Les principaux agents pathogènes de l’été

1 août 2020
Certains agents pathogènes réussissent à proliférer en été en raison des conditions d'humidité et de chaleurs qui se présentent. Quels sont les plus habituels ? Tel est ce que nous vous expliquons ici.

Comme nous le savons, l’arrivée de l’été entraîne une hausse soudaine des températures. Les probabilité de développer certaines infections augmentent donc, à cause de micro-organismes qui réussissent à proliférer dans ces conditions. Quels sont les principaux agents pathogènes de l’été ?

L’exposition aux virus, aux bactéries et aux champignons a lieu toute l’année ; cependant, en raison des caractéristiques de l’été, certains réussissent à se développer davantage à cette période de l’année. Nous allons donc vous détailler les plus fréquents et leurs effets sur la santé.

Qu’est-ce qu’un agent pathogène ?

Un agent pathogène est n’importe quel micro-organisme capable de générer un mal-être ou une maladie chez l’hôte qu’il a choisi. Cette définition engloberait tous types de germes et inclurait les virus, les bactéries, les champignons, les protozoaires et autres micro-organismes plus complexes.

Il faut ici souligner que certaines des maladies que nous allons nommer ont une origine multiple, en raison de leur cadre clinique général. En d’autres termes, elles peuvent être causées par des agents pathogènes de différents genres ou même de différents ordres. Ces regroupements sont malgré tout réalisés dans le but de simplifier les traitements.

Quels sont les principaux agents pathogènes de l’été ?

Un groupe d'agents pathogènes présents en été.

En été, les hautes températures créent un environnement idéal pour la croissance de certains agents pathogènes.

Virus et bactéries responsables d’inflammations

Les conjonctivites et les otites sont des maladies auto-inflammatoires qui règnent dans les piscines publiques. La conjonctivite se base sur une inflammation de la couche conjonctive oculaire, une membrane muqueuse qui recouvre l’intérieur de l’œil. Ses symptômes sont les suivants :

  • Inflammation oculaire
  • Rougissement des yeux
  • Larmoiement
  • Croûtes jaunes

La conjonctivite peut avoir une origine aussi bien virale que bactérienne, mais les plus habituelles sont celles provoquées par les adénovirus, qui se transmettent par contact direct et dans des particules d’eau contaminées.

L’otite, en revanche, a généralement une origine bactérienne, si nous faisons référence à celle qui concerne le tractus auditif extérieur. Selon sa localisation, on l’appelle otite interne ou externe. Ses manifestations cliniques sont :

  • Difficultés d’audition
  • Douleur à l’oreille
  • Sensibilité au toucher

Ces deux pathologies ont quelque chose en commun : les agents pathogènes qui en sont responsables, qu’il s’agisse de virus ou de bactéries, survivent bien dans l’eau et à des températures moyennes. C’est pour cela que les piscines sont des bouillons de culture pour ces types d’inflammations superficielles.

Il est essentiel de prendre des mesures d’hygiène et d’emporter son propre matériel dès qu’on le peut car ces micro-organismes survivent également sur les surfaces.

Cet article peut également vous intéresser : Les différences entre virus et bactéries

Agents pathogènes responsables d’intoxications alimentaires

Une femme étant l'hôte d'agents pathogènes.

Les intoxications alimentaires augmentent à cause de la mauvaise manipulation des aliments. Cette situation est particulièrement en hausse en été.

Qui n’a jamais eu la malchance d’avoir une diarrhée intense après un repas estival ? Les intoxications alimentaires sont à l’ordre du jour au moment de l’été.

Ceci se produit, dans un premier temps, parce que les hausses de température conviennent bien à de nombreux organismes qui les provoquent et, dans un second temps, parce que les habitudes humaines changent au moment des vacances. Il n’y a rien à voir entre manger à la maison, dans un environnement contrôlé, et manger dans des installations au bord de la plage, avec des normes d’hygiène basses.

Selon le portail MedlinePluscertains des agents pathogènes les plus communs responsables de ce cadre général sont les suivants :

  • Les bactéries du genre Campylobacter, des bacilles Gram négatifs mobiles en raison de la présence de flagelles
  • La bactérie E. Coli qui, en général, vit dans le microbiote intestinal humain sans générer de complications, présente certaines souches qui provoquent de la diarrhée lorsqu’elles adhèrent à la muqueuse intestinale
  • Le Vibrio cholerae, bactérie qui présente deux sérotypes provoquant le choléra que nous connaissons tous
  • Le genre de bactéries Salmonella, qui présente une plus grande capacité de réplication à des températures élevées

Comme nous pouvons le voir, presque toutes les diarrhées estivales ont une origine bactérienne car le microbiote de l’animal qui va être consommé peut se mélanger facilement à sa viande si on ne le manipule pas de façon adéquate. Par ailleurs, il est habituel que l’eau utilisée pour réaliser la recette ou pour laver les ustensiles soit contaminée.

D’autres agents pathogènes communs en été

Les agents pathogènes précédemment décrits remportent le prix en terme de prévalence en été ; nous ne pouvions malgré tout pas clore cet article sans parler d’autres pathologies très fréquentes lors de cette saison.

  • Selon l’Organisation mondiale de la Santé, il existe dix maladies communes transmises aux humains par les insectes. Le cycle reproducteur de la majorité de ces espèces aboutit à des adultes au moment du printemps et de l’été, et c’est pour cela que leur prévalence augmente à cette époque de l’année. C’est à ce moment que nous retrouvons des maladies comme la dengue, la malaria, la leishmaniose ou la fièvre jaune, souvent provoquées par des virus et protozoaires
  • Les champignons qui causent des pathologies dermiques sont aussi très habituels en été. Encore une fois, les installations comme les piscines ou les toilettes publiques sont des bouillons de culture pour eux car la grande humidité et les hautes températures favorisent leur croissance

Comme nous avons pu le voir, la liste des agents pathogènes qui provoquent des maladies en été est presque infinie. Les bactéries sont en tête car elles sont responsables d’inflammations et de presque tous les cadres de gastro-entérite et de diarrhée.

Il est donc nécessaire d’accroître sa vigilance lorsque l’on choisit un endroit pour manger ou pour se baigner pendant les vacances. Par ailleurs, si vous présentez des symptômes d’infection, il est primordial de se rendre chez le médecin.

 

  • Perencevich EN, McGregor JC, Shardell M, et al. Summer Peaks in the Incidences of Gram-Negative Bacterial Infection Among Hospitalized Patients. Infect Control Hosp Epidemiol. 2008;29(12):1124‐1131. doi:10.1086/592698
  • Fares A. Factors influencing the seasonal patterns of infectious diseases. Int J Prev Med. 2013;4(2):128‐132.
  • Durkin MJ, Dicks KV, Baker AW, et al. Seasonal Variation of Common Surgical Site Infections: Does Season Matter?. Infect Control Hosp Epidemiol. 2015;36(9):1011‐1016. doi:10.1017/ice.2015.121
  • Eber MR, Shardell M, Schweizer ML, Laxminarayan R, Perencevich EN. Seasonal and temperature-associated increases in gram-negative bacterial bloodstream infections among hospitalized patients. PLoS One. 2011;6(9):e25298. doi:10.1371/journal.pone.0025298