Qu'est-ce que la philosophie et quelle est son importance ?

La philosophie est l'une des disciplines les plus anciennes de l'humanité, à partir de laquelle divers aspects de la réalité et de l'existence ont été interrogés. Grâce à elle, nous pouvons développer l'esprit critique.
Qu'est-ce que la philosophie et quelle est son importance ?
Maria Alejandra Morgado Cusati

Rédigé et vérifié par la philosophe et psychologue Maria Alejandra Morgado Cusati.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

L’importance de la philosophie est capitalisée, puisqu’il s’agit d’une discipline qui tente de comprendre le monde et l’existence humaine. Depuis des temps immémoriaux, elle suscite des interrogations, cherche à lever les énigmes qui se cachent derrière une diversité de phénomènes et de situations, comme la connaissance ou la vérité.

En bref, c’est une approche de la réalité, qui a cherché à offrir des explications rationnelles sur l’être humain et son avenir, à travers les siècles. Bien sûr, toujours adapté au contexte historique. Bien que de nombreuses conceptions philosophiques de l’Antiquité soient toujours valables et soient encore discutées aujourd’hui.

Cela dit, l’importance de la philosophie peut se résumer en ce qu’elle est un ensemble de raisonnements par lesquels on cherche des réponses rationnelles aux énigmes de la vie ou de la réalité, question essentielle pour se comprendre et guider nos actions.

Qu’est-ce que la philosophie ?

Le terme philosophie vient de la conjonction de deux mots grecs : filein qui signifie « amour » et sophia qui signifie « sagesse ». Par conséquent, de manière basique, il peut être défini comme un amour de l’apprentissage, une passion pour la sagesse ou un intérêt pour le savoir.

C’est une discipline ainsi qu’un ensemble de méthodes, de réflexions et de raisonnements sur les causes premières et les fins ultimes des choses. De cette manière, elle tente de répondre à diverses questions fondamentales sur l’existence : la connaissance, la raison, la morale, la beauté, l’esprit, le langage, la religion.

Cependant, plutôt qu’affirmer, la philosophie cherche à confronter. Pratiquement tout est remis en question. Et à partir de là, à partir du déni ou du doute, on cherche à commencer à construire des certitudes.

Il est souvent plus facile de dire ce que la philosophie n’est pas. Par exemple, sa quête particulière de sagesse est bien plus large que celle des sciences. Et on peut dire que le chemin de la philosophie commence là où ceux-ci n’ont pas de réponses.

Elle est également différente de la recherche proposée par la religion, puisqu’elle est basée sur la foi, alors que la philosophie est basée sur la raison. De plus, la religion propose généralement des dogmes ; tandis que la philosophie les interroge.

De même, la philosophie s’éloigne des visions de l’ésotérisme, de l’occultisme et des pseudosciences, puisqu’elle travaille plutôt avec des connaissances vérifiables, logiques, organisées et légitimes, ce qui en ce sens la rapproche des sciences.

philosophes grecs.
La philosophie est une discipline qui nous accompagne depuis des siècles, mais sa validité ne s’arrête jamais.

Origine

La philosophie est l’une des plus anciennes disciplines de l’humanité. Ses origines occidentales remontent au VIIe siècle av. C., à Thalès de Milet. Il est considéré comme le premier philosophe à avoir formulé une explication rationnelle de la structure et de la formation de l’univers.

Cependant, on dit que le terme philosophie a été inventé plus tard, environ au 5ème siècle avant JC. C., lorsque le mathématicien et penseur Pythagore a été interrogé par le roi spartiate Leonidas, quant à savoir s’il se considérait comme un sage. Face à ce questionnement, il répondit humblement qu’il était plutôt un amoureux ou un chercheur de sagesse. Je veux dire, un philosophe.

Pythagore a défini les philosophes comme un troisième type de personnes, différent de ceux qui aiment agir et se faire reconnaître, et aussi de ceux qui aiment commercer et faire du profit. Dans ce cas, les philosophes n’aspirent qu’à observer et à comprendre.

Et les premiers grands penseurs occidentaux, tels que Socrate (470-399 av. J.-C.), Platon (vers 427-347) et Aristote (384-322 av. J.-C.); qui a laissé des traces importantes dans la pensée, que le dernier Empire romain hériterait et transmettrait à toute l’Europe.

Quant à la culture orientale, il y avait aussi des philosophes importants, tels que Siddharta Gautama (Bouddha), Bodhidharma, Chárvaka et Confucius, tous fondateurs d’importantes traditions de pensée (mais aussi de religions).

Branches de la philosophie

La philosophie est l’une des disciplines les plus complexes, en raison de la variété des sujets qu’elle couvre. Dès lors, pour faciliter la compréhension des objets dont il traite, il sera pertinent de connaître ses différentes branches.

Ontologie

Le mot ontologie signifie « étude de l’être ». Comme son nom l’indique, elle analyse la nature de l’être, l’existence des phénomènes et de la réalité, essayant de déterminer les catégories fondamentales et les relations de “l’entité comme entité”.

Épistémologie

L’épistémologie est une branche de la philosophie qui traite de la connaissance humaine, de sa nature, de la possibilité d’y accéder, ainsi que de ses fondements et de ses limites. En ce sens, elle analyse également les circonstances historiques, psychologiques et sociologiques qui déterminent la production de connaissances et les critères par lesquels elle est justifiée ou invalidée.

Éthique

L’éthique se concentre sur l’étude du comportement humain et sa relation avec les notions de bien et de mal. Parmi les plus grandes inconnues que l’éthique tente de résoudre, il y a s’il existe une morale universelle ou si les valeurs ne sont qu’une création humaine, un produit du développement historique et dépendant des contextes dans lesquels l’homme agit.

Logique

La logique est comprise comme une science formelle qui étudie les structures du raisonnement. Son objectif est de comprendre la validité et la construction des arguments et des propositions, dans le sens où ils sont correctement formulés. Elle a une influence directe sur la réglementation relative à la recherche scientifique, ainsi que sur le droit.

Philosophie politique

La philosophie politique traite des questions et des problèmes liés aux phénomènes politiques. Par conséquent, il couvre des questions telles que le gouvernement, les lois, la liberté, l’égalité, la justice, la propriété, les droits, le pouvoir, les institutions, etc., dans une perspective normative-prescriptive.

Philosophie de l’esprit

Cette branche de la philosophie est chargée d’étudier tous les éléments liés à l’esprit humain, tels que les sentiments, les rêves, les perceptions, les sensations, les croyances et les pensées. L’un des problèmes centraux de cette discipline est de déterminer ce qui rend mentaux tous les éléments de cette liste.

Philosophie du langage

Cette branche de la philosophie étudie les relations qui existent entre les systèmes de langage, de pensée et de réalité. Parmi les problèmes soulevés par les philosophes du langage figurent : s’il existe une relation directe entre signifiant et signifié, comment se créent des concepts verbalisables, si le langage est logique.

Esthétique

L’esthétique étudie la nature de la beauté et sa perception. Par conséquent, il est étroitement lié à l’art, bien qu’il ne se limite pas à ce type d’expression.

Peinture étudiée par la philosophie esthétique.
L’esthétique est une branche de la philosophie qui analyse l’art et toutes ces expressions perçues comme belles.

Importance de la philosophie

L’importance de la philosophie réside dans le fait qu’elle nous place dans une position critique et réflexive face aux différents phénomènes, tant ceux concernant l’être humain et ses sociétés, que ceux du monde et de l’univers en général.

Ainsi, à partir de la philosophie, nous avons la possibilité de penser et de réfléchir sur la réalité et notre existence. Grâce à elle, nous atteignons ou aspirons à comprendre les faits, à nous enrichir en tant que personnes et à guider nos actions.

Et dans certains cas, nous atteindrons la sagesse, ce qui nous permettrait de répondre à d’innombrables questions liées à l’origine de la vie, à son sens ou encore à sa signification.

De plus, l’analyse philosophique et l’application de ses méthodes ont permis à des spécialistes de divers domaines de trouver des réponses à certains besoins humains et de produire des connaissances plus approfondies, ou de produire des connaissances valables ; qui se traduit par un développement théorique, scientifique et social continu.

Enfin, l’importance de la philosophie est également mise en évidence par le fait qu’elle est conçue comme la mère de toutes les sciences. Car les principales disciplines humanistes, sociales et scientifiques en émergent.

Et si nous nous accordons un espace de réflexion philosophique dans notre vie quotidienne, nous pouvons avoir une existence plus pleine et plus heureuse. La philosophie nous aide donc à ouvrir notre esprit, à intégrer différentes perspectives, voire à assimiler et comprendre des visions complexes ou contradictoires des faits, à aller au-delà de ce que nous voyons et de ce que nous sommes.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’émergentisme comme philosophie et ses caractéristiques
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
L’émergentisme comme philosophie et ses caractéristiques

L'émergentisme est un paradigme philosophique et scientifique qui tente d'expliquer tout ce qui existe. Découvrez ici en quoi il consiste.



  • Ferrater Mora, J. Diccionario de filosofía. Barcelona: Ariel, 2001. Varios tomos.
  • Copleston, F. Historia de la filosofía. Barcelona: Ariel, 2001. Tomo I.
  • Feinmann J. ¿Qué Es La Filosofía?. Buenos Aires: Prometeo Libros Editorial; 2008. 3º Ed.
  • Gaarder, J. El mundo de Sofía. Madrid: Siruela, 2002.
  • García Morente, M. Lecciones preliminares de. filosofía. México: Editorial Porrúa, 1980. Novena edición.
  • Rodríguez D. Sobre la importancia de la filosofía en nuestras vidas. Revista Filosofía UIS [Internet], 2019 [consultado 13 nov 2021]; 18(2): 11-16. Disponible en: https://doi.org/10.18273/revfil.v18n2-2019001.