Les 6 philosophes grecs les plus connus et leurs contributions

Les fondements de la pensée occidentale actuelle se trouvent chez les anciens philosophes grecs. Découvrez ici une liste des philosphes grecs les plus influents.
Les 6 philosophes grecs les plus connus et leurs contributions
Maria Alejandra Morgado Cusati

Rédigé et vérifié par la philosophe et psychologue Maria Alejandra Morgado Cusati.

Dernière mise à jour : 22 novembre, 2022

La Grèce antique s’est caractérisée par l’essor d’une pléthore de penseurs qui ont rompu avec la tradition d’attribuer des explications magiques et mythologiques à la réalité. Les philosophes grecs de l’époque prônaient une interprétation de la réalité fondée sur le raisonnement et l’évidence.

Cette façon d’aborder et d’interpréter la réalité a eu un grand impact sur le développement de la culture occidentale. Elle a contribué au progrès des sociétés et à l’émergence de la science.

En fait, l’ampleur de ces réflexions est telle que nombre d’entre elles continuent d’être étudiées et débattues. Découvrez ici une liste qui comprend les philosophes les plus influents de la Grèce antique et leurs contributions les plus pertinentes.

1. Thalès de Milet (620 av. J.-C. – 546 av. J.-C.)

Il est considéré comme le premier philosophe de l’Occident, et ce, pour avoir fourni la première explication rationnelle des différents phénomènes dans le monde. Il est né vers 624 av. J.-C., dans la ville de Milet (Asie Mineure). Il faisait partie de la nouvelle vague de penseurs essayant de déterminer comment le cosmos a été construit.

Thales considérait qu’un seul élément (dans ce cas, l’eau) était le principe essentiel à l’origine de tout le cosmos. De plus, il fut le premier à affirmer que la terre était circulaire et à diviser l’année en 365 jours.

Ses réflexions rationnelles sur le monde physique ont été très bien accueillies par les philosophes grecs ultérieurs, sur lesquels il a eu une grande influence. Grâce à ses contributions innovantes au monde physique, il est considéré comme le père de la science.



[/atomik -lu-aussi ]

2. Héraclite d’Éphèse (vers 540 av. J.-C. – 480 av. J.-C.)

Un autre des philosophes grecs les plus influents était Héraclite, né vers 540 av. J.-C., à Éphèse (Ionie, Asie Mineure). Comme Thales, ce penseur a également réfléchi à l’origine du cosmos, déclarant que le feu était l’élément principal à partir duquel l’univers entier et la vie ont commencé.

Il croyait ainsi que le cosmos était une transmutation du feu et insistait sur le fait que la matière est toujours en constante évolution. Ses idées ont eu une grande influence sur les penseurs ultérieurs et il est actuellement considéré comme le père de la dialectique.

3. Pythagore (570 av. J.-C. – 495 av. J.-C.)

C’était un philosophe et mathématicien grec. On pense qu’il est né sur l’île de Samos, vers 570 av. J.-C. Ce grand penseur a défendu que les mathématiques offraient une explication harmonieuse et rationnelle du fonctionnement du cosmos.

Il affirmait que l’univers tout entier était gouverné par les principes des mathématiques et considérait cette discipline comme le modèle fondamental de la philosophie. Ses études en géométrie ont conduit à des découvertes étonnantes, qui influenceront plus tard les mathématiques et l’architecture pendant des milliers d’années.

De plus, il a été l’un des premiers philosophes grecs à utiliser le raisonnement déductif pour parvenir à ses conclusions. Cela a signifié un changement significatif dans la façon dont les penseurs présentaient leurs théories.

Pythagoras.
Pythagore a développé des théorèmes mathématiques complexes.

4. Socrate (469 av. J.C. – 399 av. J.-C.)

Socrate était un philosophe grec qui s’est lancé dans une nouvelle perspective philosophique. C’est-à-dire qu’il s’est éloigné des spéculations et des réflexions sur le cosmos. À la place, il s’est chargé d’établir un système éthique basé sur le raisonnement.

Ce grand penseur a défendu que la connaissance était le bien suprême et que sa recherche était essentielle pour vivre une vie bonne et vertueuse. Sa méthode différait également de celle des philosophes antérieurs.

Au lieu de proposer des réflexions individuelles sur le sujet en question, il s’agissait de dialoguer avec les gens sur leurs croyances et d’essayer d’y trouver des contradictions ou des défauts. Avec cette méthode, il espérait examiner des concepts quotidiens que d’autres tenaient pour acquis et obtenir des informations précieuses.

Cet examen inductif n’a pas toujours été bien accueilli et a été la cause de sa propre mort. Il a été accusé d’avoir corrompu la jeunesse d’Athènes avec sa méthode.

Au cours de son procès, Socrate a accepté l’accusation de culpabilité plutôt que d’embrasser l’ignorance. Il a déclaré que “la vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue”. Il a ensuite bu du poison de ciguë.

Socrate n’a laissé aucune œuvre écrite. Ses pensées et ses idées ont survécu grâce aux dialogues de son disciple Platon.

5. Platon (427 av. J.-C. – 347 av. J.-C.)

Avec Socrate, Platon a été un personnage clé dans la fondation de la pensée occidentale. Il était un élève de Socrate et était visiblement influencé par l’approche philosophique de son professeur.

Alors que Socrate se concentrait sur une philosophie basée sur le raisonnement humain, Platon combinait les deux principales approches de la métaphysique présocratique et de la théologie naturelle, avec la théologie éthique socratique. Sa théorie des idées est l’une des plus étudiées par les philosophes contemporains.

Platon y défend l’existence de deux mondes : celui des idées et le monde sensible.

Le monde des idées est vrai, incorruptible et immuable. Là, habitent les idées universelles et nécessaires, qui sont l’essence de tout ce qui existe.

De son côté, le monde sensible est constitué de tout ce que nous pouvons expérimenter par les sens. Il se caractérise par la multiplicité, étant pure apparence et étant en constante évolution. Il est donc faux et trompeur.

Cette interprétation de la réalité implique sa conception dualiste de l’homme, qui est composé du corps et de l’âme. L’âme est l’essence de l’être humain, qui vient du monde des idées, tandis que le corps est le monde sensible.

Platon avait une position intéressante sur l’éthique et la politique. Ses idées ont eu une grande influence sur le développement du christianisme.

Platon.
Platon a jeté les bases d’une pensée dualiste qui a influencé le christianisme.

6. Aristote (384 av. J.C. – 322 av. J.-C.)

Malgré le fait qu’Aristote était un disciple de Platon, ses idées différaient sensiblement de celles de son maître. À la suite de cet écart, il a fondé sa propre école : le Lyceum.

Comme son professeur, Aristote voulait savoir comment nous acquérons la connaissance. Cependant, il a rejeté la théorie des idées de Platon en faveur d’une approche plus empirique. Aristote pensait que nous acquérons des connaissances à partir des preuves que nous observons dans le monde qui nous entoure.

Parmi les grandes contributions qu’il a apportées à la pensée occidentale, nous pouvons souligner les suivantes :

  • Création de la logique formelle
  • Première classification des êtres vivants
  • L’importance de l’observation pour l’acquisition des connaissances scientifiques
  • Les premières démonstrations sur la forme sphérique de la terre
  • La création d’un système éthique structuré

Ses contributions sont restées actuelles pendant des siècles. Certaines ont été maintenues jusqu’à ce jour, au point qu’il est considéré comme le père de la biologie et de la logique.



[/atomik -lu-aussi ]

Les philosophes grecs qui survivent à ce jour

Ce ne sont pas les seuls philosophes grecs ayant été influents. Nous pouvons citer d’autres personnalités qui ont contribué à façonner la pensée occidentale, comme Épicure, Zénon ou Diogène.

Cependant, avec ce petit échantillon, nous pouvons voir comment des réflexions d’il y a des milliers d’années imprègnent encore notre pensée et notre culture. Connaissiez-vous ces 6 philosophes ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Confucianisme : que nous enseigne la philosophie de Confucius ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Confucianisme : que nous enseigne la philosophie de Confucius ?

Le confucianisme est une doctrine philosophique et religieuse qui met l'accent sur les vertus individuelles pour une société stable.