?hl=es&lr=&id=ICk9TMGdDQYC&oi=fnd&pg=PR5&dq=obesidad+y+riesgo+cardiovascular&ots=sGwtchZ9PY&sig=8WJLo9euEAFR4LcBc6Zv_KjDgfM#v=onepage&q=obesidad y riesgo cardiovascular&f=false
  • Impacto de la obesidad en la salud reproductiva de la mujer adulta. (n.d.). Retrieved October 8, 2020, from http://www.scielo.org.pe/scielo.php?pid=S2304-51322017000400014&script=sci_arttext&tlng=en
  • Sandoval, Karen Vianey, Efrén René Nieves, and Miguel Ángel Luna. “Efecto de una dieta personalizada en mujeres embarazadas con sobrepeso u obesidad.” Revista chilena de nutrición 43.3 (2016): 233-246.
  • de la Plata Daza, Marina, et al. “Influencia del índice de masa corporal pregestacional y ganancia ponderal materna en los resultados perinatales materno-fetales.” Revista Cubana de Obstetricia y Ginecología 44.1 (2018): 1-9.