Pourquoi l’alimentation pendant la grossesse est-elle importante ?

2 mai 2020
Une bonne alimentation pendant la grossesse est celle qui répond aux besoins nutritionnels de la mère et du fœtus. Il ne s'agit pas simplement de manger plus, mais de choisir les aliments qui répondent aux exigences de cette étape.

L’alimentation pendant la grossesse est un facteur crucial pour la bonne santé de la mère et du bébé. Une alimentation normale ne suffit pas à couvrir les besoins de la gestation et le manque ou l’excès de nourriture entraîne d’innombrables problèmes.

Il existe de nombreux mythes à ce sujet. Pourtant, la nutrition pendant la grossesse est l’un des piliers de base pour :

  • Satisfaire les besoins nutritionnels du fœtus
  • Répondre aux exigences du corps de la mère
  • Permettre la synthèse du lait pendant la gestation

Il n’est pas nécessaire de manger deux fois plus, comme on le dit couramment. Mais il faut bien choisir la quantité et la qualité des nutriments qui sont ingérés. L’alimentation pendant la grossesse doit répondre au nouvel équilibre biologique qui est imposé par le fait d’être enceinte d’une nouvelle vie.

L’importance de l’alimentation pendant la grossesse

L'alimentation pendant la grossesse

L’alimentation pendant la grossesse a un rapport direct avec la bonne santé du bébé, tant dans l’utérus qu’après la naissance. Une mauvaise alimentation à ce stade peut entraîner, par exemple, un accouchement prématuré ou un poids insuffisant à la naissance.

Une bonne nutrition n’affecte pas seulement le bon développement du fœtus, mais aussi la qualité du placenta. Elle permet également de maintenir un bon niveau d’énergie pour l’accouchement et le post-partum, active la production de lait maternel et prévient l’anémie.

L’obésité maternelle, en revanche, est associée à un risque plus élevé de développer une hypertension artérielle, une maladie du foie ou un diabète gestationnel et à la nécessité de réaliser une césarienne.

Les enfants de mères obèses sont plus susceptibles de souffrir de macrosomie (taille excessive à la naissance) et de maladies chroniques non transmissibles (MNT).

La situation de chaque mère est différente, il est donc important que chaque mère interroge son médecin sur ses besoins nutritionnels spécifiques. Idéalement, le régime alimentaire indiqué devrait être adapté aux goûts et aux possibilités d’accès aux aliments de chaque femme enceinte.

Lisez également : Régime pour prévenir le diabète gestationnel

Nutriments essentiels

Les nutriments essentiels à l'alimentation pendant la grossesse

D’une manière générale, l’alimentation pendant la grossesse devrait être dans les proportions suivantes :

  • Entre 15 et 17 % devraient correspondre aux protéines.
  • Les glucides devraient représenter 53 % de l’alimentation.
  • Les matières grasses doivent correspondre à 30 %.
  • Les vitamines et les minéraux doivent être pris en petites quantités.

Les nutriments essentiels comprennent donc :

  • Les glucides : ils fournissent essentiellement de l’énergie. Ils sont présents dans des aliments tels que le riz, les pâtes, les céréales complètes, les légumineuses, les pommes de terre et les fruits.
  • Les protéines : elles ont une influence décisive sur le développement du bébé et son poids à la naissance. Ils compensent également la croissance des organes maternels tels que l’utérus et les seins. Il est conseillé de consommer 80 grammes de protéines par jour au cours du premier trimestre de la grossesse. Puis, 100 grammes jusqu’à l’accouchement. Et 120 pendant l’allaitement.
  • Les graisses : des graisses adaptées protègent l’organisme, transportent des vitamines, contribuent à la formation d’hormones et sont une source d’énergie. La bonne chose à faire est de consommer une bonne quantité de graisses insaturées et des quantités minimales de graisses saturées.

Découvrez-en plus : Quelques conseils sur l’alimentation pendant les premiers mois de grossesse

Autres nutriments fondamentaux

Outre les nutriments essentiels, il existe également d’autres aliments qui sont indispensables pendant la grossesse et qui correspondent essentiellement aux minéraux et aux vitamines. Il s’agit des suivants :

  • Calcium : le régime alimentaire pendant la grossesse doit comprendre au moins 120 grammes de calcium par jour. Cet apport peut être couvert par quatre portions par jour d’aliments tels que du lait, du yaourt, du fromage ou du fromage blanc -ricotta ou faisselle. Le calcium est également présent dans les céréales complètes, les légumineuses et les légumes verts.
  • Fer : il n’est pas si nécessaire au cours du premier trimestre de la grossesse, mais il est décisif par la suite. Il doit être consommé quotidiennement pour éviter l’anémie et le faible poids à la naissance. Le médecin indiquera si un complément pharmacologique est nécessaire.
  • Autres minéraux : il est conseillé de consommer des aliments contenant du phosphore pour le bon développement des os du bébé. Mais également du potassium et du zinc pour protéger et favoriser le développement du système nerveux.
  • Vitamines : un bon régime alimentaire pendant la grossesse doit comprendre des aliments riches en vitamine A, B, C et D. Tous ces éléments contribuent au développement de différents organes et fonctions dans le corps du bébé et maintiennent l’équilibre biologique dans le corps de la mère.

 

  • Mousa A., Naqash A., Lim S., Macronutrient and micronutrient intake during pregnancy: an overview of recent evidence. Nutrients, 2019.
  • Miles EA., Calder PC., Can early omega 3 fatty acid exposure reduce risk of childooh allergic disease? Nutrients, 2017.