Les neurones de von Economo

Les neurones de von Economo représentent un domaine fascinant qui commence à peine à être compris. Ils ne sont présents que dans les espèces les plus sociables et les plus intelligentes. Apparemment, les fonctions cognitives et émotionnelles supérieures en dépendent.
Les neurones de von Economo

Dernière mise à jour : 06 janvier, 2021

Les neurones de Von Economo attirent de plus en plus l’attention de la science. Bien qu’ils aient été découverts depuis 1925, ce n’est qu’au 21e siècle qu’ils ont commencé à être étudiés en profondeur. De fait, on en sait encore très peu sur eux, mais les scientifiques ont une certitude : ils sont des déterminants dans le cerveau humain.

Les neurones de Von Economo sont connus pour être rares. Le cerveau humain a environ 100 billions de neurones et seulement entre 200 000 et 400 000 sont des von Economo. Ils sont également connus pour être trois fois plus gros que les neurones normaux et aussi plus rapides.

Les études les plus récentes indiquent que les neurones Von Economo sont une sorte de “conducteur” de notre cerveau. Cela signifie qu’ils n’agissent pas pour un organe ou une fonction spécifique, mais déterminent plutôt la manière dont le cerveau doit agir. Ils ne produisent pas de pensées, mais permettent de les générer.

Que sont les neurones Von Economo ?

Des neurones sur fond bleu.
Les neurones von Economo, également appelés neurones du fuseau, sont présents chez l’homme et certains animaux.

Les neurones Von Economo sont un type spécifique de neurone. On les trouve dans des zones très limitées du cerveau : l’insula et le gyrus cingulaire antérieur (ACC). Ils sont également appelés « neurones fuseaux » et ne sont présents que chez l’homme, les baleines à bosse, les épaulards, les grands dauphins et les risso, les éléphants d’Asie et d’Afrique, les cachalots, les bélugas et les rorquals communs.

La première description des neurones von Economo a été faite par Constain von Economo et ils portent ce nom en son honneur. Il les a mentionnés pour la première fois dans son ouvrage La cytoarchitecture du cortex de l’être humain adulte. Ce neurologue et psychiatre est également responsable de la description de l’encéphalite léthargique.

Ce scientifique a souligné qu’il s’agissait de neurones de forme différente des autres. Il a noté qu’ils étaient allongés, en forme de fuseau, c’est-à-dire cylindriques, allongés et plus étroits aux extrémités. Il a également indiqué leur emplacement. C’est plus tard en 2000 qu’ils ont commencé à être étudiés en détail.

Cet article pourrait vous intéresser : La neurogenèse : comment se forment les nouveaux neurones ?

Caractéristiques des neurones von Economo

Grâce aux cartographies informatiques du cerveau, ces neurones ont ainsi commencé à être étudiés en détail. On a constaté que von Economo était présent chez les hominidés depuis 15 millions d’années. Il existe un nombre plus important de ces neurones dans le cerveau des humains et des grands singes.

Chez l’homme, ils apparaissent pendant la gestation, vers la semaine 35. Leur nombre augmente progressivement jusqu’à 4 ans. Les huit premiers mois de la vie sont le moment où leur développement se produit le plus rapidement.

À la naissance, il y a un nombre similaire de ces cellules dans les deux hémisphères du cerveau. Ensuite, ils ont tendance à être plus nombreux dans l’hémisphère droit. Ces neurones possèdent des récepteurs de la dopamine, de la vasopressine et de la sérotonine, substances étroitement liées au comportement humain.

Fonctions

L'activité neuronale dans le cerveau.
On pense que ces neurones sont impliqués dans des processus tels que la formation de l’ego, la prise de décision et la connexion sociale.

Jusqu’à présent, il a été établi que les neurones de von Economo sont impliqués dans la formation du soi ou de l’identité, la prise de décision, la connexion sociale, la concentration et la supervision d’autres zones du cerveau.

Ils remplissent également une fonction complexe et fondamentale. Elle consiste ainsi à comparer les signaux qui proviennent du cerveau lui-même, avec les signaux qui sont perçus par les sens. Autrement dit, ils nous fournissent ce que nous appelons un « sens de la réalité ».

En raison de leur taille, ces neurones communiquent rapidement avec de grandes zones du cerveau. Les scientifiques pensent que les déficits de leur fonctionnement sont liés à des problèmes tels que l’autisme et la dyslexie. Ils pensent également que ces cellules pourraient expliquer l’émergence de cette entité que nous appelons « l’esprit ».

L’esprit et les neurones de von Economo

Tout indique que les neurones de von Economo influencent les connexions sociales saines, ainsi que les processus de conscience de soi. Une étude menée par le neurologue W. Seeley de l’Université de Californie a révélé que ces neurones étaient endommagés chez les personnes atteintes de démence fronto-temporale.

C’est en fait une maladie dans laquelle les personnes touchées perdent toute capacité d’empathie. Ces personnes sont erratiques, insensibles et perdent le sens des responsabilités, même avec eux-mêmes. Seeley a fait plusieurs autopsies sur les personnes atteintes de la maladie et a constaté qu’en moyenne 70 % des neurones de Von Economo étaient endommagés.

D’autres neurophysiologistes, tels que Naomi Eisenberger et Cole Steve, ont souligné que le lien social a une puissante influence sur la santé. Ceux qui sont bien connectés aux autres ont moins de maladies et ont tendance à vivre plus longtemps.

La présence de ces neurones chez des animaux très sociaux renforce l’idée que ces neurones déterminent la sociabilité et les processus qui y sont associés. Curieusement, l’utilisation de drogues psychédéliques inhibe l’activité des zones où se logent ces neurones.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 curiosités sur le cerveau humain
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
6 curiosités sur le cerveau humain

Voici quelques curiosités sur le cerveau humain que vous ignoriez sans doute et qui ne vous laisseront pas indifférent. Découvrez-les vite !



  • Pareja, F. B. (2010). La conciencia, la conciencia de sí mismo y las neuronas de von Economo. Revista de neurología, 50(7), 385-386.
  • Yang L, Yang Y, Yuan J, Sun Y, Dai J, Su B. Transcriptomic Landscape of von Economo Neurons in Human Anterior Cingulate Cortex Revealed by Microdissected-Cell RNA Sequencing. Cereb Cortex. 2019;29(2):838–851. doi:10.1093/cercor/bhy286
  • Allman JM, Tetreault NA, Hakeem AY, et al. The von Economo neurons in the frontoinsular and anterior cingulate cortex. Ann N Y Acad Sci. 2011;1225:59–71. doi:10.1111/j.1749-6632.2011.06011.x
  • González-Acosta CA, Escobar MI, Casanova MF, Pimienta HJ, Buriticá E. Von Economo Neurons in the Human Medial Frontopolar Cortex. Front Neuroanat. 2018;12:64. Published 2018 Aug 6. doi:10.3389/fnana.2018.00064
  • Ludwig PE, Varacallo M. Neuroanatomy, Neurons. [Updated 2018 Nov 14]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2019 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK441977/
  • Lodish H, Berk A, Zipursky SL, et al. Molecular Cell Biology. 4th edition. New York: W. H. Freeman; 2000. Section 21.1, Overview of Neuron Structure and Function. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK21535/
  • Kim EJ, Sidhu M, Gaus SE, et al. Selective frontoinsular von Economo neuron and fork cell loss in early behavioral variant frontotemporal dementia [published correction appears in Cereb Cortex. 2016 Apr;26(4):1843]. Cereb Cortex. 2012;22(2):251–259. doi:10.1093/cercor/bhr004