Premiers soins en cas d’amputation accidentelle d’un doigt

23 mars 2021
L'amputation accidentelle d'un doigt est l'une des causes les plus fréquentes d'opération urgente de la main. Il existe certaines mesures qui peuvent aider à sauver le doigt : nous allons vous les expliquer.

L’amputation accidentelle d’un doigt est une situation fréquente aux urgences. La majorité des cas se produisent au niveau des doigts de la main. Beaucoup de causes peuvent donner lieu à ce problème.

Par exemple, les accidents de voiture ou les accidents de travail dans des usines et des fermes. Il peut aussi y avoir une amputation accidentelle d’un doigt à cause d’une électrocution, d’une brûlure ou d’un processus de congélation. Il y a même des cultures où l’on procède à cet acte en guise de châtiment pour les criminels ou en tant que rituel.

Peu de gens savent agir correctement face à l’amputation accidentelle d’un doigt. Nous allons donc vous expliquer les mesures de base de premiers soins. On minimisera ainsi le risque de perdre son doigt.

Premiers soins face à l’amputation accidentelle d’un doigt

L’amputation accidentelle d’un doigt est l’une des causes les plus importantes de soins aux urgences. En fait, c’est l’une des urgences les plus fréquentes en chirurgie de la main.

Il s’agit d’une lésion qui doit se traiter rapidement. Plus les soins seront rapides et efficaces, plus on aura de chances de pouvoir rattacher la partie amputée. Le premier pas est donc d’appeler les urgences.

Lors de cet appel, il est fondamental d’expliquer comment l’accident a eu lieu et les caractéristiques de la lésion. Une coupure nette n’a rien à voir avec une main écrasée. Le service médical vous indiquera les premiers soins à suivre.

1. Stopper le saignement

Une fois que l’on a contacté les urgences, la première étape (qui peut se réaliser en même temps que l’appel) est de stopper le saignement. Après l’amputation accidentelle d’un doigt, il y a souvent une hémorragie importante.

Il faut essayer de la freiner en appuyant sur la blessure. En même temps, il faut lever le bras (celui de la lésion) au-dessus du niveau du cœur. En faisant cela, le sang a plus de mal à couler dans cette direction. Néanmoins, il n’est pas recommandé de trop appuyer ou de trop serrer le bandage sur la zone.

Appliquer trop de puissance pourrait faire s’interrompre le flux sanguin. Ceci est nocif pour le doigt car il entrerait en ischémie et cesserait d’être viable pour la reconstruction.

Amputation d'un doigt.

Les amputations de doigts dans le milieu professionnel sont problématiques du point de vue des assurances et pour la qualité de vie du patient dans le futur.

2. Calmer la personne

Calmer une personne blessée est une autre étape de base. Une amputation accidentelle provoque une énorme douleur et peut même laisser la personne en état de choc.

Il est donc recommandé de la faire s’allonger. L’idéal est de surélever ses pieds pour éviter le vertige. De la même façon, on recommande de la couvrir avec une couverture ou un vêtement chaud. On doit essayer de lui parler, de la calmer et de la rassurer.

Il existe une idée reçue selon laquelle boire de l’alcool ou manger est bénéfique. Or, c’est tout le contraire. Il est conseillé de ne rien boire ou manger au cas où on doive subir une opération chirurgicale dans les heures qui suivent.

3. Soins du doigt amputé

Il existe beaucoup de mythes autour de ce qu’il faut faire en cas d’amputation accidentelle. Dans les films et les séries, on voit cette scène de façon récurrente mais beaucoup des actions réalisées ne sont pas correctes.

Un article de l’American Academy Orthopaedic Surgeons explique brièvement ce que l’on devrait faire. Dans un premier temps, on doit nettoyer la blessure, si possible avec de la gaze stérile. Il ne faut pas retirer les bagues ou les vêtements du patient. Il n’est pas non plus recommandé de frotter la zone.

En ce qui concerne le doigt amputé, une fois propre, on doit le recouvrir de gaze humide. En plus, il faut conserver toutes les parties, sans en écarter aucun morceau, aussi petit soit-il. On le place ensuite dans un sac imperméable propre avec une fermeture hermétique.

S’il y a plusieurs doigts amputés, on doit les placer dans des sacs différents. Ces sacs doivent s’introduire dans d’autres qui contiennent de la glace. L’idéal est que le doigt reste à une température de 4 degrés.

Soins à l’hôpital face à l’amputation accidentelle d’un doigt

Comme nous l’avons vu, appeler les urgences est prioritaire face à l’amputation accidentelle d’un doigt. Une fois qu’on arrive à l’hôpital, le principal est la stabilisation du patient. Après cela, le médecin examinera le moignon et le doigt. Il pourra ainsi déterminer s’il est possible de le réimplanter.

Quoi qu’il en soit, on procède généralement à une anesthésie pour pouvoir soigner la blessure. Il faut bien la débrider pour éliminer tout reste de tissu endommagé.

La dernière étape est l’opération, que ce soit pour reconstruire le doigt ou pour refermer la blessure. L’utilisation de bandages semi-perméables permet une régénération en peu de temps.

Ceci pourrait vous intéresser : La gangrène : causes et symptômes

Quand est-il conseillé de ne pas réimplanter le doigt amputé ?

Il existe plusieurs raisons pouvant expliquer pourquoi il n’est pas conseillé de réimplanter le doigt amputé. L’une d’elles est que la lésion peut être très complexe et la main en mauvais état. Par exemple, après avoir été écrasée. Il est aussi possible qu’on ne soit pas parvenu à bien conserver les parties.

On doit aussi prendre en compte la santé de la personne. Il existe certains aspects, comme l’âge, le tabagisme ou le fait d’être atteint de diabète qui influent de façon négative sur la réimplantation du doigt.

Opération de la main.

Le traitement d’urgence est essentiel pour prévenir des complications au niveau du doigt amputé. L’élément final est l’opération.

Union après l’amputation accidentelle d’un doigt

Après l’amputation accidentelle d’un doigt, il y a toute une série d’aspects à prendre en compte pour évaluer si l’on peut ou non réimplanter le doigt. Ce dernier ne doit pas être resté en ischémie pendant plus de six heures.

On recommande toujours d’essayer de réimplanter le pouce, coûte que coûte. Surtout chez les enfants. Par ailleurs, la réimplantation est plus probable si la coupure a été nette.

Récupération suite à l’amputation accidentelle d’un doigt

Après l’amputation accidentelle d’un doigt, il est possible que le processus de récupération soit long. La majorité des personnes requièrent une rééducation pour maintenir la mobilité de la main. Tout dépend du type de lésion.

Néanmoins, il est généralement nécessaire de faire des exercices de façon régulière. Par exemple, tendre progressivement le doigt. Pour cela, on recommande de placer la main sur une table et de lever tout doucement chaque doigt. Il faut aussi le plier de façon progressive.

Découvrez aussi : 14 étapes pour une amputation supracondylienne

Il est important d’agir rapidement

Face à l’amputation accidentelle d’un doigt, il est fondamental d’agir très rapidement. Nous devons bien nous dire qu’il faut stopper l’hémorragie mais sans couper le flux sanguin.

Il faut aussi essayer de conserver toutes les parties qui ont été amputées. Pour cela, on doit utiliser des sacs propres et froids. Cependant, le plus important est de toujours demander de l’aide et de se rendre le plus vite possible à l’hôpital.

  • Eslava Echavarren, E., Goya Arrese, A., & García, S. (n.d.). Traumatología y Neurocirugía AMPUTACIÓN TRAUMÁTICA DE EXTREMIDADES • Definición. Retrieved from www.umm.edu
  • Tratamiento de las amputaciones distales de dedos con apósitos semipermeables | Revista de la Sociedad Andaluza de Traumatología y Ortopedia. (n.d.). Retrieved February 4, 2021, from https://www.elsevier.es/es-revista-revista-sociedad-andaluza-traumatologia-ortopedia-130-articulo-tratamiento-amputaciones-distales-dedos-con-13115064
  • Lesiones y amputaciones de las yemas de los dedos – OrthoInfo – AAOS. (n.d.). Retrieved February 4, 2021, from https://orthoinfo.aaos.org/en/diseases–conditions/fingertip-injuries-and-amputations/
  • Torres-Fuentes, C. E., Julianandrés Hernández-Beltrán, •, Diego, •, & Castañeda-Hernández, A. (2013). INVESTIGACIÓN ORIGINAL Initial management of fingertip injuries: a treatment guide based on experience in the San Jose hospital (involving 91 cases). https://doi.org/10.15446/revfacmed.v62n3.39603