Les fausses croyances des personnes sexistes

19 avril 2018
Les croyances des sexistes ne s'attaquent pas seulement aux femmes parce qu'elles sont plus faibles, mais aussi aux hommes qui peuvent être plus sensibles ou moins agressifs.

De nos jours, nous rencontrons encore des hommes sexistes qui sont contredits par beaucoup mais peuvent encore recevoir l’approbation de certains. Cependant, malgré les nombreux jugements négatifs émis, nous allons aujourd’hui nous concentrer sur les croyances qui prévalent chez ce type de personne.

Nous avons tous certaines croyances qui, si nous ne les mettons pas en doute, nous déterminent parce que nous les tenons pour vraies.

Notre société a toujours été macho et cela est encore vivant dans l’esprit de certaines personnes. Quelles sont les croyances qui agissent ainsi dans leur esprit ?

Lisez : Le grand piège consistant à juger les autres

1. Une femme est née pour être mère

femme faisant le ménage

Il est vrai que les femmes peuvent tomber enceintes et ce qui fait croire aux machistes que le seul but de chaque femme est d’avoir des enfants.

Et si elle ne peut pas en avoir ? Dans ce cas, on la considère comme une femme incomplète.

Qu’est-ce que ça veut dire être une mère ? En plus d’avoir des enfants, une femme doit s’occuper d’eux et il est donc entendu qu’elle doit rester à la maison. Ceux qui ont ce genre de pensée considèrent que la place d’une femme est à la maison.

Les gens machistes ne se rendent pas compte que le fait que vous pouvez avoir des enfants ne vous oblige pas pour autant à en avoir. Le fait d’être mère ne conduit pas non plus à devenir femme au foyer (ce que, soit dit en passant, les machos ne considèrent pas comme du travail).

2. Les femmes incitent au harcèlement

Les machistes considèrent que le harcèlement est quelque chose que les femmes provoquent.

Si elles passent dans la rue et qu’ils les draguent, s’ils essaient de les agresser sexuellement, ils lanceront des phrases comme : ‘regardez quelle jupe elle portait’, ‘elle l’a cherché, personne ne lui a dit de passer dans cette ruelle’.

A découvrir : 6 différentes formes de discrimination sexiste

Ce que les machos ne savent pas, c’est que rien ne justifie l’agression ou le harcèlement. En fait, blâmer la victime ne fait qu’augmenter le pouvoir de l’agresseur. Peu importe la façon dont vous vous habillez ou l’endroit où vous choisissez de marcher. Personne n’a le droit de poser la main sur vous.

3. La femme est considérée comme délicate, faible, soumise

femme mécanicienne

Pendant longtemps, on a cru que les hommes étaient plus forts que les femmes, ce que les machos soutiennent pleinement. Par conséquent, on considère les femmes comme plus émotives, délicates, faibles et donc soumises.

Cependant, que se passe-t-il si elles ne présentent pas ces caractéristiques ? Peut-être le terme « camionneuse » vous semble familier pour désigner une femme qui n’entre pas dans cette catégorie.

Mais nous ne pouvons pas non plus ignorer la pression que les machistes exercent aussi sur les hommes. Si un homme n’est pas fort, sûr de lui et montre ses émotions, s’il est sensible, n’est pas agressif du tout, on peut alors tomber sur des termes comme « homo ».

4. Une femme ne peut pas être un leader

Le fait que les machos pensent à ce qui précède les amène à croire qu’il n’est pas possible pour une femme d’être un leader. Et en fait, si c’est le cas, ils les critiquent pour cela.

Quand une femme est leader, les hommes sexistes pensent souvent à ce qu’elle a pu faire pour y arriver. Ils dénigrent l’image d’une femme totalement compétente pour réussir dans son travail.

5. La femme est faite pour donner du plaisir

femme séductrice enlaçant un homme

Cela semble difficile à admettre, mais les machos considèrent les femmes uniquement comme un objet de plaisir. Ils les considèrent comme des objets de consommation. Et on peut l’observer dans la sexualisation qui est toujours faite de l’image de la femme, surtout dans la publicité.

Cependant, que se passe-t-il lorsqu’une femme vit sa sexualité et recherche son plaisir de manière intentionnelle et de la manière la plus diverse. Sexualité libre, partenaires sans engagement, polyamour… ?

Elle est alors critiquée et considérée comme une femme « légère ».

C’est-à-dire qu’une femme est faite pour le plaisir des hommes. Cependant, dès qu’elle cherche sa propre jouissance, les sexistes la condamnent.

Toutes ces croyances des machos sont encore très présentes. Cependant, il est toujours bon de remettre en question nos croyances personnelles.

Ce n’est qu’alors que nous réaliserons si elles portent préjudice à d’autres personnes. Si nous avons vraiment raison ou si nous avons terriblement tort.

Cependant, pour faire tout cela, nous devons commencer par nous remettre en question.

 

A découvrir aussi