Que devriez-vous manger après une crise cardiaque ?

4 août 2019
Une alimentation saine, une activité physique régulière et l'abandon du tabac sont nécessaires pour éviter les épisodes mettant la vie en danger. Les aliments suivants devraient faire partie de votre alimentation après une crise cardiaque ou pour prévenir une crise cardiaque.

On parle beaucoup du type d’aliments qu’il faut manger pour rester en bonne santé, mais quel régime les gens doivent-ils suivre après une crise cardiaque pour prévenir un autre événement cardiaque ? Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils sur ce à quoi devrait ressembler votre alimentation.

Le stress, une mauvaise alimentation et le manque de repos affectent directement la santé de notre cœur. C’est pourquoi, après avoir surmonté une crise cardiaque, nous devons acquérir de nouvelles habitudes de vie plus saines. Il s’agit, par exemple, d’arrêter de fumer, de faire de l’exercice physique en douceur et de changer nos habitudes alimentaires.

Après une crise cardiaque, le patient doit respecter les restrictions établies par son médecin pour récupérer et maintenir un état de santé correct.

Crise cardiaque et habitudes saines

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé, en 2012, plus de 17 millions de personnes sont mortes de maladies cardiovasculaires. L’agence révèle également que 80 % des crises cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux peuvent être évités.

Une alimentation saine, une activité physique régulière et l’abandon des habitudes toxiques sont nécessaires pour éviter les épisodes mettant la vie en danger. Les aliments suivants devraient faire partie de votre alimentation après une crise cardiaque ou pour en prévenir une.

À quoi devrait ressembler le régime alimentaire post-crise cardiaque ?

Que manger après une crise cardiaque ?

Les patients qui ont subi une crise cardiaque devraient avoir un faible taux de cholestérol et de glucose sanguin, ainsi qu’une tension artérielle contrôlée. Pour ce faire, il faut prendre des médicaments appropriés, faire de l’exercice physique et suivre un régime alimentaire adéquat.

Le régime le plus sain pour ces patients est le régime méditerranéen. Il est riche en légumes, fruits, céréales complètes et poissons, ainsi qu’en certaines portions de viande maigre grillée. Le tout préparé avec de l’huile d’olive vierge extra et peu de sel (ce condiment peut être remplacé par des herbes aromatiques et des épices).

Les produits laitiers doivent être écrémés et il est conseillé de consommer des légumineuses deux fois par semaine.

La lecture pourrait vous intéresser : Les 4 maladies vasculaires cérébrales les plus communes que vous devez connaître

Quoi manger après une crise cardiaque ?

Fruits et légumes

Selon la Fondation espagnole du cœur, une alimentation riche en fruits et légumes augmente les concentrations de potassium et de magnésium. Ces deux minéraux essentiels protègent le cœur contre les troubles du rythme cardiaque. Dans le même temps, la concentration de sodium, liée à la tension artérielle, est réduite.

Huile d’olive vierge extra

L’huile d’olive a d’importants bienfaits pour la santé. Quatre cuillères à soupe d’huile d’olive par jour, accompagnées d’une alimentation méditerranéenne saine et équilibrée, diminuent les risques de crise cardiaque ou d’AVC.

Fruits secs

Les fruits secs sont une source exceptionnelle de nutriments sains et contiennent une grande quantité de graisses mono-insaturés. Les noix, en particulier, sont également riches en oméga-3, une graisse polyinsaturée directement lié à la santé cardiaque.

Ils contiennent également de la L-arginine, un acide aminé qui aide à produire de l’oxyde nitrique, qui aide à réguler la tension artérielle. Mais également des phytostérols. Ces composés végétaux aident à réduire le cholestérol en bloquant son absorption dans les intestins.

Thé

Tous les types de thé contiennent de la catéchine, un élément qui aide à maintenir une tension artérielle saine, inhibe la synthèse du cholestérol et prévient les caillots sanguins. Le thé contient également de la quercétine, qui améliore le fonctionnement des vaisseaux sanguins.

Poissons bleus

Manger du poisson bleu après une crise cardiaque
Comme l’huile d’olive, le poisson est riche en graisses saines qui protégeront notre cœur.

Après une crise cardiaque, notre alimentation doit exclure les graisses saturées. Cependant, nous ne devons en aucun cas bannir les graisses insaturées. On les trouve dans les poissons gras comme le saumon, le maquereau ou la truite.

Céréales complètes et légumineuses

Le son, qui est l’enveloppe qui protège la graine de la céréale, aide à ralentir l’absorption des sucres et diminue le cholestérol dans le sang, selon une étude de l’Association espagnole du coeur.

D’autre part, les légumineuses sont une source exceptionnelle de protéines végétales, ainsi qu’un excellent choix pour leur teneur en fibres et en minéraux.

Lire aussi : Un mois avant une crise cardiaque, le corps vous avertit par ces 8 symptômes

Quels sont les aliments à proscrire après une crise cardiaque ?

Après une crise cardiaque, le patient doit suivre une alimentation saine pour le cœur. Par conséquent, vous devriez éviter les aliments contenant des graisses saturées, des graisses trans et du cholestérol. Mais ce n’est pas tout, les produits laitiers entiers, le beurre, les viandes grasses ou les sucres sont aussi à bannir.

Les saucisses et charcuteries sont également déconseillées, car elles contiennent des matières grasses nocives. Tous les aliments riches en sodium, les pâtisseries industrielles (riches en gras trans) et les aliments précuits doivent être évités.

Enfin, n’oubliez pas qu’il est très important d’intégrer, en consultant toujours votre médecin, une activité physique modérée dans votre routine. Après une crise cardiaque, l’activité physique est un grand allié pour améliorer la santé de notre cœur.

 

  • Lorenzatti, A., Guzman, L. A., & Cuneo, C. A. (1999). Nuevos factores de riesgo cardiovascular. Rev Fed Arg Cardiol, 28(539-544).
  • Socarrás Suárez, M. M., & Bolet Astoviza, M. (2010). Alimentación saludable y nutrición en las enfermedades cardiovasculares. Revista Cubana de Investigaciones Biomédicas, 29(3), 353-363.
  • Aldaz Jiménez, A. (2008). Cambios en la capacidad física que experimentan los pacientes con enfermedades cardiovasculares al realizar rehabilitación cardíaca: enero 2007.