Les troubles du sommeil : avoir sommeil mais ne pas réussir à dormir

15 septembre 2019
Pour aborder les troubles du sommeil, il est important de prendre en compte les facteurs qui contribuent à leur existence. Il sera donc nécessaire de changer un comportement et des habitudes inappropriés.

Pourquoi je n’arrive pas à dormir alors que j’ai sommeil ? Si vous vous êtes déjà retrouvé dans cette situation, vous avez alors eu un trouble du sommeil. Nous vous invitons à en savoir plus sur les troubles du sommeil grâce à cet article.

L’insomnie fait partie des troubles du sommeil les plus communs au sein de la population générale. Ce trouble consiste en une réduction de la capacité à dormir. Il peut se manifester de différentes façons, lesquelles donnent forme à différents types d’insomnie.

Troubles du sommeil : les différents types d’insomnie selon la cause

Une femme qui souffre de troubles du sommeil

Selon le facteur à l’origine du trouble, l’insomnie est classée comme suit.

1. Insomnie primaire

L’insomnie primaire est celle pour laquelle il n’est pas possible d’identifier une cause claire à l’origine de ce trouble du sommeil. 10% de la population souffre de ce type d’insomnie.

Ce type d’insomnie peut être divisé en deux sous-catégories en fonction de la manifestation et de l’origine du problème :

  • Insomnie idiopathique : ce type d’insomnie trouve son origine dans l’enfance et semble lié à un mauvais apprentissage de l’habitude de dormir
  • Insomnie psychophysiologique : cette insomnie se caractérise par un niveau élevé d’activation psychophysiologique lors de la phase initiale du sommeil. La personne qui en souffre est très préoccupée à l’idée de dormir et fournit de grands efforts pour parvenir à s’endormir chaque nuit

2. Insomnie comorbide

L’insomnie comorbide est celle dont la cause est claire. En plus de traiter l’insomnie en soi, il faut prendre en compte la cause à l’origine du trouble, les troubles qui l’accompagnent et même leurs conséquences.

Cet article peut également vous intéresser : 7 habitudes qui vous aident à combattre l’insomnie de façon naturelle

Troubles du sommeil : les différents types d’insomnie selon la durée

1. Insomnie transitoire ou aiguë, l’un des troubles du sommeil les plus communs

L’insomnie aiguë est celle qui dure moins de un mois. C’est la plus fréquente et la plus généralisée au sein de la population. Elle est généralement liée à des facteurs sources de stress, lesquels sont alors à l’origine du trouble.

Les changements brusques d’horaire, les problèmes familiaux, les problèmes au travail ou encore les problèmes personnels constituent les principaux facteurs à l’origine de l’insomnie transitoire ou aiguë. Le sommeil redevient normal après la disparition de la source de stress en question.

2. Insomnie à court terme ou subaiguë

L’insomnie à court terme ou subaiguë est celle qui oscille entre un et trois mois. Elle est parfois liée à des événements stressants.

Généralement, les situations à l’origine de ce type d’insomnie sont durables. La mort d’un proche, une rupture sentimentale ou encore une maladie grave sont les principaux facteurs à l’origine de ce type d’insomnie.

Par ailleurs, la personne affectée doit faire face à d’autres types de problèmes tels que l’anxiété, le stress ou encore un moral bas.

3. Trouble du sommeil à long terme ou chronique

Une personne qui souffre d’un trouble du sommeil chronique a du mal à trouver le sommeil ou à rester endormi. Plus précisément, l’individu qui souffre d’un trouble du sommeil chronique a des difficultés à trouver le sommeil et à dormir sans interruption au moins trois fois par semaine, et ce, pendant au moins trois mois.

Cette situation a des répercussions sur le fonctionnement de la personne au cours de la journée. Les personnes affectées par ce problème ne souffrent pas seulement d’un manque de sommeil réparateur, elles rencontrent également des difficultés pendant la journée au niveau émotionnel, mental ou physique.

Troubles du sommeil : les différents types d’insomnie selon les symptômes

Parmi les troubles du sommeil, on trouve l'insomnie

1. Insomnie initiale

L’insomnie initiale est celle qui concerne les personnes qui ont du mal à s’endormir.

Ce type d’insomnie concerne notamment les jeunes personnes et est généralement lié à des problèmes médicaux, à la prises de substances ou à des problèmes psychologiques ou psychiatriques tels que les troubles de l’anxiété.

2. Insomnie intermédiaire

Ce type d’insomnie se caractérise par la difficulté à rester endormi.

Le sommeil est interrompu : la personne affectée se réveille plusieurs fois pendant la nuit ou alors pendant un long moment.

3. Insomnie terminale

L’insomnie terminale est celle qui se produit à l’aube et provoque des levers matinaux non désirés. Normalement, le réveil a lieu deux heures avant le réveil habituel. Et une fois que cela se produit, la personne affectée n’arrive pas à se rendormir.

L’insomnie terminale est celle qui accompagne typiquement le trouble dépressif.

Cet article peut également vous intéresser : Thé au zeste de mandarine pour s’endormir plus vite

À l’heure de lutter contre les troubles du sommeil, il est important de prendre en considération les facteurs à l’origine du trouble. Les individus affectés devront certainement changer certaines habitudes inappropriées.

Mais ce n’est pas tout… Il est également important de faire abstraction des pensées erronées sources de préoccupations afin de réduire une éventuelle forte activité émotionnelle.

 

  • Barriga Hernández, F. J., Barón Rubio, M., Dobato Ayuso, J. L., & Pareja Grande, J. A. (2013). Trastornos del sueño. Medicine – Programa de Formación Médica Continuada Acreditado. https://doi.org/10.1016/s0304-5412(03)71015-4

  • Miró, E., Cano-Lozano, C., & Buela-Casal, G. (2005). SUEÑO Y CALIDAD DE VIDA. Revista Colombiana de Psicología.

  • Ortiz, M., Mora, S., Galindo, C., & Herráez, F. (2007). Alteraciones del sueño en los trastornos psiquiátricos. Revista Colombiana de Psiquiatría.