La gangrène : causes et symptômes

17 juin 2020
La gangrène est une maladie grave qui peut conduire à une nécrose entraînant la mort du patient. Dans cet article, nous aborderons les symptômes, les types de gangrène ainsi que le traitement et les groupes à risque.

La gangrène est une maladie grave qui affecte les tissus, provoquant leur nécrose. La cause est généralement une bactérie connue sous le nom de Clostridium perfringens. Cependant, il existe différentes raisons et causes pour lesquelles une personne peut être malade.

Tout au long de cet article, nous passerons en revue les différents types de gangrène qui ont été découverts jusqu’à ce jour ainsi que leur développement. Nous aborderons également les symptômes que présentent cette maladie ainsi que l’importance de consulter un médecin le plus rapidement possible afin d’éviter la mort. L’une des conséquences fatales.

Types de gangrène

1. La gangrène sèche

Ce premier type de gangrène se produit lorsque les artères et les tissus s’obstruent, empêchant la circulation sanguine d’atteindre le tissu affecté.

L’une des raisons est, dans la plupart des cas, un collapsus vasculaire qui accompagne le diabète mellitus. Néanmoins, des personnes ayant subi des lésions par congélation ou un processus arthérosclérosique peuvent également en souffrir. En général, le traitement appliqué consiste en une chirurgie vasculaire, à condition que la gangrène soit détectée à temps.

Découvrez aussi : 5 plantes adaptées pour la mauvaise circulation sanguine

2. La gangrène humide

Une femme en consultation médicale craignant de souffrir de gangrène

 

Contrairement à la précédente, la gangrène humide est due à la contamination d’une blessure, soit avec de la terre, soit avec d’autres éléments. Ce type de gangrène est mortel. Il faut donc la traiter avec des antibiotiques ainsi qu’une chirurgie d’urgence. Elle touche généralement la bouche, les intestins, les poumons, la vulve et d’autres muqueuses du corps.

3. La gangrène gazeuse

La gangrène gazeuse se caractérise par le développement d’une progression rapide. Ainsi, la cause principale est l’apparition de blessures traumatiques.

D’autre part, la forme d’évolution est l’apparition d’un œdème qui rend la circulation difficile. Le moyen de la combattre est de retirer le tissu endommagé le plus rapidement possible.

4. La gangrène de Fournier

Ce dernier type de gangrène a une caractéristique notoire. En effet, elle a tendance à toucher la région périnéale des hommes et des femmes. Ce n’est pas un type très courant. Cependant, si elle a lieu, c’est généralement le cas chez les personnes d’un certain âge.

La gangrène de Fournier est assez grave et requiert souvent une chirurgie très agressive qui peut nécessiter l’amputation des organes génitaux. Dans certains cas, une fois le problème résolu, on procède habituellement à une chirurgie reconstructive avec des greffes de peau.

Les symptômes

La gangrène dans le pied

 

Maintenant que nous avons détaillé quelques types de gangrène les plus communs, ainsi que les possibilités de traitement, il est indispensable d’aborder l’aspect le plus important : la symptomatologie.

Il est effectivement essentiel de connaître les différents symptômes afin de se rendre le plus vite possible aux urgences pour éviter un dénouement fatal, s’il s’agit d’une gangrène gazeuse. Rappelons que cette maladie conduit à la nécrose et que celle-ci, si elle n’est pas résolue, peut aboutir à la mort.

  • Changements de couleur de la peau : elle peut devenir violette, bronze ou rouge
  • Boursouflure ou œdème : parfois accompagné de la formation d’ampoules
  • Douleur : d’une intensité importante dans la zone ou se produit la maladie
  • Odeur fétide : indique que les tissus sont en train de pourrir (début de la nécrose)
  • Fièvre : indique qu’il y a une infection

Le mal-être est un autre symptôme que nous pouvons ressentir. Si la maladie évolue rapidement, la peau peut commencer à tomber. De toute évidence, si la plupart de ces symptômes surviennent, rendez-vous immédiatement chez le médecin afin d’appliquer un traitement et d’éviter l’amputation ou la mort.

Lisez également : Diagnostic de la nécrose cutanée

Groupes à risque

Il est indispensable de savoir que les groupes à risque qui peuvent contracter plus facilement la gangrène sont les personnes souffrant de diabète, de certains types de maladies vasculaires, voire même du cancer.

En cas de blessure, il est préférable qu’elles se rendent chez un médecin afin qu’il désinfecte et examine correctement la lésion. C’est la seule solution pour prévenir l’apparition de cette maladie qui est souvent mortelle.

Enfin, nous espérons que cet article vous a aidé à résoudre de nombreux doutes sur cette maladie. Ainsi qu’à vous renseigner davantage sur les différents types de gangrène.

 

  • Fuentes Valdés, Edelberto, Núñez Roca, Ariel, Kapaxi Andrade, Josina, & Fernandes da Cunha, Yacira. (2013). Gangrena de Fournier. Revista Cubana de Cirugía52(2), 91-100.
  • García-Sánchez, J. E., Fresnadillo, M. J., & García-Sánchez, E. (2010). Nuevas bacterias anaerobias implicadas en enfermedades infecciosas humanas. Enfermedades Infecciosas y Microbiologia Clinica28(3), 173-184.
  • GAUGES, H., & ROSENBLUT, E. (1957). Gangrena de las extremidades en niños recién nacidos. Revista chilena de pediatría28(1), 29-33.
  • Pila Pérez, Rafael, Pila Peláez, Rafael, Guerra Rodríguez, Carmen, del Risco Turiño, Carlos, & Ferrer Padrón, Alejandro. (2002). Trastornos vasculares y cáncer. Comunicación de un caso y revisión de la literatura. Revista Archivo Médico de Camagüey6(3), 294-300.
  • Suárez Lescay, Celso, & Infante Carbonell, María Cristina. (2011). Mionecrosis por clostridio: una enfermedad de todos los tiempos. MEDISAN15(1), 112-124.