Panellets : comment les prépare-t-on ?

La tradition des panellets est profondément enracinée dans la culture espagnole. Savez-vous comment les préparer et quels sont leurs bienfaits ? Découvrez-le ici !
Panellets : comment les prépare-t-on ?

Dernière mise à jour : 26 novembre, 2021

Les panellets sont un mets traditionnel préparé pour la Toussaint en Espagne, notamment en Catalogne, en Aragon, à Valence et aux Baléares. Ils sont faits avec une base de pâte d’amande qui contient des œufs, du sucre, des amandes et des patates douces. 

Ils sont généralement ronds et sont recouverts de pignons de pin ou d’amandes. Cependant, vous pouvez utilisez des noix ou le fruit sec de votre choix. Contrairement à ce que beaucoup pensent, ils sont très faciles à préparer. Découvrez la recette dans les lignes suivantes !

Panellets : les ingrédients

Bien qu’il n’y ait aucune preuve concernant leur origine, il semble que les panellets proviennent d’une tradition des cultes funéraires antiques. On pense qu’ils étaient offerts à l’église et déposés sur les tombes des défunts. Ils sont également associés à l’éternité et à la mémoire des morts.

Il existe de nombreuses versions de panellets en Espagne, mais celles à base de patate douce font partie des plus savoureuses, nutritives et bénéfiques. Découvrez ci-dessous les ingrédients de ces pâtisseries et leurs propriétés.

100 grammes de patate douce

Vous pouvez utiliser la variété blanche de patate douce ou la variété jaune et orange, car elles contiennent plus de vitamine A ou bêta-carotènes. De plus, lorsqu’elles sont cuites à pas plus de 70 ºC, l’amidon est transformé en sucres plus simples tels que le maltose. Il a un tiers du pouvoir sucrant par rapport au sucre.

Des patates douces.
La patate douce est un aliment qui se distingue par son apport en bêta-carotène, en fibres et en minéraux essentiels.

200 grammes d’amandes entières ou moulues

Les amandes sont riches en protéines, thiamine, riboflavine, niacine, fibres et en graisses de type oméga-3 et 6. Grâce à ces ingrédients, la valeur nutritionnelle de la patate douce augmente.

200 grammes de pignons de pin

Les pignons de pin sont également des fruits secs qui apportent une valeur nutritionnelle supplémentaire aux panellets. Ils contiennent des fibres, des vitamines du groupe B, de la vitamine E, des oméga-3 et 6, entre autres nutriments d’intérêt pour la santé.

150 grammes de sucre en poudre (facultatif)

Rappelez-vous la douceur de la patate douce. La quantité de sucre que vous ajoutez dépendra de votre goût. Si vous êtes diabétique, vous pouvez remplacer le sucre par un édulcorant artificiel. Vous pouvez aussi ne pas ajouter d’édulcorant.

1 œuf

L’œuf servira à homogénéiser et à compacter le mélange de patates douces. De plus, cet aliment est la source des meilleures protéines, puisqu’il contient tous les acides aminés essentiels dont l’organisme a besoin.

1 citron pour son zeste

Les huiles essentielles contenues dans le zeste de citron fourniront une saveur et un arôme d’agrumes. Le citron aidera à équilibrer le goût sucré prédominant. Ses huiles possèdent des propriétés antioxydantes.



Panellets : la préparation

Une fois que les ingrédients sont prêts, il est temps de commencer à préparer les panellets. Le résultat final se distinguera par son onctuosité et son goût sucré naturel.

  1. Pour commencer, lavez et épluchez les patates douces, puis coupez-les en petits morceaux.
  2. Faites-les cuire à l’eau ou à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient très tendres.
  3. Écrasez-les ensuite.
  4. Si vous le désirez, vous pouvez ajouter du sucre, mais la patate douce étant sucrée, ce n’est pas nécessaire.
  5. Broyez les amandes si elles sont entières à l’aide d’un mixeur.
  6. Dans un saladier, ajoutez les amandes et la purée de patate douce. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte humide, mais pas collante
  7. Réfrigérez la pâte dans un récipient fermé pendant 3 heures ou toute la nuit.
  8. Après ce temps, sortez la pâte du réfrigérateur et faites des petites boules de la taille que vous préférez.
  9. Battez l’œuf dans un bol et mettez les pignons de pin dans un autre bol.
  10. Enveloppez chaque boule de patate douce avec l’œuf battu, puis avec les pignons de pin. 
  11. Déposez-les sur une plaque tapissée de papier sulfurisé
  12. Étalez le reste de l’œuf.
  13. Préchauffez le four à 175°C et faites-les cuire pendant 5 ou 6 minutes.
  14. Une fois prêts, sortez-les du four et laissez-les reposer.
Des panellets et un café.
Les panellets sont idéaux à déguster en collation. De plus, ils servent à soulager les fringales.

Les propriétés de la patate douce

Face à l’intérêt croissant pour les produits naturels et bénéfiques, la patate douce s’avère être un aliment intéressant. En outre, elle a différentes utilisations dans l’industrie alimentaire.

Par exemple, au Pérou, elle est utilisée dans la cuisson et la fabrication de nouilles. Au Japon, ils fabriquent de la farine avec la patate douce, et ses pigments sont utilisés pour fabriquer des laits fermentés probiotiques. Voyons quelques-uns de ses bienfaits.

Bienfaits nutritionnels

Les patates douces jaunes et oranges contiennent des bêta-carotènes ou vitamines A, qui sont recommandées pour améliorer la vision. D’ailleurs, elles se classent au quatrième rang des aliments qui contiennent le plus de vitamine A.

Elles fournissent également de la vitamine C. Une carence en cette vitamine peut entraîner une mauvaise cicatrisation.

Par ailleurs, certains chercheurs ont utilisé la patate douce pour réduire la carence en fer chez les enfants. Cet ingrédient est aussi une source d’énergie, puisqu’il contient entre 20 et 27 grammes d’amidon pour 100 grammes, et entre 4 et 10 grammes de sucre. Sa teneur en fibres varie entre 1,2 et 3,5 grammes pour 100 grammes.

Effet cardioprotecteur

Cet article rapporte que la patate douce est bénéfique pour le cœur, car elle contient de la vitamine B6, qui aide à prévenir le durcissement des artères et autres vaisseaux sanguins. De même, la consommation de cet aliment est recommandée pour abaisser la tension artérielle, car il apporte du potassium.

Effet anti-âge

Les pigments présents dans les patates douces, comme la péonidine et la cyanidine, ont une action antioxydante et anti-inflammatoire lors de leur passage dans le tube digestif. Il a été observé que leur apport peut contribuer à réduire le risque de maladies dégénératives associées à l’âge, mais d’autres études sont nécessaires.



Il ne vous reste plus qu’à préparer des panellets !

Il n’est pas nécessaire d’attendre une date précise pour en profiter. Ces douceurs sont idéales pour calmer les fringales lors d’une collation ou entre les repas. De plus, si elles sont préparées sans sucre, elles ne vous feront pas de mal.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pain de Dieu : une délicieuse pâtisserie portugaise et brésilienne
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Pain de Dieu : une délicieuse pâtisserie portugaise et brésilienne

Le pain de Dieu est une pâtisserie digne de son nom. C'est très facile à faire : le secret réside dans le pétrissage et le temps de repos.



  • Héctor R Martí, Graciela B Corbino, Hugo D Chludil. La batata. El redescubrimiento de un cultivo. Volumen 21 número 121 febrero – marzo 2011.
  • Horacio Cantaro Esp. Seguridad alimentaria y nutricional, Universidad de Antioquia, Colombia. Instituto Nacional de Tecnología Agropecuaria. INTA. Disponible en: https://inta.gob.ar/sites/default/files/script-tmp-huevo_es_vida.pdf
  • GONZÁLEZ, Marlene; LOEWE, Verónica; DELARD, Claudia EL PIÑÓN DE PINUS PINEA PRODUCIDO EN CHILE: CARACTERÍSTICAS NUTRICIONALES Y ORGANOLÉPTICAS Vitae, vol. 19, núm. 1, enero-abril, 2012, pp. S317-S319
  • Vidal, Adria Renee; Zaucedo-Zuñiga, Alejandra Linaloe; Ramos-García, Margarita de Lorena Propiedades nutrimentales del camote (Ipomoea batatas L.) y sus beneficios en la salud humana Revista Iberoamericana de Tecnología Postcosecha, vol. 19, núm. 2, 2018 Asociación Iberoamericana de Tecnología Postcosecha, S.C., México Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=81357541001
  • García A., M. Pérez., A. García., y P. Madriz. 2016. “Caracterización postcosecha y composición química de la batata (Ipomoea batatas (L.) Lamb.) variedad topera.” J. Agron Mesoam. 27(2):287–300.
  • American Heart Association Go red for women. Recomendaciones sobre dieta y estilo de vida de la American Heart Association. 2010. Disponible en: https://mejorconsalud.as.com/wp-admin/post.php?post=566695&action=edit.
  • Mohanraj R, y S. Sivasankar. 2014. Sweet Potato ( Ipomoea batatas [L.] Lam) – A Valuable Medicinal Food: A Review. J Med Food. 17(7):733–41.
  • Lu, J., D.M. Wu., Y.L. Zheng., B. Hu., y Z.F. Zhang. 2010. Purple sweet potato color alle- viates D-galactose-induced brain aging in old mice by promoting survival ofneurons via PI3K pathway and inhibiting cytochrome Cmediated apoptosis. Brain Pathol. 20:598–612.
  • Schwarz, P. E. H., G. Gallein., D. Ebermann., A. Müller., A. Lindner., U. Rothe. y G. Müller. 2013. Global diabete survey. An annual report on quality of diabetes care. Diabetes Res Clin Pract. 100:11–18.
  • Rengarajan S., M. Rani., y N. Kumaresapillai. 2012. Study of ulcer protective effect of Ipomea batatas (L.) dietary tuberous roots (Sweet Potato). Iranian J Pharmacol erap. 11:36–39.
  • Grotto D. 2014. Lo mejor que puedes comer, De la A a la Z, la guía nutricional definitiva para llenarte de energía, de salud y de belleza. GRIJALBO. pp. 25 – 275.weet potato (Ipomoea batatas). J Adv Res. 2013;4(4):411-415. doi:10.1016/j.jare.2012.06.001
  • Hermes D, D.N. Dudek., M. Maria., L.P. Horta., E.N. Lima., A. Fatima., A.C.C. Sanches, y L.V. Modolo. 2013. In vivo wound healing and antiulcer properties of white sweet potato (Ipomoea batatas). J Adv Res 4:411–415
  • Serrano A.C., E. Y. Vílchez., C.M. Sandino., C.C. Centeno., H. Pachón. 2011. Evaluación sensorial de tortas de camote (Ipomeas batatas), elaborada con o sin hojas de camote, con niños en edad escolar en Nicaragua. Perspect Nut Hum. 13: 191-202
  • David Grotto. Lo mejor que puedes comerDe la A a la Z, la guía nutricional definitiva para llenarte de energía, de salud. Penguin Random House Grupo Editorial México, 12 ago. 2014. Disponible en: https://books.google.com.gt/books?id=gf74AwAAQBAJ&hl=es&lr=
  • Lim TK. Edible Medicinal and Non-Medicinal Plants. 2012, Volume 1, Fruits. Disponible en: https://link.springer.com/book/10.1007/978-90-481-8661-7.
  • Barreca D, Nabavi SM, Sureda A, et al. Almonds (Prunus Dulcis Mill. D. A. Webb): A Source of Nutrients and Health-Promoting Compounds. Nutrients. 2020;12(3):672. Published 2020 Mar 1. doi:10.3390/nu12030672
  • Ordoñez-Gómez E.S; Reátegui-Díaz, D.; Villanueva-Tiburcio, J.E. Polifenoles totales y capacidad antioxidante en cáscara y hojas de doce cítricos. Scientia Agropecuaria, 2018, 9(1): 113 – 121.