Les myrtilles sont fortement recommandées, mais sont-elles efficaces ?

Les myrtilles apportent des bienfaits pour la santé, mais elles ne remplacent pas une chimiothérapie ni le traitement des maladies urinaires.
Les myrtilles sont fortement recommandées, mais sont-elles efficaces ?

Dernière mise à jour : 15 avril, 2022

Les myrtilles sont des aliments hautement recommandés pour prévenir et traiter les infections des voies urinaires, améliorer la santé cardiovasculaire et bien d’autres problèmes. Mais sont-elles vraiment aussi efficaces qu’elles semblent l’être ? Une poignée de ces fruits peut-elle vraiment nous protéger des maladies et améliorer notre santé ?

Des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antimicrobiennes ont été attribuées aux myrtilles, et le potentiel de leurs nutriments a été largement discuté, au point qu’il existe une hypothèse selon laquelle les extraits et autres composés de ce fruit pourraient améliorer divers types de traitement.

Pour dissiper certains doutes, nous passons ci-dessous en revue les propriétés des myrtilles. Poursuivez donc votre lecture !

Que sait-on vraiment des myrtilles ?

Les myrtilles sont des fruits riches en fibres, en vitamine C (qui a une action antioxydante) et en d’autres nutriments, tels que le potassium, le fer et le calcium (qui remplissent diverses fonctions dans l’organisme). Elles contiennent également une grande variété de phytonutriments, tels que les proanthocyanidines, les acides phénoliques, les anthocyanes, les triterpénoïdes et les flavonoïdes.

Leur teneur en proanthocyanidines est ce qui a rendu les myrtilles si populaires en tant que protecteurs face aux infections des voies urinaires et, plus précisément, face à l’adhérence de la bactérie Escherichia coli .

Des myrtilles.
Les myrtilles contiennent des anthocyanes. La science les étudie pour leur capacité à bloquer les radicaux libres.

Cependant, les preuves issues des études menées indiquent qu’il est nécessaire d’approfondir cet aspect, car les résultats des échantillons d’enfants sont loin de coïncider avec ceux des échantillons d’adultes. De même, la taille de ces échantillons est insuffisante pour déterminer la validité de ce fruit dans le traitement des infections urinaires.

Cela signifie que les informations disponibles ne sont pas suffisantes et ne permettent donc pas d’affirmer que les myrtilles sont efficaces contre les bactéries qui peuvent être à l’origine de certaines infections. Il reste à préciser leurs mécanismes d’action et leur portée.



Consommez en régulièrement, mais toujours dans le cadre d’un mode de vie sain

La consommation de myrtilles dans le cadre d’une alimentation saine peut être très bénéfique pour la santé générale, comme c’est le cas de nombreux autres fruits. À moins qu’un médecin, en raison de circonstances temporaires, ne recommande le contraire.

Pour prévenir ou traiter les infections urinaires, il est préférable de miser sur un mode de vie sain, plutôt que de se contenter de manger des myrtilles. En effet, bien qu’elles aient un potentiel prometteur et aident à compléter l’alimentation, elles ne représentent pas une solution miracle.



Les mythes sur les myrtilles

  • Les myrtilles ne renforcent pas à elles seules les fonctions du système immunitaire et n’aident pas à prévenir le rhume et la grippe. Bien qu’elles soient très riches en antioxydants, il n’existe aucune preuve scientifique à l’appui sur leur supposé rôle protecteur contre ces maladies. Il a toutefois été observé qu’elles contribuent à améliorer la santé de manière globale.
  • Elles ne combattent pas non plus la cystite à elles seules. En cas d’infection urinaire, il est recommandé de suivre le traitement antibiotique prescrit par le médecin, de boire beaucoup d’eau et de maintenir de bonnes habitudes de vie.
  • Les myrtilles ne remplacent certainement pas la chimiothérapie. Bien que de multiples recherches affirment qu’elles pourraient neutraliser les nitrites et augmenter la synthèse des protéines conjonctives, la vitamine C n’est pas une alternative valable à tout type de traitement contre le cancer.
  • Elles n’aident pas à éliminer les toxines, mais elles peuvent aider à compléter une alimentation saine, à satisfaire l’appétit et à contrôler les fringales, entre autres.
Les myrtilles contiennent des anthocyanes.
Les anthocyanes sont des antioxydants naturels présents sous forme de pigments dans de nombreux aliments, comme les myrtilles.

Que faut-il garder à l’esprit à propos des myrtilles ?

Consommer une poignée de myrtilles par jour ou de façon régulière ne vous protégera pas des infections urinaires et ne vous aidera pas à les traiter. Dans ce cas, il faut suivre un mode de vie sain et les instructions du médecin.

Toutefois, les myrtilles sont bénéfiques pour la santé générale, et ce, en raison de leur teneur en fibres, en vitamines, en minéraux et en antioxydants. Elles sont délicieuses à l’état naturel, mais vous pouvez les déguster de bien d’autres façons. Pour pleinement profiter de leurs bienfaits, préférez-les à leur état naturel.

This might interest you...
Café au ghee et à la stévia : une délicieuse combinaison pour le petit déjeuner
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Café au ghee et à la stévia : une délicieuse combinaison pour le petit déjeuner

Le ghee et la stévia sont des superaliments. Découvrez ici ce que le café au ghee et à la stévia peut vous apporter lors du petit déjeuner.



  • Basu A, Du M, Leyva MJ, Sanchez K, Betts NM, Wu M, Lyons TJ. Blueberries Decrease Cardiovascular Risk Factors in Obese Men and Women with Metabolic Syndrome. The Journal of Nutrition 2010; 140 (9): 1582-1587. Available at: https://doi.org/10.3945/jn.110.124701. Accessed 01/24, 2019.
  • Jiménez-Bonilla V, Abdelnour-Esquivel A (2012). Identificación y valor nutricional de algunos materiales nativos de arándano (Vaccinium spp). Tecnología En Marcha 2012; 26 (2): 3–8. Available at: http://www.blueberrieschile.cl/wp-content/uploads/2015/11/pdf_32.pdf. Accessed 01/24, 2019.
  • Neto CC. Cranberry and blueberry: evidence for protective effects against cancer and vascular diseases. Molecular Nutrition & Food Research 2007; 51 (6): 652-664. Available at: https://doi.org/10.1002/mnfr.200600279. Accessed 01/24, 2019.
  • Pappas, E & Schaich, Karen. (2009). Phytochemicals of Cranberries and Cranberry Products: Characterization, Potential Health Effects, and Processing Stability. Critical reviews in food science and nutrition. 49. 741-81. 10.1080/10408390802145377.