Pensée positive : comment l'utiliser au quotidien ?

Pour être heureux, nous devons apprendre à nous aimer. Nous devons aussi fixer des objectifs et faire en sorte de les atteindre. Affronter les problèmes est aussi essentiel, car les laisser de côté ne fera que les accumuler.
Pensée positive : comment l'utiliser au quotidien ?
Bernardo Peña

Relu et approuvé par le psychologue Bernardo Peña.

Écrit par Equipo Editorial

Dernière mise à jour : 14 décembre, 2022

Il est possible d’appliquer la pensée positive dans notre vie quotidienne pour notre propre bénéfice. C’est ce qu’on entend souvent dire. Mais peut-on toujours être aussi optimiste en toutes circonstances ?

Nous ne pouvons certainement pas éviter les événements négatifs ou traumatisants, ni les émotions que ces événements suscitent. Cependant, la pensée positive tente de nous faire comprendre qu’il est toujours possible d’aller de l’avant et même d’apprendre des expériences difficiles.

Comme Viktor Frankl – psychiatre qui a survécu aux camps de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale – l’a bien dit : “Si ce n’est pas entre vos mains de changer une situation qui vous cause de la douleur, vous pouvez toujours choisir l’attitude avec laquelle vous affrontez cette souffrance.”

Le pouvoir de la pensée

Nous avons tendance à sous-estimer le pouvoir de notre esprit. Cependant, les pensées qui y prédominent nous feront affronter nos journées avec énergie ou, au contraire, avec apathie.

Pour les personnes qui se disent réalistes, cette affirmation n’est sans doute pas très convaincante. Mais il ne s’agit pas de magie, il n’est pas question de transformer les souhaits en réalité en un claquement de doigts.

Pour commencer, le fait est qu’il n’y a rien dans la réalité qui n’ait été auparavant une idée. En d’autres termes, toute invention que nous voyons autour de nous a d’abord une pensée dans l’esprit d’une personne, qui avait une vision, une inspiration.

De même, lorsque nous entreprenons une tâche, c’est parce que nous sommes convaincus que nous allons la mener à bien. Si ce n’était pas le cas, nous ne le commencerions même pas. N’est-ce donc pas la pensée qui nous guide ?

Tant qu’il s’agit d’une pensée positive, la pensée peut nous conduire là où nous voulons aller. Mais si elle est négative, qui sait où nous finirons.

Femme sans pensée positive.

La boucle des pensées négatives

Maintenant, pourquoi sommes-nous parfois pris dans une boucle de pensées négatives ? Parce que c’est souvent le plus simple. Si nous analysons le nombre de fois où nous nous plaignons en une seule journée, nous serions surpris.

Absorber les nouvelles du monde via la télévision ou les réseaux sociaux nous tient informés, mais cela nous inocule aussi de négativité, comme s’il s’agissait d’un virus.

La même chose se produit lorsque nous faisons la queue et écoutons les plaintes des autres. Nous commençons à nous plaindre, car le mal est contagieux, tout comme le bon.

Par ailleurs, combien de fois vous êtes-vous réveillé en pensant que vous alliez avoir une journée horrible et lourde, ou que vous deviez faire face à une situation compliquée et que vous ne pourrez pas être à la hauteur ? Combien de matins vous êtes-vous inquiétés de l’avenir ?

Vous avez sûrement vécu tout cela à l’occasion et les conséquences sont palpables. Quand cela arrive, nous nous sentons grincheux et nous ne souhaitons voir personne. Or, nous devons remplir nos obligations.

Cela pourrait nous amener à être tendus, irritables et à donner des réponses désagréables à ceux qui nous entourent. La pensée négative, qui se traduit par une mauvaise attitude et de mauvais mots, a un impact sur les autres.

Le plus drôle, c’est que plus tard, nous nous plaignons de la malchance, sans nous rendre compte que nous l’avons déclenchée. La raison en est que les pensées négatives hantent nos esprits et nous ne sommes pas en mesure de les libérer. D’ailleurs, nous les alimentons, puis elles finissent par nous dévorer.



[/atomik -lu-aussi ]

L’autre option : la pensée positive

Homme pensant positif.

L’idée centrale de la pensée positive est la suivante : pour trouver le bonheur dans la vie, il faut adopter des idées, des attitudes et des conceptions optimistes.

Au cours des dernières années, il y a eu un intérêt croissant pour la pensée positive. Chaque saison, des milliers de livres, séminaires, cours et programmes, pages Web et personnalités promouvant la pensée positive apparaissent.

Selon les experts, parmi les moyens de consolider ce type de pensée, figurent les suivants :

  • Visualiser le succès à court, moyen et long terme
  • Répéter des affirmations positives
  • Améliorer l’estime de soi par l’épanouissement personnel
  • Utiliser des pensées positives pour contrecarrer la manifestation de pensées négatives.

Cependant, il est important de souligner que la pensée positive n’est pas une recette magique pour faire face à toute situation négative. Cela s’apprend, comme nous le verrons plus loin.

Les exercices pour avoir une pensée positive

Nous avons déjà mentionné un exercice que nous pouvons faire pour commencer à utiliser la pensée positive dans nos vies : transformer l’idée négative en quelque chose de productif.

Cependant, il y en a d’autres, y compris des pratiques qui peuvent être vraiment enrichissantes, comme la pleine conscience.

1. Méditez

La méditation nous permet de nous connecter avec le présent et, surtout, d’observer nos pensées. Nous pouvons ainsi en être conscients et les laisser couler sans les retenir dans notre esprit.

C’est l’un des plus grands bienfaits de la méditation : elle nous fait prendre conscience de l’ici et maintenant, nous aide à relativiser les problèmes, nous permet de lâcher prise sur le passé, ainsi que d’arrêter de nous inquiéter pour l’avenir.

Si nous transformons la méditation en habitude, petit à petit, nous nous sentirons mieux et les pensées positives auront plus de place dans notre esprit et dans notre vie, car méditer atténue les pensées négatives, laissant ainsi la place aux pensées positives. Il faut souligner que les pensées négatives ne disparaîtront pas complètement, mais on ne s’y accrochera pas pour autant.



[/atomik -lu-aussi ]

2. Rédigez un journal émotionnel

Femme écrivant dans son journal émotionnel.

Tenir un journal émotionnel est une très bonne idée. Chaque fois qu’une pensée négative nous tourmente, nous pouvons la noter.

La raison en est que nous pouvons revenir à ce journal et voir quel genre d’émotions nous ressentons et si elles sont justifiées. Dans la plupart des cas, nous réaliserons que nous sommes trop pessimistes et cela nous incitera à changer.

3. Créez un tableau des objectifs et des réalisations

Dans votre espace de travail ou dans la salle à manger de la maison, vous pouvez fizer une ardoise. Écrivez-y quelque chose que vous souhaitez réaliser ou que vous voulez être.

Fixez-vous un objectif réaliste, qui soit à votre portée. Des exemples d’objectifs spécifiques peuvent être : jardiner, réussir à courir dix kilomètres, perdre cinq kilos, danser le tango, écrire un livre, apprendre à préparer des lasagnes.

D’une part, notez tout ce dont vous avez besoin pour atteindre l’objectif, et de temps en temps, ajoutez ce que vous avez accompli dans la poursuite de notre objectif.

Vous pouvez également ajouter des phrases motivantes, adressées à nous-mêmes. “Tu peux y arriver !” “Tu es sur la bonne voie !”

4. Offrez un petit cadeau chaque jour

Souvent, nous oublions les petites choses qui nous entourent et qui nous rendent heureux. Nous avons tendance à rechercher un bonheur idéalisé alors qu’en réalité, il réside dans l’équilibre, dans le fait de prendre soin de nous et de profiter de chaque instant, avec nos cinq sens.

Dans cet ordre d’idées, un exercice que l’on peut faire tous les jours, pour favoriser la pensée positive, consiste à nous donner quelque chose qui nous plaît. Il ne s’agit pas d’acheter une robe ou un bijou, mais de choses plus simples.

Par exemple, vous aimez le thé ou la musique. Alors, préparez-vous une tasse de thé, lancez vos mélodies préférées. Faites-vous ce cadeau.

Cet exercice vous montrer qu’il y a de bonnes choses autour de vous. Et pendant un moment, vous ôterez de votre esprit les pensées qui ne vous font aucun bien.

5. Faites preuve de gratitude

La gratitude peut nous aider à avoir des pensées plus positives en augmentant nos affects positifs. La raison en est que notre esprit cherche toujours la congruence entre ce que nous ressentons et ce que nous pensons, donc quand nous sommes tristes, nous avons des pensées tristes et quand nous sommes heureux, nous ne pensons qu’aux choses qui nous rendent heureux.

Chaque matin, quand vous vous levez, ressentez de la gratitude. De préférence pour quelque chose de concret, comme la maison dans laquelle vous vivez, par exemple. De même, la nuit, rendez grâce pour quelque chose de bien qui vous est arrivé pendant la journée.

Pour développer la gratitude, vous devez penser à ce qu’il y a de bien dans votre vie. Et cela se traduira par le maintien d’une attitude et d’une pensée positives.

Les bienfaits de la pensée positive

Dans son livre 9 Steps to Reversing or Preventing Cancer and Other Diseases: Learn to Heal Within (2004), Shivani Goodman déclare que les maladies surviennent en raison d’attitudes toxiques et de douleurs émotionnelles.

De même, l’oncologue Carl Simonton, dans son livre Getting well again (1978), soutient que la pensée joue un rôle important dans le développement du cancer.

Maintenant, quelles que soient les croyances personnelles qui sous-tendent la pensée positive, il est prouvé que celle-ci peut avoir un impact direct sur la santé. À cet égard, voici ce qui est dit :

  • La pensée positive a des effets positifs sur la réduction du stress et de l’anxiété.
  • Certains experts approuvent son utilisation pour contrôler la détresse émotionnelle et les soucis quotidiens.
  • Une étude publiée dans BMC Psychology en 2021 a révélé que ce type de pensée pouvait être utile pour améliorer la qualité du sommeil et avoir foi en l’avenir.
  • Enfin, certaines études indiquent qu’elle contribue à augmenter le bien-être et le bonheur subjectif.

Un équilibre dans notre vie

Vous demandez-vous parfois si vous avez plus de pensées positives que négatives dans notre esprit ? Si l’équilibre n’est pas satisfaisant, il faut commencer à se recentrer.

Dans tous les cas, si vous vous sentez déprimé, la meilleure chose à faire est de consulter un psychologue ou un psychiatre. Ce professionnel pourra vous livrer de bons conseils ainsi qu’une attention personnalisée.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pensée illusoire : qu’est-ce que c’est et quelles sont ses conséquences ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Pensée illusoire : qu’est-ce que c’est et quelles sont ses conséquences ?

La pensée illusoire nous amène à penser et à décider en fonction de nos désirs et non des preuves. Découvrez comment elle nous affecte.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.