Les desserts et leur importance dans l’alimentation

30 août 2020
Il se peut que l'on vous ait déjà conseillé de supprimer le dessert de votre alimentation. Dans cet article, nous vous expliquons pour quelles raisons ce conseil n'est pas adéquat, ainsi que l'importance d'un dessert sain.

Pourquoi les desserts sont-ils importants dans l’alimentation alors qu’ils sont associés à la consommation d’aliments sucrés ? De nos jours, nous savons pertinemment que l’abus de sucres simples n’est pas une bonne option. En effet, ces ingrédients sont capables de conditionner la santé métabolique. Toutefois, il existe d’autres alternatives à proposer en fin de repas.

Tout d’abord, il est nécessaire de renverser un mythe important : les desserts à base de lait ne sont pas la même chose que les yaourts. Ces deux concepts se confondent parfois alors que les deux produits sont différents, aussi bien dans leur composition que dans leurs propriétés. Découvrez maintenant l’importance de consommer un dessert sain en fin de repas.

Le yaourt en guise de dessert

Il est primordial d’incorporer des desserts dans l’alimentation, car c’est l’un des meilleurs moments de la journée pour manger un yaourt, par exemple. Obtenus à partir de la fermentation lactique, les yaourts sont riches en probiotiques.

Les probiotiques ne sont rien d’autres que des bactéries vivantes et bénéfiques pour l’organisme car elles ont la capacité de coloniser le tractus intestinal. Leur apport régulier est associé à un risque moindre de développer des troubles gastro-intestinaux, selon un article publié dans la revue American family Physician.

Ils permettent également de prévenir l’apparition de diarrhées. Ces micro-organismes sont efficaces pour traiter les maladies chroniques. En effet, il existe suffisamment de preuves scientifiques pour affirmer que l’administration de probiotiques améliore l’évolution des pathologies inflammatoires intestinales, pour lesquelles il n’existe toujours pas de remède.

Par conséquent, il y a deux moyens de profiter des bienfaits des probiotiques. Premièrement, en prenant une supplémentation alimentaire. Deuxièmement, à travers l’incorporation d’un dessert, et plus précisément d’un yaourt.

Les desserts idéaux sont, entre autres, les yaourts.

Lisez également : Aliments probiotiques pour votre flore intestinale

Les fruits sont importants : consommez-les en dessert !

Certains professionnels recommandaient dans le passé de ne pas manger de fruit en dessert, mais plutôt de le faire avant les repas afin d’augmenter la sensation de satiété. Néanmoins, les données scientifiques actuelles ne soutiennent pas cette affirmation.

A tout moment de la journée, la consommation de fruits est bénéfique. Effectivement, la teneur en polyphénols des fruits est associée à un degré d’inflammation plus faible au niveau systémique. C’est ce qu’affirme une recherche recueillie dans la revue Critical Reviews in Food Science and Nutrition.

C’est pourquoi nous recommandons d’inclure les fruits après les repas et lors de vos collations, bien évidemment. Optez toujours pour les fruits riches en fibres solubles comme les pommes. Ces derniers contiennent de la pectine dans leur composition, qui est associée à une meilleure santé intestinale selon l’opinion des chercheurs.

Pour en savoir davantage : Pectine : avantages et propriétés

Tous les desserts ne sont pas sains dans l’alimentation : prudence avec les sucreries

Maintenant que vous avez connaissance de l’importance du fait d’inclure des desserts dans l’alimentation, sachez qu’ils ne possèdent pas tous les mêmes bienfaits. De plus, le concept de dessert est souvent lié à la consommation de sucreries et d’aliments transformés.

Les flans, les crèmes, le riz au lait, sont des produits de mauvaise qualité nutritionnelle, riches en additifs et en glucides simples qui troublent la courbe du glucose sanguin. Consommer régulièrement ce type de desserts peut entraîner une résistance à l’insuline, prélude au diabète.

Rappelez-vous que le diabète est une maladie chronique, qui conditionne l’état de l’organisme à vie. Une fois qu’il apparaît, la guérison est impossible. Par ailleurs, certaines recherches récentes établissent un lien entre l’apparition de cette pathologie et un risque accru de cancer. Toutefois, des études supplémentaires sont nécessaires pour étayer cette association.

Quoi qu’il en soit, le meilleur remède reste la prévention. Pour cela, prenez soin des aliments que vous consommez au moment des desserts et entre les repas principaux. Si vous devez choisir entre une sucrerie ou une autre alternative, prenez le temps d’évaluer la situation dans le contexte de votre programme alimentaire.

Les fruits figurent parmi les desserts les plus recommandés.

L’importance des desserts sains dans l’alimentation

Tous les aliments n’ont pas les mêmes propriétés. C’est pourquoi, nous devons être attentif à ceux que nous mangeons en dessert. En effet, nos choix peuvent conditionner la qualité globale de notre alimentation. Peu importe les efforts que vous avez fourni à préparer les plats principaux, un dessert sucré consommé trop régulièrement peut gâcher l’effort que vous avez fait auparavant.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas se faire plaisir, mais plutôt que vos caprices doivent être occasionnels. De façon générale, il est important d’inclure des desserts dans l’alimentation. Aussi bien les fruits que les yaourts constituent une alternative idéale. Ils ont une saveur légèrement sucrée et leur consommation améliore l’état de santé. Vous pouvez même les combiner pour profiter de toutes leurs propriétés.

Enfin, nous souhaitons souligner que tous les yaourts ne sont pas sains. Vérifiez l’étiquette et choisissez toujours ceux qui ne contiennent pas de sucres ajoutés. Dans ce cas, leur qualité nutritionnelle est largement plus faible. Les meilleures options sont les yaourts naturels. Par ailleurs, vous pouvez consommer de temps en temps un yaourt grec tant que vous n’êtes pas en surpoids.

 

  • Wilkins T., Sequoia J., Probiotics for gastrointestinal conditions: a summary of the evidence. Am Fam Physician, 2017. 96 (3): 170-178.
  • Barbara G., Cremon C., Azpiroz F., Probiotics in irritable bowel syndrome: where are we? Neurogastroenterol Motil, 2018.
  • Joseph SV., Edirisinghe I., Burton Freeman BM., Fruit polyphenols: a review of anti inflammatory effects in humans. Crit Rev Food Sci Nutr, 2016. 56 (3): 419-44.
  • Wilms E., Jonkers DMA., Savelkoul HFJ., Elizalde M., et al., The impact of pectin supplemetation on intestinal barrier function in healthy young adults and healthy elderly. Nutrients, 2019.
  • Fontalva Pico, Ana Amelia. “Implicación de la resistencia a la insulina y el tejido adiposo en el síndrome metabólico en pacientes obesos.” (2017).
  • Bonagiri PR., Shubrook JH., Review of associations between type 2 diabetes and cancer. Clin Diabetes, 2020. 38 (3): 256-265.
  • Fernández-Gaxiola, Ana Cecilia, Anabelle Bonvecchio Arenas, and Juan Rivera Dommarco. “Aumentar el consumo de verduras, frutas, cereales, leguminosas y agua simple.” GUÍAS ALIMENTARIAS (2015).
  • Babio, Nancy, Guillermo Mena-Sánchez, and Jordi Salas-Salvadó. “Más allá del valor nutricional del yogur:¿ un indicador de la calidad de la dieta?.” Nutrición hospitalaria 34 (2017): 26-30.