Nifédipine : utilisations et précautions

La nifédipine doit être utilisée avec prudence lorsqu'elle est administrée en monothérapie pour le traitement de l'angine de poitrine instable. De plus, ce médicament a une action antiplaquettaire, il peut donc augmenter le temps de saignement. Pour en savoir plus, consultez cet article.
Nifédipine : utilisations et précautions

Dernière mise à jour : 07 septembre, 2021

La nifédipine est un médicament utilisé pour traiter différents problèmes cardiovasculaires en raison de ses effets vasodilatateurs et hypotenseurs. Elle appartient à la famille des dihydropyrines, un groupe de médicaments qui se lient aux récepteurs du calcium et les bloquent.

En raison de cette interaction (détaillée ci-après), la nifédipine parvient à déclencher un effet vasodilatateur et hypotenseur assez puissant et principalement utile pour le traitement de l’angine de poitrine et de l’hypertension.

Angine de poitrine.

Qu’est-ce que l’angine de poitrine ?

L’angine de poitrine, qui est l’une des principales affections pour lesquelles la nifédipine est indiquée, est un état de douleur thoracique causé par une diminution significative du flux sanguin vers le cœur. En d’autres termes, les artères qui transportent le sang vers le cœur sont bloquées et, par conséquent, cet organe ne reçoit pas assez de sang. Cela provoque un certain nombre de symptômes, dont l’angine de poitrine.

Les patients qui ont souffert d’angine la décrivent comme une sorte de compression, de pression ou de douleur dans la poitrine, comme si un poids était placé sur cette zone du corps. Il existe différents types d’angine de poitrine. Parmi les plus courantes, figurent les suivants :

  • l’angine de poitrine stable, qui survient généralement pendant l’exercice. Dans cette situation, le cœur a besoin de plus de sang, mais le muscle a plus de mal à obtenir suffisamment de sang si les artères sont bloquées ou rétrécies.
  • l’angine de poitrine instable, qui ne s’améliore pas au repos et qui n’est pas soulagée par les traitements habituels. Elle se produit lorsqu’un caillot de sang se forme et bloque partiellement ou complètement les artères qui transportent le sang vers le cœur, ou un vaisseau sanguin du cœur. Il s’agit d’une maladie dangereuse qui nécessite une intervention médicale immédiate.

D’autre part, il existe un certain nombre de facteurs de risque qui augmentent la probabilité de développer ce type de maladie et qui doivent donc être évités autant que possible. Parmi eux, figurent les suivants :

  • tabac ;
  • maladie diabétique ;
  • hypertension ;
  • hypercholestérolémie ;
  • la sédentarité
  • le stress ;
  • l’âge ;
  • les facteurs génétiques.

Comment la nifédipine agit-elle dans l’organisme ?

La nifédipine, comme nous l’avons vu, a des effets hypotenseurs et vasodilatateurs. Pour déclencher ces effets, elle se lie de manière antagoniste aux récepteurs de calcium situés dans le cœur et dans la paroi des vaisseaux sanguins.

Plus précisément, elle bloque les canaux calciques qui dépendent de la tension pour leur activation. Elle affecte surtout les vaisseaux qui sont responsables de la circulation périphérique. Elle parvient ainsi à détendre les muscles lisses vasculaires et déclenche une vasodilatation artérielle périphérique et coronaire.

En termes de vasodilatation périphérique, la nifédipine est capable de réduire la résistance à la post-charge (ventriculaire), ce qui signifie qu’elle facilite l’éjection du sang du cœur vers le reste du corps.

De plus, elle produit également une vasodilatation coronarienne, augmentant ainsi le flux sanguin coronarien et l’oxygénation du cœur. Ainsi, l’efficacité de ce médicament pour le traitement de l’angine de poitrine est justifiée.

Angine de poitrine.

Précautions et effets indésirables

Ce médicament doit être utilisé avec prudence lorsqu’il est administré en monothérapie pour le traitement de l’angine de poitrine instable. En outre, la nifédipine a une action antiplaquettaire, elle peut donc augmenter le temps de saignement. Elle peut aussi aggraver le tableau clinique de la cardiomyopathie obstructive.

Enfin, en ce qui concerne les précautions à prendre, il n’y a pas encore eu suffisamment d’études sur la sécrétion de ce médicament dans le lait maternel. Pour cette raison, bien qu’il semble que seules de petites quantités de nifédipine passent dans le lait maternel, les femmes qui allaitent doivent utiliser ce médicament avec prudence.

Comme tous les médicaments commercialisés, la nifédipine peut déclencher un certain nombre d’effets indésirables dont il faut tenir compte au moment de commencer le traitement avec ce médicament. Parmi les effets indésirables les plus fréquents signalés dans les études réalisées, nous pouvons citer les suivants :

  • étourdissements, maux de tête ou œdème périphérique ;
  • hypotension ou insuffisance cardiaque ;
  • troubles digestifs ;
  • anxiété.

En somme…

La nifédipine est un médicament principalement indiqué pour le traitement de l’angine de poitrine et pour traiter l’hypertension artérielle. Cependant, elle a aussi d’autres indications.

Posez à votre médecin ou à votre pharmacien toutes vos questions sur ce médicament et suivez toujours les recommandations d’utilisation qu’ils vous donnent. Les professionnels de santé sont là pour vous aider !

Cela pourrait vous intéresser ...
Des habitudes importantes pour se remettre d’un pré-infarctus
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Des habitudes importantes pour se remettre d’un pré-infarctus

Vous devez connaître les symptômes du pré-infarctus, mais aussi maîtriser les bons réflexes qui garantissent une convalescence rapide.