Pathologies chirurgicales du nouveau-né

· 18 février 2019
Le développement de médicaments centrés sur les nouveaux-nés présentant des pathologies complexes et nécessitant par conséquent un traitement chirurgical a évolué de manière efficace et positive au cours des dernières années.

Certaines pathologies chirurgicales sont très courantes au cours des premières semaines après la naissance du nouveau-né. Toute confrontation chirurgicale que le nouveau-né doit surmonter est complexe en raison de sa faiblesse physique.

Depuis que les soins périnatals ont évolué de manière positive et efficace au cours des dernières années, la survie du nouveau-né en ce qui concerne ces pathologies chirurgicales s’est améliorée de façon exponentielle.

Le développement de médicaments ciblant les nouveau-nés atteints de pathologies complexes nécessitant un traitement chirurgical a donc été rendu possible grâce à des avancées telles que :

  • Diagnostic prénatal efficace avec une référence précoce
  • Amélioration des techniques et technologies chirurgicales : comme la chirurgie mini-invasive, dont nous parlerons plus tard
  • Equipe adéquate de professionnels spécialisés dans le domaine
  • Progrès concentrés sur les soins postopératoires
  • Investissements dans le développement de la chirurgie néonatale en tant que surspécialité

A voir également : Comment baigner un nouveau né ?

Principales pathologies chirurgicales du nouveau-né

Nous metterons en évidence une série de pathologies chirurgicales du nouveau-né qui sont particulièrement pertinentes. Ensuite, nous résumeront brièvement ce qu’elles sont.

Nombril humide

Le drainage du liquide de l’ombilic peut provenir de deux types de structures embryonnaires. Le plus fréquent se situe dans les sinus vestigiaux, bien que cela puisse également se produire dans les fistules urachal ou mésentérique.

Si l’humidité devient purulente, le nouveau-né risque de développer une septicémie.

Masse ombilicale

Chez les nouveaux-nés, le granulome est la forme la plus courante de développement du problème.

Bien que dans la plupart des cas, la pathologie répond aux traitements topiques. Il peut tout de même arriver qu’une chirurgie soit nécessaire.

Hernie ombilicale ou supra ombilicale

pathologies chirurgicales chez le nouveau-né

Dans le cas où le nouveau-né souffrirait d’une hernie ombilicale, les chances de résolution spontanée sont très élevées. A l’heure actuelle, le taux de complications est très faible.

Plus le problème est petit et le diagnostic précoce, plus les chances de résolution spontanée sont grandes.

Au contraire, si l’hernie se révèle supra ombilicale, elle ne se fermera jamais spontanément. De plus, ceci est généralement symptomatique malgré sa petite taille. Le traitement appliqué au nouveau-né sera toujours chirurgical.

Cette affectation se confond souvent avec la diastasis du recti antérieur. En particulier lorsqu’il s’agit de l’hernie supra ombilicale, qui est en contact étroit avec la cicatrice ombilicale.

Il est important de mentionner le prépuce comme un autre des domaines générant des pathologies chirurgicales chez les nouveaux-nés. Ceci est principalement dû au développement des adhérences cicatricielles et physiologiques, ainsi que des infections dans la région préputiale.

Scrotum vide en tant que pathologie chirurgicale chez le nouveau-né

pathologies chirurgicales chez le nouveau-né

Cette condition survient dans le cas où un ou les deux testicules ne se situent pas dans le scrotum. Ce problème peut être dû à un réflexe crémastérien accentué.

De même, il est également possible que les testicules ne soient pas descendus dans le sac scrotal, restant dans un autre lieu inapproprié ou à mi-chemin. Cela provoque une cryptorchidie ou une ectopie testiculaire.

A voir aussi : Quels sont les vêtements essentiels pour les nouveaux-nés ?

Chirurgie mini-invasive

Axée sur les pathologies chirurgicales du nouveau-né, la chirurgie mini-invasive s’est révélée être l’une des avancées chirurgicales les plus importantes de ces dernières décennies.

Ce procédé a grandement minimisé la morbidité, ainsi que la douleur, les adhérences et les cicatrices causées par l’opération. Ceci est possible grâce à la réduction des incisions aux ponctions chirurgicales.

L’évolution des compétences chirurgicales avancées, ainsi que l’introduction d’instruments laparoscopiques miniatures, ont fait de la chirurgie mini-invasive l’un des plus grands progrès de la médecine moderne.

Cela a permis d’étendre les avantages des incisions minimes. De plus, le patient peut ainsi récupérer plus rapidement tout en souffrant moins. De même, les procédures développées lors de chirurgies pratiquées sur des nouveaux-nés sont beaucoup plus précises.

Les médecins ont actuellement recours à la chirurgie mini-invasive surtout pour les pathologies abdominales et thoraciques du nouveau-né.

Les procédures suivies par la chirurgie mini-invasive, centrées sur le traitement des pathologies chirurgicales néonatales, sont nombreuses et variées. De même, comme mentionné ci-dessus, les avantages obtenus grâce à elle, par rapport à la chirurgie ouverte, sont beaucoup plus élevés.

 

  • Thompson, A. M., & Bizzarro, M. J. (2008). Necrotizing enterocolitis in newborns: Pathogenesis, prevention and management. Drugs. http://doi.org/10.2165/00003495-200868090-00004
  • Pantoja-Ludueña, M. (2005). Onfalitis. In La neonatología en la atención primaria de salud.
  • González, J., & Uriarte, Á. (2012). Hernia Umbilical. In Eventraciones. Otras hernias de pared y cavidad abdominal.
  • Grapin-Dagorno, C., Bosset, P.-O., Boubnova, J., & Noche, M.-E. (2012). Criptorquidia. Ectopia testicular. EMC – Urología. https://doi.org/10.1016/S1761-3310(12)63536-1