Mangez des mandarines pour éliminer la graisse !

8 avril 2014
Les mandarines sont assez douces pour remplacer le sucre, ce qui fait d'elles un fruit idéal pour toutes les personnes qui veulent perdre du poids.

Lorsque l’on veut perdre du poids, l’une des règles essentielles est d’éviter le sucre à tout prix. Donc quoi de mieux pour apaiser l’envie de sucre qu’un produit naturel de substitution ? La mandarine est un aliment de base qui, fort heureusement, a sa place dans un régime amincissant ; de plus, son goût sucré fait d’elle un merveilleux substitut aux sucreries trop caloriques et nous permet de la servir comme apéritif ou comme dessert. N’hésitez donc pas à manger des mandarines pour lutter contre la graisse !

Les bienfaits des mandarines sur la santé

La mandarine, comme l’orange, est bien entendu mieux connue pour sa teneur en vitamine C (27 mg pour 100 g). C’est une qualité particulièrement importante pour les fumeurs, qui peuvent avoir besoin du double de vitamine C que les non-fumeurs pour se prémunir du cancer du poumon. Pour les femmes en âge fertile, les mandarines sont également une source d’acide folique, qui aide à prévenir les anomalies du tube neural à la naissance.

De même, la mandarine contient plus de 150 phytochimiques différents et plus de 60 d’entre eux sont des flavonoïdes. Les flavonoïdes protègent les vaisseaux sanguins, réduisent l’inflammation et sont de puissants antioxydants. Les phytochimiques polyphénols sont des antioxydants et aident à prévenir le cancer et les maladies cardiaques.

De nos jours, on étudie l’action des polyphénols sur la mémoire et sur d’autres fonctions cérébrales. Un autre groupe de phytochimiques, les flavanones, et tout particulièrement l’une d’entre elles, dénommée hespéridine, est susceptible de faire baisser l’inflammation, la tension artérielle et le taux de cholestérol dans le sang. L’hespéridine se trouve dans la pulpe blanche de la mandarine : voilà pourquoi il est recommandé de consommer la plus grande quantité de membrane blanche tolérée par les papilles gustatives.

Le pouvoir des mandarines sur la graisse

Mandarine2

Une étude menée par le laboratoire de l’équipe de Murray Huff, de l’Université Western Ontario, montre que la nobilétine, un flavonoïde que l’on trouve dans la mandarine, empêche l’accumulation de graisse dans le foie en stimulant l’action des gènes impliqués dans l’élimination de l’excès de graisse et en inhibant celle des gènes responsables de la fabrication des lipides.

Ce même groupe a découvert auparavant dans le pamplemousse un flavonoïde dénommé naringinine, qui exerce une fonction protectrice similaire face à l’obésité et à d’autres manifestations du syndrome métabolique. Selon Huff, ce qui est vraiment intéressant pour eux, c’est de constater que la nobilétine a un effet protecteur dix fois plus puissant que celui de la naringinine, et que la nobilétine exerce, de surcroît, une protection face à l’athérosclérose !

A découvrir aussi