Jogging et running : en quoi se différencient-ils ?

Courir offre beaucoup de bénéfices pour la santé. Néanmoins, le jogging et le running ne sont pas la même chose ! Voyons en quoi consiste chacune de ces disciplines et en quoi elles se différencient.
Jogging et running : en quoi se différencient-ils ?

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2020

Courir est une activité physique qui offre beaucoup de bénéfices pour la santé, si on le fait de façon adéquate et avec un bon état de santé. Par ailleurs, comme c’est à la mode, le terme running s’est popularisé. Mais toutes les personnes qui courent font-elles du running ? Et la pratique du jogging ? Jogging et running sont-ils pareils ?

En réalité, le jogging et le running sont bien différents. Ces deux activités se ressemblent, cela ne fait aucun doute – au final, courir, c’est courir. Mais la différence importe beaucoup, surtout du point de vue de la technique, et surtout pour les sportifs amateurs.

Il est donc basique de savoir ce que nous faisons réellement pour chercher les bonnes informations. Pour éclaircir cela, nous allons voir ce qu’est le jogging, ce qu’est le running et quelles sont les différences entre ces deux modalités.

Qu’est-ce que le jogging ?

Littéralement, jogging signifie « trotter », c’est-à-dire courir à un rythme lent ou posé. En d’autres termes, il s’agit d’un exercice à fort impact. Même s’il génère du stress dans les articulations, surtout dans les genoux, il est très inférieur à celui provoqué par d’autres sports.

Pratiquer le jogging favorise l’entraînement de la résistance aérobique et l’augmentation de la capacité physique sans les inconvénients provoqués par des exercices plus intenses. C’est donc un sport parfait pour des processus de récupération.

Par ailleurs, le jogging est extrêmement conseillé pour des personnes qui veulent faire de l’exercice aérobique d’intensité moyenne à modérée et qui ne peuvent pas – ou ne veulent pas – s’entraîner de façon intense.

Bénéfices du jogging

Pratiquer le jogging apporte de nombreux bénéfices pour la santé à n’importe quel âge, si l’état de santé le permet. Il est nécessaire de s’arrêter un instant sur ce point pour rappeler qu’il faut consulter un médecin avant de pratiquer une activité physique à fort impact ou pouvant supposer un risque. Dans ce cas, il s’agirait des lésions des membres inférieurs ou de maladies de type cardiovasculaire.

Maintenant que cela a été éclairci, les principaux bénéfices du jogging, selon différentes études scientifiques, sont les suivants :

  • Il prévient l’obésité et évite le surpoids.
  • Il améliore la fonction cardiaque et la santé cardiovasculaire, à travers une amélioration dans l’absorption d’oxygène, une élévation du bon cholestérol ou HDL, une réduction des triglycérides et une baisse de la pression artérielle.
  • En outre, il augmente la sensibilité à l’insuline.
  • Le jogging réduit l’agrégation plaquettaire et augmente l’activité fibrinolytique, ce qui prévient les coagulations pathologiques.
  • Il réduit les marqueurs d’inflammation systémique.
  • Il améliore la fonction psychologique.
Des personnes qui courent.

Trotter a un plus faible impact sur les articulations, même si, dans tous les cas, il faut toujours considérer la possibilité de lésions.

Ceci peut vous intéresser : L’exercice est bon pour la santé cérébrale

Qu’est-ce que le running ?

Lorsque nous parlons de running, nous faisons référence au fait de courir en tant que partie d’un entraînement organisé, en suivant un plan, des objectifs spécifiques et des techniques concrètes. Vu comme cela, la pratique du running semble très professionnelle.

Le running implique un exercice aérobique à fort impact, assez intense, au cours duquel on court à une vitesse pouvant aller jusqu’à 6:20 minutes par kilomètre. Cela signifie que vous mettez, au maximum, 6 minutes et 20 secondes pour courir un kilomètre.

Bénéfices du running

Les bénéfices du running sont associés à l’intensité de l’exercice. En prenant cela en compte, différentes études ont découvert que cette activité physique :

  • Aide à la bonne santé osseuse, articulaire et cardiovasculaire, en augmentant la résistance cardiorespiratoire.
  • Renforce les muscles et augmente le tonus des fibres au centre du corps (core).
  • Aide à maintenir un poids et favorise la perte de ce dernier.
  • Soulage le stress.

On peut aussi rajouter tous les bénéfices du jogging à cette liste.

Jogging et running : quelles sont les principales différences

La principale différence entre jogging et running est la vitesse de course et, par conséquent, l’intensité de l’exercice. Comme nous l’avons déjà dit, on considère qu’une personne qui fait du running met au maximum 6 minutes et 20 secondes pour faire un kilomètre.

Une autre des différences principales entre le jogging et le running est liée à la façon dont on aborde l’exercice. Les personnes qui pratiquent le jogging sortent courir pour profiter d’un moment d’exercice aérobique. Les runners, eux, suivent un plan d’entraînement avec des objectifs fixes et des lignes directrices très claires.

Ceci implique une différence marquée en matière de technique, d’équipement, d’alimentation et de motivation. Par exemple, les runners choisissent leurs baskets et leurs vêtements de course avec le plus grand soin. Par ailleurs, ce qu’ils mangent et boivent avant, pendant et après l’entraînement a une grande importance.

Une femme qui court.

La pratique du running a un côté plus professionnel car cela implique une technique et un équipement.

Vous pouvez faire du jogging ou du running, selon votre santé

Même si le running est un sport à la mode, il faut savoir qu’il n’est pas fait pour tout le monde. Au-delà de la condition physique que requiert ce type d’entraînement, il faut être en forme et avoir une bonne capacité cardiorespiratoire. Tout cela peut bien sûr se pratiquer.

Toutes les personnes qui n’ont jamais couru et souhaitent profiter des bénéfices de cet exercice peuvent commencer par le jogging, en complétant cette activité par d’autres exercices. Avec le temps, elles pourront peut-être franchir un cap et devenir des runners.

Il ne faut pas non plus oublier le thème des blessures. Plus un exercice est intense, plus le risque de lésions est présent. Il faut ajouter à cela les dénivelés sur le terrain, les nids-de-poule ou les zones glissantes inattendues.

Enfin, n’oubliez pas cette recommandation finale : si vous optez pour le running, pensez à investir dans de bonnes baskets, adaptées à votre pied et à votre foulée.

Cela pourrait vous intéresser ...
Une routine d’étirements complète
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Une routine d’étirements complète

Il est essentiel de faire des étirements avant et après la pratique d'une activité physique. Découvrez ici une routine d'étirements complète.