Malaise vagal pendant la grossesse : qu'est-ce que c'est et comment le prévenir ?

Les symptômes vagaux sont très fréquents chez les femmes enceintes. Le plus conseillé est de les prévenir, d'apprendre à identifier les symptômes et de prendre les mesures appropriées lorsqu'ils apparaissent. Il est également important d'en discuter avec un médecin.
Malaise vagal pendant la grossesse : qu'est-ce que c'est et comment le prévenir ?
Leidy Mora Molina

Relu et approuvé par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 14 octobre, 2022

Un malaise vagal est un ensemble de symptômes qui surviennent, en particulier, au milieu de la grossesse. Bien qu’il soit considéré comme une pathologie, il ne nécessite pas de traitement et, dans la plupart des cas, il n’a pas de conséquences majeures.

N’importe qui peut présenter des symptômes vagaux à un moment donné de sa vie. On estime que jusqu’à 20 % des personnes en ont déjà eu. Cependant, le malaise vagal est plus fréquent chez les femmes enceintes en raison des changements physiologiques qui surviennent pendant la grossesse.

Parmi les symptômes vagaux, figurent divers symptômes, tels que bouffées vasomotrices, pâleur, sensation de faiblesse, transpiration et vision floue. Parfois, ces symptômes entraînent une perte de conscience, ce qui peut représenter un danger dans certaines situations, comme lors de la conduite.

Qu’est-ce qu’un malaise vagal ?

Fatigue pendant la grossesse.
Une surstimulation du nerf vague pourrait entraîner l’apparition d’une syncope vasovagale.

Le malaise vagal est également appelés « syncope vagale », « syncope vasovagale » ou « syncope neurocardiogénique ». Il consiste en l’apparition d’une série de symptômes initiaux, ou prodomes, qui aboutissent souvent à un évanouissement.

Ces symptômes surviennent à la suite d’une stimulation excessive du nerf vague ou vagal. Cette stimulation entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins et une baisse de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle. Dans ces conditions, moins de sang atteint le cerveau et une syncope ou un évanouissement se produit.

On pourrait dire que les symptômes vagaux sont dus à une chute brutale de la tension artérielle. Toutes les femmes enceintes ne présentent pas de symptômes vagaux, mais ce problème est encore très courant. Chez certaines femmes enceintes, le malaise vagal est récurrent et grave.

À quoi est dû un malaise vagal ?

La science n’a pas été en mesure d’établir une cause spécifique des symptômes vagaux. On pense que le malaise vagal est plus fréquent chez les personnes ayant une charge veineuse périphérique élevée, à savoir chez celles qui ont une maladie qui rend difficile ou ralentit le retour du sang vers le cœur et le cerveau.

Dans des conditions normales, les symptômes vagaux surviennent pour les raisons suivantes :

  • Changements de position soudains
  • Changements d’altitude
  • Position debout ou assis
  • Efforts pour uriner, déféquer ou tousser
  • Stress ou anxiété
  • Déshydratation
  • Faim
  • Nausées ou vomissements
  • Allergies à certains médicaments
  • Consommation d’alcool ou de drogue

Les symptômes vagaux sont plus fréquents chez les femmes enceintes pour deux raisons :

  • Changements hormonaux
  • Stase veineuse des membres inférieurs (difficulté ressentie dans le retour sanguin au niveau des jambes)

En outre, il existe une raison anatomique pour laquelle il est plus facile que la syncope vasale se produise pendant la grossesse. Lorsque la femme enceinte reste longtemps assise, le poids de son ventre surstimule le nerf vague. Comme nous l’avons déjà expliqué, cette position précipite ce tableau clinique.



Les symptômes

En règle générale, un ensemble de symptômes fait son apparition avant que la perte de conscience ou l’évanouissement ne se produise. Il est très important de connaître ces premiers symptômes : les connaître permet d’agir à temps et ainsi d’éviter la syncope.

Les symptômes habituels sont les suivants :

  • Sensation de chaleur
  • Sueurs froides et moites
  • Nausées
  • Étourdissements
  • Rétrécissement du champ visuel (vision en tunnel) ou vision floue
  • Bourdonnement dans les oreilles
  • Tachycardie
  • Pâleur
  • Sentiment de faiblesse
  • Fatigue

En règle générale, l’évanouissement survient après l’apparition de ces symptômes. La perte de connaissance est de courte durée. Quant à la récupération, elle est généralement spontanée : elle dure moins d’une minute dans la plupart des cas.

Comment prévenir un malaise vagal ?

Certaines mesures de base aident à prévenir les symptômes vagaux. Elles sont particulièrement utiles pour les femmes enceintes qui y sont très sujettes. Ce sont des habitudes simples qu’il vaut la peine d’intégrer dans la routine.

  • Ne restez pas assis trop longtemps. Après quelques heures, c’est une bonne idée de se lever et de marcher un peu.
  • Ne restez pas longtemps debout. Lorsque vous vous sentez fatigué, asseyez-vous un moment ou faites quelques pas.
  • Évitez les changements brusques de position. Que ce soit pour se lever, s’asseoir ou sortir du lit, il est conseillé de le faire lentement, en évitant les changements brusques de position.
  • Gardez les espaces bien aérés. Notamment s’il fait chaud.
  • Mangez quelque chose toutes les trois heures. Une petite portion de certains aliments sains évite de subir de très longs jeûnes.
  • Évitez les environnements chargés.
  • Prenez quelques respirations profondes pendant quelques minutes en situation de stress.

Que faire en cas de symptômes ?

Conseils pour mieux dormir pendant la grossesse.
Si vous vous sentez mal, agissez avant que le malaise vagal n’apparaisse pleinement. Vous allonger peut être une bonne option.

Il est très important de savoir quoi faire lorsque les premiers symptômes de symptômes vagaux apparaissent. Le but est d’éviter la syncope ou l’évanouissement, car une chute pourrait être très dangereuse.

Les mesures indiquées sont les suivantes :

  • Allongez-vous. Et ce, doucement, en évitant les mouvements rapides. Il est préférable de lever les jambes pendant quelques minutes, afin de permettre au sang de remonter, normalisant ainsi le fonctionnement du cœur et du cerveau.
  • Respirez profondément. La bonne chose à faire est d’inspirer et d’expirer lentement, sans aucune hâte. Autrement, une hyperventilation peut se produire.
  • Gardez votre calme. Il est important de rester calme et de demander de l’aide.



Consultez votre médecin si vous avez souffert d’un malaise vagal

Lors de la reprise de conscience après un évanouissement dû à des symptômes vagaux, il est recommandé de s’allonger et de ne pas se lever pendant 15 à 30 minutes après l’épisode. Les femmes enceintes qui présentent fréquemment ces symptômes devraient s’abstenir de conduire, en raison du danger.

Bien qu’il n’y ait pas de traitement spécifique pour les symptômes vagaux, il est préférable d’en informer immédiatement le médecin après le premier épisode. Cela permettra un suivi plus détaillé du dossier.

Cela pourrait vous intéresser ...
Première visite chez le gynécologue pendant la grossesse : que faut-il savoir ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Première visite chez le gynécologue pendant la grossesse : que faut-il savoir ?

La première visite chez le gynécologue pendant la grossesse est le moment idéal pour dissiper le moindre doute.



  • Araya-Gómez, V. (2001). Síncope neurocardiogénico. Acta Médica Costarricense, 43(1), 11-19.
  • Mateo Rico, D. (2013). Valoración y prevención de las complicaciones en el catéter venoso periférico.
  • Pérez Rodríguez, A. F., Roche, M., & Larrañaga, C. (2009). Patología médica y embarazo: Trastornos gastrointestinales, neurológicos, cardiovasculares y dermatológicos. In Anales del Sistema Sanitario de Navarra (Vol. 32, pp. 135-157). Gobierno de Navarra. Departamento de Salud.