Les propriétés médicinales du gingembre

10 janvier 2019
Si vous souffrez de problèmes cardiovasculaires, le gingembre peut vous aider à réduire le taux de cholestérol dans les artères et à protéger le sang. De plus, il favorise la circulation.

Le gingembre est un tubercule originaire d’Asie connu dans le monde entier en tant qu’ingrédient culinaire, et tout particulièrement pour ses propriétés médicinales. Cette plante aromatique au goût piquant s’avère très efficace pour combattre diverses pathologies.

Depuis bien des années, c’est une épice fondamentale dans la cuisine asiatique. Des spécialistes ont démontré que le gingembre a la capacité de guérir certaines maladies digestives et cardiaques.

Lisez aussi : Limonade détox à base de gingembre et de pommes

Les propriétés médicinales du gingembre

Nous décrivons plus bas les multiples propriétés de cette plante médicinale :

Analgésique et anti-inflammatoire

On peut l’appliquer sous forme de compresses pour traiter des douleurs articulaires dues au froid ou bien à l’arthrite. Mais Il faut être constant dans la réalisation de ce traitement afin d’obtenir des résultats rapides et satisfaisants.

Bon pour le coeur

Les propriétés médicinales du gingembre : bon pour le coeur

Le gingembre est également utilisé dans le traitement des maladies cardiovasculaires. Il fait baisser la quantité de cholestérol qui passe dans les artères et maintient ainsi le sang en bonne condition.

C’est un tonique circulatoire

Il est aussi excellent pour la circulation sanguine. On recommande sa consommation aux personnes qui ont les mains et les pieds froids.

Il soulage les céphalées

Les propriétés médicinales du gingembre : soulage les céphalées

 

Le gingembre soulage les maux de tête et les migraines si pénibles. Afin d’obtenir de meilleurs résultats, en consommer 3 fois par jour.

Il calme les nausées et les vomissements

L’infusion au gingembre fait diminuer les vertiges ainsi que l’envie de vomir. Sa consommation est bénéfique aux femmes enceintes qui ressentent des malaises pendant les premières semaines de la grossesse. Mais il ne faut toutefois pas en abuser !

Il facilite la digestion

Les propriétés médicinales du gingembre : facilite la digestion

Ce médicament naturel apaise, entre autres :

Il régule aussi la production de bile et contribue à maintenir un bon métabolisme.

Il soigne les rhumes et les infections

Le gingembre est recommandé pour traiter les otites, la cystite, les  allergies et les rhumes. De plus, il soulage la toux et dégage les voies respiratoires.

Lisez aussi cet article : Soulagez les douleurs aux oreilles avec ces remèdes naturels

Quelques indications sur la consommation du gingembre

Le gingembre doit se conserver entier, dans un endroit sec et frais, ainsi qu’à l’abri de la lumière. Il peut se mélanger aux ingrédients suivants afin de préparer différentes différentes infusions :

  • Les graines de lin
  • Le cèdre
  • L’arnica
  • L’aloe vera
  • La passiflore
  • Le romarin
  • L’avoine
  • L’ail
  • Le citron

On peut également l’utiliser dans les plats cuisinés. C’est l’une des épices les plus populaires et les plus exquises pour relever le goût de vos préparations !

Rappelez-vous…

Il est toujours préférable de choisir les produits naturels. Ils sont d’une importance vitale pour régénérer notre santé. Les propriétés médicinales du gingembre servent à résister à de nombreuses maladies qui apparaissent avec l’âge.

N’oubliez pas non plus que tout excès peut néanmoins avoir des conséquences et provoquer des effets secondaires.

Dès l’instant où un effet secondaire dû à une consommation excessive de gingembre se fait sentir, il vaut mieux interrompre sa consommation pendant au moins quatre jours et de consulter un médecin.

  • Anti-Parasitic Activity of Zingiber officinale (Ginger): A Brief Review.Nagwa Mostafa El-Sayed, Magda Mostafa El-Saka. (2015). DOI: 10.14437/2378-7864-2-112
  • Fresh ginger (Zingiber officinale) has anti-viral activity against human respiratory syncytial virus in human respiratory tract cell lines. Chang JS1, Wang KC, Yeh CF, Shieh DE, Chiang LC.  Department of Renal Care, College of Medicine, Kaohsiung Medical University, Kaohsiung, Taiwan. (2013). https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23123794
  • Acute effects of dietary ginger on muscle pain induced by eccentric exercise.
    Black CD1, O’Connor PJ.Department of Kinesiology, Georgia College and State University, Milledgeville, GA, USA.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21031618
  • Investigation of the effect of ginger on the lipid levels. A double blind controlled clinical trial.Department of Pharmacology, Babol University of Medical Sciences, Babol, Iran. (2008). https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18813412
  • The Effects of Ginger on Fasting Blood Sugar, Hemoglobin A1c, Apolipoprotein B, Apolipoprotein.  Nafiseh Khandouzi, Farzad Shidfar, Asadollah Rajab, Tayebeh Rahideh, Payam Hosseini, and Mohsen Mir Taherif. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4277626/
  • Comparison of effects of ginger, mefenamic acid, and ibuprofen on pain in women with primary dysmenorrhea. Ozgoli G1, Goli M, Moattar F. Nursing and Midwifery School, Shahid Beheshti University of Medical Sciences, Tehran. (2009). https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19216660
  • Nikkhah Bodagh, M., Maleki, I., & Hekmatdoost, A. (2019). Ginger in gastrointestinal disorders: a systematic review of clinical trials. Food science & nutrition, 7(1), 96-108. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/fsn3.807
  • Srivastava, K. C., & Mustafa, T. (1992). Ginger (Zingiber officinale) in rheumatism and musculoskeletal disorders. Medical hypotheses, 39(4), 342-348. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/030698779290059L
  • Saquicaray, A., & Del Pilar, M. (2012). Evaluación de la Actividad Antiinflamatoria de la Mezcla de Extractos Fluidos de Jengibre (Zingiber officinale), Tomillo (Thymus vulgaris L.), Romero(Bachelor’s thesis). http://dspace.espoch.edu.ec/handle/123456789/2003
  • Fuhrman, B., Rosenblat, M., Hayek, T., Coleman, R., & Aviram, M. (2000). Ginger extract consumption reduces plasma cholesterol, inhibits LDL oxidation and attenuates development of atherosclerosis in atherosclerotic, apolipoprotein E-deficient mice. The Journal of nutrition, 130(5), 1124-1131. https://academic.oup.com/jn/article/130/5/1124/4686485
  • Li, Y., Tran, V. H., Duke, C. C., & Roufogalis, B. D. (2012). Preventive and protective properties of Zingiber officinale (ginger) in diabetes mellitus, diabetic complications, and associated lipid and other metabolic disorders: a brief review. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2012. https://www.hindawi.com/journals/ecam/2012/516870/
  • San Chang, J., Wang, K. C., Yeh, C. F., Shieh, D. E., & Chiang, L. C. (2013). Fresh ginger (Zingiber officinale) has anti-viral activity against human respiratory syncytial virus in human respiratory tract cell lines. Journal of ethnopharmacology, 145(1), 146-151. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23123794
  • Stoilova, I., Krastanov, A., Stoyanova, A., Denev, P., & Gargova, S. (2007). Antioxidant activity of a ginger extract (Zingiber officinale). Food chemistry, 102(3), 764-770. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S030881460600481X