Mamelon du coureur : causes et traitements

Le mamelon du coureur, en plus de la douleur et des saignements, peut entraîner une infection. C'est pourquoi il est important de la prévenir et de la traiter correctement. Nous allons tout vous expliquer à son sujet.
Mamelon du coureur : causes et traitements

Dernière mise à jour : 15 février, 2021

Le mamelon du coureur, comme son nom l’indique, est une blessure courante chez les personnes qui pratiquent régulièrement le jogging. Il s’agit d’une blessure au mamelon due à un frottement continu avec les vêtements pendant l’exercice.

Bien que plus fréquente chez les hommes, cette blessure peut également se produire chez les femmes et les enfants. Ce problème peut se révéler très inconfortable, car le mamelon est une zone sensible. En outre, il peut entraîner des complications, comme une infection.

Qu’est-ce que le mamelon du coureur ?

Le mamelon du coureur est une blessure qui se produit dans cette zone en raison du frottement contre les vêtements pendant la course. Dans la plupart des cas, elle est bilatérale et consiste en de petites lésions dans les deux mamelons.

Ce problème apparaît généralement chez les personnes qui courent fréquemment ou qui font des courses de longue distance. Le mamelon, tant chez l’homme que chez la femme, a tendance à dépasser légèrement. C’est pourquoi il y a facilement des frictions avec les vêtements lors de la course, soit avec le T-shirt, soit avec le soutien-gorge dans le cas des femmes.

L’un des éléments déclencheurs les plus importants est le tissu des vêtements. Le nylon, par exemple, est davantage associé à l’apparence du mamelon du coureur. D’autres aspects, tels que la température, jouent également un rôle. S’il fait froid, le mamelon a tendance à être plus droit et la friction est plus facile à obtenir.

Pour les femmes, cette blessure est plus fréquente à certains moments du cycle menstruel. Juste avant les menstruations, la plupart des coureuses ont les seins gonflés et tendres.

Une étude publiée dans Anais Brasileiros de Dermatologia explique que près de 35% des personnes qui courent plus de 60 kilomètres par semaine souffrent du mamelon du coureur. Cependant, chez celles qui couraient moins de 30 kilomètres par semaine, l’incidence était inférieure à 5 %.

Les coureurs de fond sont plus exposés à la blessure caractéristique des mamelons par frottement.

Quels sont les symptômes ?

Le mamelon du coureur, comme l’explique un article publié dans la Revista Médica de Chile, est caractérisé par l’apparition de lésions et de fissures douloureuses. Comme nous l’avons souligné au début, elles sont généralement bilatérales et peuvent saigner.

Cette même étude précise que les athlètes en général sont plus exposés à certaines infections. En effet, l’humidité, la sueur et d’autres facteurs présents sur ces blessures facilitent la prolifération des bactéries.

La blessure est similaire à une dermatite irritative. Au début, des rougeurs et une gêne apparaissent dans la région. Cependant, si le patient continue courir et que le frottement se poursuit, la peau peut s’éroder davantage, ce qui provoque les blessures.

C’est pourquoi les principaux symptômes sont la douleur, la rougeur et le saignement. Les mamelons et le sein lui-même sont plus sensibles que d’habitude. Dans certains cas, il peut y avoir lichénification de la peau, processus qui consiste en un épaississement de l’épiderme secondaire à une friction ou un grattage continu.

Comment éviter le mamelon du coureur ?

La vérité est que le mamelon du coureur peut être évité. Il existe des mesures très simples pour y parvenir que nous expliquons ci-dessous. Celles-ci visent principalement à les protéger pendant la course.

Choisir le bon tissu

Le tissu des vêtements que nous utilisons pour le sport, en particulier pour la course, est très important. Certains matériaux augmentent la friction ou ne permettent pas la transpiration.

Par exemple, les t-shirts en nylon. Ils sont plus susceptibles de provoquer le mamelon du coureur. Idéalement, les t-shirts doivent être lisses, sans coutures ni décorations sur la poitrine qui pourraient générer un frottement. Ils doivent également être respirants et frais.

Le soutien-gorge est important

La plupart des femmes ont tendance à porter des soutiens-gorge lorsqu’elles font du sport. Il est essentiel de choisir le bon soutien-gorge de sport, car c’est le tissu qui entre en contact direct avec le mamelon.

Il est important que ce soit un soutien-gorge bien ajusté qui offre un soutien suffisant pour que la poitrine ne bouge pas trop à chaque pas. Le tissu, comme expliqué dans le cas précédent, doit être respirant et ne pas augmenter la friction.

Il ne doit pas non plus avoir de coutures dans la zone centrale du thorax. De même, la taille doit être appropriée, l’idéal étant que les bretelles du soutien-gorge soient larges. Cela permet d’éviter que les seins ne soient trop comprimés.

Éviter les longues distances

Nous avons expliqué plus tôt que le mamelon du coureur est plus fréquent chez ceux qui courent de longues distances. Il est rare qu’il apparaisse chez les personnes qui courent moins de 10 kilomètres, à moins que ce ne soit le résultat d’un mauvais choix de tissu.

Par conséquent, si cette blessure apparaît, il est conseillé de réduire les longs trajets jusqu’à ce qu’elle soit guérie. Si vous voulez conserver cette habitude, il est important de protéger correctement la zone.

Utiliser des lubrifiants ou de la vaseline

Certains produits peuvent empêcher le frottement ou prévenir les dommages à la peau des mamelons. Pour beaucoup, l’application de vaseline dans cette région fonctionne. C’est une substance qui aide à lubrifier la peau et à la protéger.

La poudre de talc peut également réduire ce problème. Le talc aide à assécher la zone, donc il rend l’irritation moins grave. C’est un produit qui est utilisé dans de nombreuses autres zones de frottement, telles que l’intérieur des cuisses.

Protéger ses tétons pendant la course

En plus des substances que nous avons expliquées, il existe d’autres moyens de protéger les tétons pendant la course. Actuellement, des téterelles spécifiques sont vendues pour éviter le mamelon du coureur. Il s’agit d’une sorte de bande qui s’adapte à la forme anatomique.

Cependant, il existe des méthodes artisanales qui permettent de simuler ces téterelles. Toutefois, elles peuvent se détacher plus facilement en raison de la sueur ou des poils du torse.

Un coureur de trail.
La course en montagne implique souvent de longues distances, ce qui favorise l’apparition du mamelon du coureur.

Vous pourriez être intéressé par : Jogging et running : en quoi se différencient-ils ?

Le mamelon du coureur doit être traité

Ce qu’il faut retenir, c’est que si vous souffrez du mamelon du coureur, vous devez consulter un médecin. Ces fissures et lésions peuvent facilement s’infecter. C’est pourquoi, dans de nombreux cas, il est nécessaire d’utiliser des crèmes antibiotiques ou des désinfectants qui doivent être recommandés par un spécialiste.

En outre, il est essentiel de nettoyer correctement cette zone. L’idéal est de bien sécher le mamelon après l’avoir lavé et d’y appliquer à nouveau des crèmes hydratantes ou de la vaseline. Les vêtements utilisés pour le sport doivent toujours être propres afin de réduire le risque d’infection.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 exercices en couple qu’on peut faire à l’air libre
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
6 exercices en couple qu’on peut faire à l’air libre

Faire des exercices en couple est bon pour la santé mais aussi positif pour la relation. Il ne s'agit que d'une théorie romantique



  • Kolbach R, M., Cossio T, M. L., De Santa María P, M. L. S., Carreño O, N., De La Cruz F, C., & Fajre W, X. (2008, February). Dermatosis en los deportistas. Revista Medica de Chile. Sociedad Médica de Santiago. https://doi.org/10.4067/s0034-98872008000200016
  • Purim, K. S. M., & Leite, N. (2014). Sports-related dermatoses among road runners in Southern Brazil. Anais Brasileiros de Dermatologia, 89(4), 587–592. https://doi.org/10.1590/abd1806-4841.20142792