Les 5 meilleurs conseils pour en finir définitivement avec les addictions

Pour en finir avec les addictions, il est essentiel de compter sur le soutien de son entourage, ainsi que d'éviter toutes ces situations qui peuvent favoriser les rechutes.
Les 5 meilleurs conseils pour en finir définitivement avec les addictions

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Laisser de côté les addictions n’est pas une tâche facile. Ce sont des habitudes ou des comportements dangereux qui peuvent entraîner des maladies à long terme.

Les 5 meilleurs conseils pour en finir avec les addictions

Il est important de noter que vous pourriez avoir besoin de l’aide d’un psychologue. Il y a des moments où les bonnes intentions seules ne suffisent pas : vous devez reconnaître quand vous êtes incapable d’éliminer votre dépendance par vous-même. Approfondissons.

1. Soyez honnête avec vous-même

La première étape pour surmonter n’importe quel problème dans la vie est d’admettre qu’il existe. Si l’on s’accroche à une attitude pessimiste ou introspective, dans laquelle on ne se laisse pas conseiller ni aider, rien ne pourra être résolu.

Il faut être honnête avec soi-même et affronter les choses de front. L’auto-tromperie, minimiser la situation, éviter d’en parler, cacher la dépendance, mentir ou se trouver des excuses lorsqu’on la découvre sont des attitudes autodestructrices.

L’honnêteté vous aidera à vous décharger d’un poids. Lla prochaine étape sera de prendre la décision de changer et de comprendre que la seule personne qui peut mettre fin à la dépendance, c’est vous-même.

2. Demandez de l’aide à un professionnel

Entrer dans l’enfer d’une addiction peut être un processus presque imperceptible dont il est difficile de prendre conscience. Dans de nombreux cas, les dépendances commencent par un déséquilibre émotionnel qui n’a pas été assumé. De même, penser que vous êtes autonome ou que vous pouvez tout gérer est une erreur.

Un spécialiste du domaine peut vous guider pour prendre les bonnes décisions et ainsi vous aider à vaincre la dépendance. Vous ne pouvez pas sous-estimer l’expérience de ces professionnels et la carrière qui les soutient. Il faut faire confiance au psychologue et surtout suivre le programme à la lettre.

3. Découvrez ce qui a déclenché votre addiction

Chaque personne est un monde. Toutefois, certains facteurs peuvent conditionner l’apparition de ce problème :

  • Faible estime de soi : l’insécurité, la peur et la faible estime de soi favorisent les dépendances.
  • Douleur émotionnelle : déceptions amoureuses, décès d’un être cher, perte de stabilité économique, changements d’étape importants, entre autres.
  • Mauvaise compagnie : l’inexpérience des jeunes et le fait de fréquenter des personnes qui souffrent d’une dépendance peuvent conduire au même problème.
  • Anxiété et dépression : l’apparition d’une maladie chronique ou une altération permanente du système nerveux peut également favoriser le développement d’une dépendance.
Homme alcoolique.

4. Pour en finir avec les addictions, recherchez un bon soutien émotionnel autour de vous

Surmonter une dépendance sans l’aide de personne est très compliqué. Cela demande une volonté d’acier et beaucoup de persévérance. Pour cette raison, il convient d’être entouré de personnes de confiance qui peuvent et savent aider.

La famille, les amis ou le partenaire ont donc un rôle très important. Tout type de soutien émotionnel en temps de crise est essentiel. 

Pour cela, il est important que ces personnes connaissent la réalité de l’addiction et aient les informations nécessaires pour savoir comment agir. Le psychologue et les proches doivent être en relation. Dans le traitement de la toxicomanie, l’environnement social est très précieux et peut être décisif pour la guérison.



5. Attention aux rechutes

Au cours du processus de guérison, le patient a tendance à baisser sa garde à certains moments. Ces rechutes peuvent le submerger de nouveau. Cependant, il faut les affronter et apprendre à en tirer parti, en analysant la situation avec le psychologue.

En finir avec les addictions, c’est se battre pour son bien-être

Vous devez maintenir une attitude positive. Si d’autres personnes ont réussi à s’en sortir, vous le pouvez aussi. Dans cette lutte, il y a des hauts et de bas, des bons jours et des jours de souffrance.

Il faut voir les rechutes et les moments de désespoir comme faisant partie du processus naturel de réhabilitation, sans les minimiser. Vous pouvez apprendre de vos erreurs. Petit à petit, avec persévérance et effort, vous surmonterez la dépendance.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le modèle PERMA ou théorie du bien-être
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Le modèle PERMA ou théorie du bien-être

Le modèle PERMA ou théorie du bien-être nous aide à nous sentir plus satisfaits dans la vie et, par conséquent, à être plus positifs.



  • Cañas Fernández, J. (2013). Psicoterapia y rehumanización de las adicciones. Un modelo para la bioética personalista. Cuadernos de Bioética. XXIV(1): pp. 101-112.
  • Dryden, W., Matweychuk,W. (2009). Cómo superar las adicciones. Barcelona, España: Editorial Hispano Europea.
  • García Fernández, G., García Rodríguez, O., Secades Villa, R. (2011). Neuropsicología y adicción a drogas. Papeles del Psicólogo; 32(2): pp. 159-165.
  • Hernán Ruiz, M. (2015). Adolescente y nuevas adicciones. http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0211-57352015000200006
  • Marucco, R. (2013). Aporte a la metapsicologia de la adicción. Revista de Psicoanálisis.2(1): 51-58.
  • Velasco Fernández, R. (1997). Las adicciones. Manual para maestros y padres. México: Trillas.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.