Symptômes peu connus du diabète gestationnel

20 janvier 2018
Le diabète gestationnel est associé à des complications vasculaires telles que la rétinopathie, la neuropathie ou la vasculopathie pendant la grossesse. Par conséquent, un changement de mode de vie immédiat est fortement conseillé.

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel ou diabète de grossesse est défini comme l’état caractérisé par une intolérance au glucose à des degrés variables de sévérité, qui est détecté pour la première fois au cours de la grossesse.

Il peut se manifester uniquement pendant la grossesse ou persister après celle-ci.

Les causes

Il est bien connu qu’il existe plusieurs types de diabète.

Cependant, leur caractéristique commune est que l’organisme ne peut pas produire ni utiliser l’insuline correctement. C’est l’hormone qui permet aux cellules de transformer le glucose (sucre) en carburant.

Mais que se passe-t-il pendant la grossesse ? Il arrive que la modification des hormones pendant la grossesse complique le transport du glucose du sang vers les cellules.

En terme médicaux, on appelles cela l’insulinorésistance. De cette façon, le diabète gestationnel se développe.

Vous ne le saviez pas ? 6 caractéristiques du diabète à connaître

Facteurs de risque

diabète gestationnel

En fait, il n’ y a pas vraiment de cause spécifique, mais le diabète gestationnel se développe par la combinaison de plusieurs facteurs physiologiques pendant la grossesse.

Les femmes présentant les caractéristiques suivantes sont plus exposées :

  • Agée de plus de 25 ans
  • Indice de masse corporelle supérieur ou égal à 25 %.
  • Origine métis, afro-américaine ou asiatique
  • Avoir des membres de la famille atteints de diabète
  • Avoir une hypertension artérielle chronique
  • Précédente intolérance au glucose
  • Syndrome des ovaires polykystiques
  • Malformations fœtales antérieures
  • Avortements répétés

Quels problèmes peut-il causer ?

  • Les femmes sont plus susceptibles de développer une pré-éclampsie. Si elle est sévère, la pré-éclampsie peut être mortelle pour la mère et le bébé.
  • L’accouchement se fera probablement par césarienne.
  • Le diabète de type 2 peut se développer plus tard dans la vie.
  • Le diabète gestationnel peut également survenir au cours de votre grossesse suivante.

Quel est l’effet sur le bébé ?

maltrunition et grossesse

À partir du moment où la mère est diagnostiquée avec le diabète gestationnel, la vie du bébé peut être en danger.

Ce sont là quelques-uns des problèmes qui peuvent survenir :

  • Il y a des risques que le bébé soit mort-né.
  • Il peut développer une taille inhabituelle qui complique le travail d’accouchement.
  • Les bébés des mères atteintes de diabète gestationnel sont plus susceptibles de subir un traumatisme pendant l’accouchement.
  • Ils peuvent avoir des problèmes respiratoires à la naissance.
  • Le bébé peut avoir la jaunisse et de faibles taux de glucose.
  • Il augmente le risque de développer le diabète pour votre bébé à l’avenir.
  • Il augmente également la probabilité de devenir obèse pendant l’enfance et à l’âge adulte.

Visitez cet article : Comment utiliser le pamplemousse pour prévenir le diabète

Diagnostic

Malheureusement, un grand pourcentage de femmes ne présentent pas les symptômes du diabète gestationnel.

Il est donc recommandé de faire un test de glycémie entre 24 et 28 semaines de grossesse. Mais ce n’est que dans le cas des femmes atteintes de diabète gestationnel dans le passé qu’un contrôle précoce est effectué.

  • Si les taux de glucose sont supérieurs à la moyenne pendant l’essai, alors un test de tolérance au glucose de 3 heures est requis.
  • Si des 4 valeurs 2 sont élevées, il en résulte un diagnostic de diabète gestationnel.

Symptômes

  • Vision trouble
  • Fatigue
  • Infections récurrentes (vessie, vagin)
  • Urticaire
  • Soif excessive
  • Une envie excessive d’uriner
  • Nausée
  • Vomissements
  • Perte de poids

Traitement

traitement

Une fois le diagnostic confirmé, le médecin indiquera le plan de traitement du diabète gestationnel. Ce plan doit donc être adapté aux besoins de la femme concernée. La clé est de contrôler la glycémie.

Le traitement comprend :

  • Changement de régime alimentaire : Il est important de diminuer l’apport en glucides (pain, sucre et lait) et d’augmenter l’apport en vitamines.
  • Activité physique : Pendant l’exercice, votre organisme utilise mieux l’insuline.
  • Auto-test glycémique : piqûre au doigt pour prélever un échantillon de sang. Il est ensuite placé sur un glucomètre qui vous indique s’il est élevé, bas ou normal.
  • Médicaments : Il peut s’agir de comprimés ou d’insuline.
  • Consultation : Il est essentiel d’assister régulièrement aux visites prénatales au fur et à mesure que la grossesse progresse.

Le succès du traitement de la femme enceinte exige un contrôle métabolique dès avant la conception et pendant la grossesse.

Souvenez-vous que :

  • L’important, c’est d’être persévérante et de respecter votre plan alimentaire et d’exercices.
  • Pendant la grossesse les besoins nutritionnels changent, de sorte que le médecin doit vous donner un régime alimentaire qui contrôle le diabète.
  • Évitez les médicaments en vente libre.
  • En aucun cas, l’alcool ou les drogues ne doivent être pris pendant la grossesse.

 

A découvrir aussi