Conséquences de l'hypertension artérielle dans le corps

L'hypertension artérielle se manifeste de plusieurs façons à long terme. De l'ostéoporose aux accidents vasculaires cérébraux, il existe diverses pathologies qui surviennent à cause d'une mauvaise gestion de l'hypertension.
Conséquences de l'hypertension artérielle dans le corps

Dernière mise à jour : 07 juillet, 2021

Les conséquences de l’hypertension artérielle dans le corps sont chroniques et graves. En effet, elles augmentent de manière significative le risque de souffrir de cardiopathies, d’encéphalopathies, de néphropathies et autres maladies. On estime qu’un sixième de la population mondiale souffre d’hypertension. Dans les pays les plus touchés, un adulte sur 4 âgé de plus de 18 ans est hypertendu.

Face à ces données alarmantes, il faut savoir que seule une personne sur cinq souffrant d’hypertension contrôle son problème. Il s’agit donc d’un important déclencheur de troubles divers à long terme. Si vous souhaitez connaître les conséquences de l’hypertension artérielle dans le corps, cet article est pour vous.

Qu’est-ce que l’hypertension et comment affecte-t-elle l’organisme ?

La pression élevée ou hypertension artérielle se caractérise par une pression sanguine élevée et soutenue dans les artères systémiques. Plus communément, elle se divise en deux valeurs qui sont les suivantes :

  1. Pression systolique : c’est la pression maximale qu’exerce le sang sur les paroi des artères lorsque le coeur se contracte. La valeur limite pour exclure l’hypertension est de 140 millimètres de mercure (mmHg). Mais la valeur normale se situe à 120 mmHg. A partir de 180 mmHg, une attention médicale immédiate est nécessaire.
  2. Pression diastolique : il s’agit de la pression sanguine mesurée lorsque les ventricules du coeur se relâchent. La valeur normale est égale ou inférieure à 80 mmHg. A 90 mmHg, on considère qu’il y a une hypertension. Enfin, à 120 mmHg, c’est un motif d’admission aux urgences.

Par conséquent, le point de coupure se trouve à 140/90 mmHg. Toutefois, comme l’indique le site HHS Public Access, 95% des patients présentent une hypertension artérielle essentielle hétérogène avec une multitude d’éléments déclencheurs et de déterminants à la fois génétiques et environnementaux.

Selon la Fondation Espagnole du Coeur, l’hypertension artérielle tue chaque année 7,5 millions de personnes dans le monde. Cela représente 13 % de tous les décès qui surviennent chaque année dans le monde.

1. L’hypertension artérielle dans le coeur et le système circulatoire

Au fur et à mesure que la maladie progresse, les parois des artères s’abîment lentement mais progressivement. Selon les indications de la Clinique Mayole développement de la pathologie est souvent silencieux dans les premières phases. Cependant, ses effets sont dévastateurs.

Artères

En raison de la pression continue exercée sur les artères, leurs parois s’affaiblissent avec le temps et leur diamètre se rétrécit à cause du dépôts de lipides et de l’accumulation de plaquettes. Ce processus est connu sous le nom d’athérosclérose. Il est souvent la cause d’une grande partie des accidents vasculaires cérébraux ischémiques et autres défaillances circulatoires.

Par ailleurs, l’hypertension favorise l’apparition d’anévrismes. La National Library of Medecine des Etats-Unis définit ces formations comme un élargissement anormal des parois d’une artère, généralement en forme de grappe de raison suspendue.

Certains anévrismes sont congénitaux. Tandis que d’autres se développent à cause du tabagisme, de l’hypertension ou d’une hypercholestérolémie. Les anévrismes peuvent se rompre et inonder de sang les tissus environnants. Ou, au contraire, rester silencieux et ne causer aucun problème durant la vie du patient.

La rupture d’un anévrisme aortique a un pronostic fatal. 80 % des patients meurent, dont la moitié avant d’arriver à l’hôpital.

Schéma d'un anévrisme.

“Un anévrisme est une dilatation des vaisseaux sanguins qui complique la circulation et présente un risque de rupture.”

Coeur

La pression artérielle élevée entraîne une hypertrophie cardiaque. En raison du rétrécissement et de la détérioration des artères, le coeur doit pomper plus fort pour que le sang atteigne tous les tissus.

Comme n’importe quel muscle qui est continuellement surchargé, le tissu cardiaque finit par s’épaissir de façon pathologique.

Dans les phases les plus graves, non seulement le coeur grossit, mais ses cavités se dilatent aussi. En conséquence, il devient de plus en plus difficile pour cet organe de pomper le sang. Ce qui entraîne diverses malades cardiaques hypertensives. Cela se traduit par une angine de poitrine, une insuffisance cardiaque, des infarctus ainsi que des AVC.

2. Conséquences de l’hypertension artérielle dans le cerveau et le système nerveux

La Société Argentine de l’Hypertension Artérielle nous fournit une information très intéressante sur la relation entre le cerveau et la pression élevée. Chez les patients hypertendus, le flux sanguin global vers le cerveau peut être succinctement réduit. A long terme, cela peut se traduire par une perte de mémoire.

Allons encore plus loin. En effet, le site précédent place l’hypertension comme le principal facteur de risque vasculaire modifiable de la démence. De plus, comme nous l’avons déjà souligné, la réduction du flux sanguin favorise le développement d’un accident vasculaire cérébral ischémique, responsable de 80 % des AVC.

Dans cette situation, les neurones qui reçoivent le sang de l’artère bloquée ou rétrécie ne disposent plus de l’oxygène dont ils ont besoin. Ainsi, en quelques minutes, ils meurent et deviennent irremplaçables. Il est également probable que l’hypertension conduise à un AVC hémorragique à cause d’anévrismes.

3. Conséquences de l”hypertension sur les yeux

Comme l’indique la National Library of Medecine des Etats-Unis, les conséquences de la pression élevée peuvent provoquer des dommages dans les vaisseaux sanguins qui irriguent la rétine. Cette dernière est responsable des images sur le nerf qui les transmet au cerveau. Les dommages rétiniens peuvent donc être délétères pour le sens de la vue.

Par exemple, si le sang ne parvient pas en quantité suffisante aux yeux, le nerf optique peut s’atrophier de manière irréversible. En effet, les dommages dans ce nerf ne peuvent pas être réparés. L’unique traitement est donc la prévention.

D’autre part, l’hypertension endommage également les vaisseaux sanguins fragiles autour de la rétine. Cela entraîne une augmentation de leur perméabilité et, par conséquent, une fuite de sang.

Il se peut qu’un patient souffrant d’hypertension soit victime d’hémorragies oculaires qui altèrent définitivement les tissus inondés.

4. Conséquences de l’hypertension artérielle sur le système urinaire

Comme l’indique le site Go Red for Womenl’hypertension artérielle est la seconde cause d’insuffisance rénale dans le monde entier. Elle entraîne effectivement un rétrécissement, une détérioration et un durcissement des vaisseaux sanguins dans les néphrons (unités de base des reins).

En général, ce phénomène est mis en évidence à la suite d’un événement clinique connu sous le nom de protéinurie. Dans ce cas, le patient excrète des protéines à travers l’urine.

Lorsqu’un taux de protéines urinaires supérieure ou égal à 300 milligrammes en 24 heures est détecté, une insuffisance rénale persistante est suspectée. En outre, les lésions des vaisseaux rénaux peuvent les empêcher de filtrer les déchets qui devraient être excrétés. L’accumulation d’agents toxiques dans l’organisme peut se manifester de multiples façons.

Un médecin qui montre une image des reins.

“Lorsque l’hypertension artérielle endommage les reins, un signe biochimique apparaît : la protéinurie.”

5. Autres situations médicales associées

Les effets de l’hypertension dans le corps ne se limitent pas aux dommages sur le système rénal. Voici également d’autres complications qui peuvent résulter de cet événement :

  • Problèmes dans l’appareil locomoteur : les reins pouvant être endommagés, ils laissent passer le calcium dans l’urine et l’éliminent incorrectement. Pour compenser le manque de calcium sanguin, les cellules des os peuvent réabsorber le tissu osseux. Ce qui entraîne l’ostéoporose.
  • Système respiratoire : la réduction du diamètre des artères peut favoriser le développement d’un thrombus. S’il se détache et commence à voyager dans la circulation sanguine, il s’agit d’un caillot. Lorsqu’un caillot atteint un vaisseau critique dans les poumons et entrave la circulation, on parle d’embolie pulmonaire.
  • Dysfonctionnement sexuel : le pénis a besoin d’un flux sanguin rapide et efficace pour que l’érection ait lieu. Comme vous pouvez l’imaginer, l’hypertension artérielle peut engendrer une dysfonction érectile chez les hommes.

Deux moyens de combattre les conséquences de l’hypertension artérielle dans le corps

L’hypertension doit être traitée sur deux fronts différents: pharmacologique et comportemental. Les changements dans le mode de vie ne sont pas, à eux seuls, suffisant pour baisser la pression. Il est donc nécessaire de recourir (parfois à vie) à des médicaments antihypertenseurs tels que les diurétiques ou les bloqueurs adrénergiques.

Au-delà des médicaments, le contrôle des symptômes se trouve entre les mains du patient. Faire de l’exercice régulièrement, perdre du poids en cas d’obésité ou de surpoids, arrêter de fumer, éviter les situations stressantes et consulter un psychologue, peuvent être d’une grande aide.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 exercices pour un patient souffrant d’hypertension
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 exercices pour un patient souffrant d’hypertension

L'hypertension artérielle n'est pas une fatalité. Si le régime alimentaire est essentiel, des exercices physiques peuvent aussi aider.