Péricardite : symptômes, causes et traitement

2 décembre 2019
Les symptômes de la péricardite sont très similaires à ceux d'une crise cardiaque. Cependant, dans la grande majorité des cas, ce problème se résout de lui-même et ne nécessite que des analgésiques communs. Ce n'est que dans de rares occasions que cette situation exige des mesures plus importantes.

La péricardite est une inflammation du péricarde. Le péricarde, à son tour, est une membrane en forme de sac qui entoure le coeur. Cette membrane possède deux couches et entre les deux un petit volume de liquide. Ce dernier sert de lubrifiant et permet que les deux couches glissent l’une sur l’autre, sans aucun problème.

En cas de péricardite, le volume du liquide augmente. Cela peut bloquer le coeur et l’empêcher de fonctionner. Néanmoins, dans la plupart des cas il n’y a pas de problèmes majeurs et cela s’améliore sans qu’un traitement ne soit nécessaire. Les cas les plus graves exigent des médicaments, et rarement, une intervention chirurgicale.

La péricardite affecte principalement les hommes entre 20 et 50 ans. Dans les cas où la maladie est impossible à traiter, on peut retirer le péricarde sans que cela génère des conséquences graves.

Types de péricardite

Le tissu du péricarde en cas de péricardite

Fondamentalement, il existe 2 types de péricardite: aiguë et chronique. Voyons les caractéristiques de chacune d’entre elles :

  • Péricardite aiguë : elle se caractérise par une apparition soudaine. En général, elle dure moins de 6 semaines et entraîne souvent des épanchements péricardiques. Par ailleurs, elle présente des symptômes similaires à ceux d’une crise cardiaque. Seul un faible pourcentage de patients font des rechutes
  • Péricardite chronique : elle résulte d’un épaississement du péricarde ou d’une accumulation de liquide. Elle dure plus de 6 semaines et peut causer une insuffisance ventriculaire droite. Autrement dit, un œdème dans la zone abdominale, la région prétibiale et les chevilles

La péricardite chronique survient lorsqu’un tissu fibreux se forme autour du coeur. Ce tissu comprime l’organe et augmente la pression dans les veines qui transportent le sang jusqu’au coeur. Par conséquent, le liquide du péricarde stagne et, en essayant de sortir, il finit par s’accumuler dans d’autres parties du corps.

Causes de la péricardite

Dans 80% des cas, il est impossible d’établir la cause de la péricardite. Cependant, son origine est très souvent associée à un certain type d’infection. En général, il s’agit d’une infection virale. Dans une moindre mesure, il peut y avoir une infection bactérienne de base et dans de très rares cas, une infection fongique.

Il existe également de nombreux cas où la péricardite est liée à l’une des maladies suivantes :

  • Maladies auto-immunes
  • Cancer, y compris la leucémie
  • SIDA
  • Insuffisance rénale
  • Hypothyroïdisme
  • Tuberculose
  • Fièvre rhumatismale

Dans d’autres cas, l’antécédent immédiat est une crise cardiaque ou une chirurgie cardiaque, ainsi qu’un traumatisme au niveau de la poitrine. Parfois, la péricardite est la cause d’une inflammation du myocarde, de la pratique de radiothérapie du thorax ou de l’usage de certains médicaments.

Symptômes et diagnostic

Un schéma d'un coeur souffrant de péricardite

Le symptôme typique de la péricardite aiguë est une douleur intense et poignante au niveau de la poitrine. Elle se situe sur le côté gauche et derrière le sternum. Toutefois, il y a également beaucoup de personnes qui éprouvent une douleur légère et constante. D’autres disent ressentir une pression sur la poitrine, avec une intensité variable.

Bien souvent, la douleur est présente aussi dans l’épaule droite et le cou. L’inconfort devient plus intense au moment de tousser, de respirer profondément ou en se couchant. En revanche, la douleur peut s’atténuer légèrement en position assise et en s’inclinant vers l’avant.

Découvrez également : Les causes des douleurs thoraciques en cas de toux

En cas de péricardite chronique, la douleur dans la poitrine est généralement le symptôme prédominant. Par ailleurs, d’autres symptômes peuvent apparaître, comme :

  • Palpitations cardiaques
  • Fièvre légère
  • Toux
  • Gonflement des jambes
  • Sensation de vertige
  • Nausées
  • Faiblesse
  • Fatigue

Lisez aussi : Que devriez-vous manger après une crise cardiaque ?

Traitement de la péricardite

Les cas les plus légers de péricardite disparaissent généralement d’eux-mêmes. Néanmoins, une fois que la péricardite est détectée, un traitement médicamenteux est souvent prescrit. Il s’agit la plupart du temps d’analgésiques communs pour gérer la douleur et réduire l’inflammation.

D’autre part, l’administration de Colchicine est également possible. Celle-ci diminue l’inflammation et prévient les épisodes récurrents. Cependant, ce médicament n’est pas sûr pour ceux qui souffrent de maladies hépatiques ou rénales, ou pour les personnes qui prennent certains médicaments.

Lorsqu’il n’y a pas de réaction à ces médicaments, l’étape suivante consiste à prescrire des corticostéroïdesPar ailleurs, si la péricardite est la cause d’une infection bactérienne, on administre généralement des antibiotiques.

Enfin, dans les cas les plus graves, en particulier si on soupçonne un tamponnement cardiaque, le plus adapté est un drainage à travers une péricardiocentèse. La péricardiectomie, ou extirpation définitive du péricarde, est rarement nécessaire.

 

  • Freixa, X. (2010). Evaluación, manejo y tratamiento de las pericarditis y miocarditis agudas en urgencias. Emergencias, 22(4).
  • Adlam, D., & Forfar, J. C. (2018). Pericardial disease. Medicine (United Kingdom). https://doi.org/10.1016/j.mpmed.2018.08.002
  • Rahman, A., & Saraswat, A. (2017). Pericarditis. Australian Family Physician.